Aller au contenu principal
Font Size

Le coco de Paimpol est de retour

Exclusivement commercialisé par Prince de Bretagne de juillet à octobre, le coco de Paimpol AOP est le légume phare de la rentrée.

Chaque année, les consommateurs attendent le retour sur les étals du coco de Paimpol AOP, lequel n’est présent que de mi-juillet à fin octobre. Il s’agit d’un haricot blanc frais à écosser, 100 % bretons, dont les qualités et les spécificités ont été reconnues par une AOC en 1998, puis au niveau européen par une AOP en 2009. Il se sème de mars à juin afin d’être récolté de l’été aux premières gelées. La coopérative Prince de Bretagne est le seul opérateur du marché en coco de Paimpol AOP. Elle rassemble 230 producteurs, lesquels fournissent 6 000 t de cocos par an, obtenus sur quelque 1 000 ha cultivés.

Le coco est obtenu sur les zones côtières du nord des Côtes-d’Armor, dans la région de Paimpol. Il apprécie particulièrement le climat océanique et le sol limoneux de la Bretagne. Les gousses de couleur jaune pâle à marbrures violettes sont entièrement récoltées à la main par plus de 2 000 cueilleurs, recrutés le temps de la campagne. À l’intérieur des gousses, les haricots se révèlent d’une belle couleur nacrée. Une fois écossés, les cocos de Paimpol frais peuvent être congelés, sans altérer leurs qualités gustatives. Côté cuisine, aucun trempage n’est nécessaire. On place les cocos dans l’eau froide avec des aromates (oignons, carottes, thym, laurier) et on laisse cuire 30 à 40 min. Commercialisé uniquement en frais, le coco de Paimpol AOP est proposé par Prince de Bretagne en vrac (colis bois de 6 kg), en filet de 1 kg, mais également en filet de 5 et 10 kg pour les consommateurs qui souhaitent en profiter toute l’année. Après récolte, le haricot doit être consommé rapidement, c’est pourquoi il est immédiatement refroidi afin de conserver tout son potentiel. Sa consommation est recommandée sans modération par les nutritionnistes qui reconnaissent sa richesse en potassium, calcium, magnésium, phosphore, fer, vitamines B1, B5 et B9. Le coco de Paimpol est également source de fibres et adapté aux repas légers avec 100 kcal pour 100 g.

Un Argentin devenu Breton

On doit le coco de Paimpol à quelques graines rapportées d’Argentine par un militaire de la marine nationale en 1928. Au début cultivé pour la consommation familiale, il était récolté et commercialisé en sec. Ainsi, les grains se conservaient toute l’année. Ce n’est qu’après la guerre, en 1948, que commencera sa commercialisation en tant que produit frais, vendu en gousses.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

« On ne dessine pas un arbre en commençant par les feuilles, mais par le tronc : c’est que nous avons fait avec cette nouvelle offre pour les fruits et légumes en vrac », souligne Stefano Volpi, cofondateur de Connecting Food.  © Connecting Food
La blockchain adaptée aux fruits et légumes en vrac
Garantir l’origine tout au long de la chaîne d’approvisionnement n’est pas aisé avec des fruits et légumes en vrac. Connecting…
L'installation du bambou nécessite 4 à 5 ans puis les pousses sont ramassées à 25-30 cm pour être vendues en frais.
Du bambou alimentaire planté en Normandie
Matthieu Lerdu et ses deux fils, Rodolphe et Baptiste, ont planté 6 ha de bambou alimentaire, en contrat avec Onlymoso, société…
En ail blanc, les calibres sont plutôt moyens cette année.  © Archives FLD
« On va avoir besoin de l’ail français »
C’est le début de la campagne de l’ail français. Une année plutôt bonne, sans stock dans les frigos avec moins d’ail espagnol.…
La future organisation de producteurs  légumes d’Eureden sera centrée sur les légumes surgelés et appertisés.  © Claire Tillier - FLD
Une nouvelle grande organisation de producteurs pour les légumes transformés

Au 1er janvier 2021, les deux organisations de producteurs (OP) de légumes des coopératives Cecab/d’aucy et…

Jean Castex annonce la réouverture de la ligne Perpignan-Rungis pour le transport des fruits et légumes
En déplacement à sur la plate-forme multimodale de Valenton (Val-de-Marne), le Premier ministre a déclaré la réouverture dans un…
Pascal Prat, directeur général de Fleuron d’Anjou : « Deux nouvelles lignes ont été installées à la station. L’une d’entre elles permet le développement d’une nouvelle offre en radis équeutés en sachet prêt-à-consommer. C’est une ligne pilote, la première sur le marché français ».  © Fleuron d Anjou
Fleuron d’Anjou poursuit sa politique de développement
Asperges, patates douces, radis, mâche : autant de légumes appelés à croître dans le portefeuille produit de la coopérative qui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes