Aller au contenu principal

Vaucluse
L’amande sort de ses niches

La journée technico-économique Amande à Carpentras en janvier a été l’occasion pour les transformateurs de tendre la main pour un dialogue interprofessionnel...

Quatre transformateurs d'amandes ont fait une proposition de création d'interprofession pour assurer leur approvisionnement en amande française.
© Maude Le Corre

« Pour satisfaire les besoins de nos quatre entreprises, nous aurions besoin de 85 t d’amandes françaises », a annoncé Ronan Autret de la confiserie Doucet, porte-parole des transformateurs, mi-janvier. Les entreprises François Doucet, Perl’Amande, Roy René et L’Occitane avaient, à cette occasion, fait le bilan de leurs achats en amandes, toute origine confondue. Un total avoisinant les 730 t d’amandes, majoritairement espagnoles, dont seulement une quarantaine de tonnes sont d’origine française. « Mais nous voudrions proposer des produits à base d’amandes de Provence, a ajouté Olivia Panepinto, acheteuse pour Perl’Amande. La fraîcheur de l’amandon et la traçabilité du produit peuvent être valorisées auprès de nos clients en France comme à l’étranger. » La différenciation par le goût n’est pas envisageable sur des produits transformés étant donné que les Espagnols cultivent, en partie, les mêmes variétés qu’en France. « Mais avec un prix de l’amande française près de deux fois supérieur à l’amande californienne ou espagnole, nous décrochons totalement par rapport à des concurrents qui s’approvisionnent sur le marché mondial », a témoigné Ronan Autret. D’où la proposition d’un prix cible aux alentours de 9 €/kg, intermédiaire entre le cours mondial et le cours français. Ces entreprises seraient prêtes à s’engager sur des contrats sur cinq ans avec, pour certaines, des possibilités de financer des investissements pour la production. « Ce prix est proposé pour des amandes entières, a continué le porte-parole des transformateurs. Il serait réduit pour les amandes cassées et les écarts de tri. Mais entre nos quatre entreprises nous pouvons valoriser 100 % des amandes. » Un premier pas vers un dialogue interprofessionnel dans le but de sortir de l’aspect spéculatif du marché. « Le lissage des prix a un intérêt tant pour les transformateurs que pour les producteurs », a rappelé Pascal Lenne de la chambre d’Agriculture du Vaucluse. Pour les producteurs actuels, vendant sur des marchés de niche, entre 11 et 13 €/kg la proposition peut ne pas sembler intéressante. Mais avec le plan de relance de l’amande, certains nouveaux producteurs chercheront prochainement des débouchés…

L'amande de Provence pourrait être valorisée chez les transformateurs qui sont prêts à s'engager.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Les neuf maraîchers adhérents à l'OP Ydeal sont situés dans un rayon de 20 km au sud de Nantes. © Ydeal
Débuts prometteurs et projets d’avenir pour la nouvelle organisation de producteurs Ydeal
Créée début 2020 en région nantaise, l’OP Ydeal avec sa marque Le Potager de Jade mise sur la proximité, la réactivité et la…
Les 5 plus gros marchés du bio en Europe
Les consommateurs de l’Union européenne ont dépensé plus de 42 milliards d’euros pour les produits bio en 2018, dont plus de la…
tomate san pesticides
« Sans pesticide » et « Sans résidus de pesticides » font polémique
Les groupements de producteurs engagés dans les démarches « sans pesticides » ou « sans résidu de pesticides » réagissent…
Cette installation a été mise en place en mars. La première récolte, avec de faibles volumes, est prévue en 2021.  © Blue Whale
Blue Whale veut révolutionner le raisin bio
Le projet de raisin bio sous abri-climatique semble sur de bons rails. Il permettra de sécuriser le producteur et de répondre aux…
Le guayule est adapté aux conditions pédoclimatiques du sud de la France. Sa culture peut se concevoir dans le cadre d’une diversification.
Diversification : Le guayule produit du caoutchouc naturel
Issu de régions désertiques du continent nord-américain, le guayule offre des perspectives très prometteuses de développement d’…
Sodexo : solidarité et partenariats pour des fruits et des légumes locaux
Sodexo poursuit son engagement pour le développement et le soutien des filières agricoles locales et de qualité. Contexte EGalim…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes