Aller au contenu principal

Des herbicides naturels testés en Suisse

Les travaux de l’équipe Extension en culture maraîchère d’Agroscope montrent des possibilités intéressantes pour utiliser des herbicides naturels dans les conditions actuelles.

En Suisse, les herbicides à base de substances actives naturelles connaissent une renaissance suite aux discussions controversées sur l’utilisation de produits phytosanitaires usuels. L’acide acétique et l’acide pélargonique y sont autorisés comme substances actives herbicides. Vu cette évolution, l’équipe Extension en culture maraîchère d’Agroscope a décidé d’analyser l’efficacité de divers herbicides naturels. L’effet d’un produit à base d’acides caprylique et caprique et de deux produits contenant de l’acide pélargonique a été analysé dans deux essais en pots sous serre contre le mouron des oiseaux (Stellaria media) et le panic pied-de-coq (Echinochloa crusgalli). Dans les essais en pots, les produits ont montré une bonne efficacité aux stades précoces de développement des mourons. L’effet contre le panic pied-de-coq était nettement moins bon. L’efficacité n’atteignait que 50 % au stade 3 feuilles et certains panics traités au stade de 1 feuille ont même poursuivi leur croissance.

Au plus tard sept jours avant les semis

Dans les essais sur parcelle, une bonne efficacité a été obtenue sur les jeunes peuplements de mauvaises herbes (hauteur de 5 cm). Lorsque les mauvaises herbes avaient formé plusieurs étages de feuilles, une efficacité suffisante n’était possible qu’avec de grandes quantités, voire n’était pas possible du tout. En production, le produit Natrel (Stähler) est homologué en culture maraîchère professionnelle depuis octobre 2018 pour le traitement en surface avant la culture. Le traitement doit intervenir au plus tard sept jours avant les semis ou la plantation. Combiné à un désherbage mécanique, le produit convient aussi pour éliminer les fanes des pommes de terre. Natrel contient de l’acide pélargonique et présente une haute teneur en substance active (680 g/l). Il peut être utilisé au maximum deux fois par année à une dose de 16 l/ha. Les essais d’Agroscope montrent qu’il existe des possibilités intéressantes pour utiliser des herbicides naturels dans les conditions actuelles.

Source : Le maraîcher

A lire aussi : Ce qu'il faut savoir sur le datura, une adventice toxique et invasive

Protection de l’utilisateur

Le terme « naturel » ne signifie pas « sans danger ». L’acide pélargonique irrite la peau et peut provoquer de graves lésions oculaires. Les mesures de protection indiquées doivent donc impérativement être respectées.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Dégâts de gel : déjà une « annus horribilis » pour les arboriculteurs
Les nuits de gel de la semaine du 5 avril ont causé d’important dégâts principalement en arboriculture et viticulture. Tous les…
Le vanillier s'adapte bien à l'agroforesterie, en Guadeloupe, et produit des gousses capables de rivaliser avec ses homologues de l'Océan indien. © D-L Aubert-DAAF Guadeloupe
Guadeloupe : la vanille se cultive en sous-bois
Quelques agriculteurs ont décidé de relancer la culture de la vanille dans les sous-bois en Guadeloupe, grâce à des concessions…
Hélène Darroze et Guillaume Gomez, ambassadrice et parrain de l’Année internationale des fruits et légumes
Interfel a présenté en visioconférence le 31 mars quelques lignes directrices de son programme pour soutenir l’Année…
Dégâts de gel : la filière abricot très affectée, la pêche s'en sort mieux
L'AOP Pêches et Abricots de France dresse un premier bilan très provisoire des épisodes de gel sur les deux filières, en fonction…
Dégâts de gel dans l’Hérault : les températures étaient trop froides...
Les nuits des 6 et 7 avril, dans l’Hérault, les températures ont chuté jusqu'à -8°C et des parcelles d’arbres fruitiers et de…
L’AOP Pêches et Abricots de France dévoile ses nombreux axes de travail pour 2021
Campagne de communication commune avec l’ANPP sur Vergers Ecoresponsables, Plan Qualité Abricot, et expérimentation grandeur…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes