Aller au contenu principal

Variétés de concombre : quelles sont les résistances génétiques à privilégier ?

Des variétés de diversification existent aussi en concombre. L'Aprel a réalisé un essai variétal en 2021 dans le Sud-est et recommande de privilégier certaines résistances génétiques.

Le ToLCNDV, transmis par Bemisia tabaci, virus émergent de quarantaine, nécessite une surveillance particulière.
Le ToLCNDV, transmis par Bemisia tabaci, virus émergent de quarantaine, nécessite une surveillance particulière.
© RFL

La production de concombre sous abri peut concerner deux types de fruits : le type long lisse (30 à 35 cm), le plus demandé sur le marché d’expédition et le type court épineux (20-24 cm) souvent proposé en diversification de gamme sur les marchés. Des variétés de diversification existent aussi en concombre avec des types Beith alpha (moins de 10 cm) et mini-fruits. Un essai variétal Aprel réalisé en 2021 dans le Sud-est ainsi que la synthèse des observations de terrain ont permis de réactualiser la fiche de préconisation variétale disponible sur le site de l’Aprel. La fiche conseille de privilégier les résistances génétiques qui sont disponibles pour le CMV, le CVYV et le CGMMV.

Le CMV, transmis par les pucerons, est le plus fréquent sur concombre. Le CVYV et le CYSDV, transmis par l’aleurode Bemisia tabaci, sont des virus soumis à réglementation (lutte obligatoire). Le CTSV (virus de la peau de crapaud) est transmis par les cicadelles. Le CGMMV est un nouveau virus transmis par semences et par contact de la sève. L’entretien des abords et l’emploi de filets anti-insectes peuvent limiter leur développement dans la culture mais peuvent aussi augmenter le risque mildiou.

« L’acquisition de plants de concombre (ou d’autres plants) provenant de régions contaminées présente un risque important d’introduction de maladies car ils peuvent être porteurs d’insectes, de virus ou leur vecteur », prévient le document. Sur cucurbitacées, le ToLCNDV transmis par Bemisia tabaci, virus émergent de quarantaine, a été identifié en France à l’automne 2020 en cultures de courgette, notamment dans les Bouches-du-Rhône. Il nécessite une surveillance particulière. Tout symptôme douteux doit faire l’objet d’analyse et être signalé au SRAL.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

La France perd sa seule usine de transformation des artichauts
La seule usine française (installée en Bretagne) assurant la transformation des artichauts a fermé ses portes. Un manque à gagner…
Entre Le Marché de Léopold et les Comptoirs de la Bio, c’est fini !
Le Marché de Léopold table désormais sur son modèle actionnarial et opérationnel pour assurer son développement.
[Mise à jour] Espagne : la menace d'une grève des transports de marchandises s'éloigne
La menace d'un grève venant des principaux syndicats de transport de marchandises espagnols s'éloigne. Elle devait commencer le…
bananes équitables en rayon
100 % certifiées et projets pilote en production : comment Lidl s’engage pleinement pour la banane ?
Biodiversité, rémunération, environnement, pesticides… Lidl France s’est engagé dans la responsabilisation de ses filières de…
Pommes de terre bio : « Il est urgent de relancer la consommation !»
La baisse de consommation et les incertitudes sur les rendements amènent certains opérateurs à se désintéresser de la pomme de…
« On observe moins de pucerons sur pommier en présence de romarin »
Sylvaine Simon, ingénieure de recherche INRAE, expose les résultats d'un essai mené dans un verger de pommiers bio, visant à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes