Aller au contenu principal

[Coronavirus Covid-19] Les bons gestes barrières dans les cultures et en station

Le ministère du Travail a réalisé des fiches spécifiques à l’agriculture avec des préconisations de gestes barrières.

Les gestes barrières à mettre en place vont obliger à repenser l'organisation dans les champs et en station. © G. Dubon
Les gestes barrières à mettre en place vont obliger à repenser l'organisation dans les champs et en station.
© G. Dubon

1- Dans la station de conditionnement :

– Lavez-vous les mains à chaque entrée et sortie de la station

– Respectez la distanciation établie par marquage au sol entre les postes de travail. Veillez à ce que le salarié reprenne le même poste de travail chaque jour

– Adaptez le travail en équipe sur les chaînes de production, augmentez les plages horaires de la production, dédoublez les équipes, prévoyez un temps suffisant pour le changement d’équipe

– Pour se passer les charges (caisses cagettes), pratiquez la pose et la dépose pour éviter le passage direct entre les opérateurs.

– Désinfectez les locaux de travail (postes, chaînes…) tous les jours et à chaque changement d’équipe. L’utilisation des détergents habituels est efficace pour détruire le virus

2- Dans la zone d’expédition :

– Réalisez les chargements et déchargements par une seule personne de votre entreprise

– Faites ouvrir et fermer les portes du véhicule par le chauffeur qui restera ensuite dans sa cabine

– Lavez-vous les mains avant et après chaque opération de chargement ou de déchargement

3- Dans les parcelles

– Travaillez seul sur chacune des rangées en respectant une distance d’au moins 1 m entre chaque salarié, plusieurs rangs d’écart. Privilégiez le travail côte à côte plutôt que face-à-face

– Pour les tâches indispensables à plusieurs, constituez des binômes, trinômes qui ne changeront pas. Limitez les rotations de poste dans la journée.

– Pour se passer les charges, pratiquez la pose et la dépose

4- Dans les serres et abris

– Organisez si possible, le travail sur plusieurs tunnels ou chapelles pour dispatcher les équipes et permettre de respecter la distance d’au moins 1 m entre chaque personne

– Évitez le croisement entre les personnes qui plantent ou récoltent avec celles qui apportent les plants ou palettisent les caisses pleines. Aérez les espaces quand c’est possible.

– Organisez la coactivité sur les allées centrales qui sont souvent des lieux de dépose et de transferts des produits afin de respecter les règles de distanciation.

– Mettez en place des zones tampon de palettisation. Veillez à ce que le minimum de personnel soit impliqué et ait à disposition les solutions de nettoyage des mains en quantité suffisante et à portée

Autres conseils :

1- Privilégiez les outils individuels : Attribuez nominativement les outils manuels, le matériel partagé doit être régulièrement nettoyé à chaque transmission et lors de la prise et la fin de la journée de travail.

2- Utilisation d’engins : Attribuez un seul et unique véhicule/machine par personne ou sinon, nettoyez le volant, les commandes, les poignées à chaque changement d’utilisateur, limitez la présence en cabine à une seule personne.

3- Utilisation de machines agricoles (planteuses, récolteuses…) : Isolez les postes de travail par des séparations physiques (ex. : plexiglas, contreplaqué), réduisez le nombre d’opérateur sur la machine et prévoyez éventuellement plusieurs passages, limitez les rotations de poste (conserver la même équipe)

Source : Ministère du travail

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

« L’intérêt pour nous de la serre est de protéger les cultures du Mistral », témoignait Julien Bernard aux invités de Légumes de France. © RFL
Des légumes sous serre photovoltaïque pour la vente directe
Légumes de France a organisé mi-octobre une visite de la serre photovoltaïque d’un de ses adhérents.
Comment valoriser l’agroécologie, attendue par un consommateur qui n'est pas prêt à payer plus ?
Sans pesticide de synthèse, HVE, Global Gap… Comment valoriser ces produits agroécologiques, plus chers à produire, auprès des…
Mathieu Lancry
Mathieu Lancry (coopérative Norabio) : « La contractualisation avec Biocoop permet d’éviter toute spéculation »
Marché du bio, impact de la Covid-19, et produits équitables : Mathieu Lancry, président de Norabio et administrateur de Biocoop…
champ
Avec son label GGN, GlobalG.A.P. veut s’adresser aux consommateurs
Lancé mondialement au second semestre 2021, le label GGN apparaîtra sur les emballages des fruits et légumes engagés dans la…
Les carottes de Noriap sont mises en marché par Kultive sous la marque "Carottes Ch'tis".  © Noriap
Noriap se lance dans la carotte pour le marché du frais
Après un test considéré comme concluant par la coopérative picarde, les surfaces sont appelées à doubler pour la prochaine…
Alain Alarcon Banagrumes
Banagrumes lance Orlana, une marque pour les fruits et légumes conventionnels « avec un plus »

Le grossiste rungissois Banagrumes vient de lancer une nouvelle marque Orlana. Celle-ci s’adresse aux fruits et légumes…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes