Aller au contenu principal

Exosquelette, autoguidage, micro-injecteur... 5 matériels innovants pour la production de fruits et légumes

La journée Méca F&L 2022 qui a eu lieu en juillet dernier sur le centre CTIFL de Lanxade était intitulée « Robotisation et automatisation en fruits et légumes : quelles solutions existent aujourd’hui ? ». Si de nombreuses solutions et axes de réflexion ont été abordés lors de conférences et tables rondes, des réalisations concrètes étaient en démonstration sur les plateformes et parcelles de la station.

La robotique en démonstration
Les robots font partie des nouveaux pôles d'intérêt des professionnels comme ici les robots de désherbage en démonstration à Mecafel.
© RFL

La plateforme de démonstration de Méca F&L 2022 a regroupé une très grande partie des robots et cobots aujourd’hui disponibles dans le secteur du maraîchage. Ces matériels se répartissent autour de deux grandes tâches chronophages et pénibles : le désherbage et l’assistance du travail au champ, notamment la récolte. Sitia a présenté Trektor, robot agricole hybride (électrique/diesel) qui permet d’effectuer de nombreuses tâches (travail du sol, pulvérisation, binage…) sur différentes cultures notamment les cultures légumières de plein champ et l’arboriculture. Naïo a proposé le petit robot Oz, 100 % électrique, destiné aux maraîchers et Orio à la fois multi-cultures et multi-tâches pour les cultures légumières en grandes surfaces. Anatis, construit par Carré est un cobot polyvalent qui permet de réaliser différents travaux avec différents outils notamment de désherbage mécanique. Le cobot Toutilo, déjà présent chez des maraîchers, qui combine un porte-personne et un porte-outil, était également en démonstration. Elatec présentait PAM, une plateforme multi-usages pour le transport de caisses de récolte ou de plants.

Hapo et Exoviti : des exosquelettes qui soulagent

 

© RFL
Les exosquelettes sont des dispositifs d’assistance physique. Leur objectif n’est pas d’améliorer les performances physiques de l’utilisateur mais de protéger les parties du corps exposées aux traumatismes. Ceux utilisés en agriculture sont essentiellement destinés à l’assistance de tâches répétitives (taille, récolte) et/ou à la manutention (levage), dans le respect de la réglementation en vigueur (charge inférieure à 15 kg). Ils permettent notamment de protéger et soulager les muscles et articulations des épaules et du dos. Les deux modèles présentés à Méca F&L, Hapo (Ergo Santé) et Exoviti (RB3D), seront étudiés d’un point de vue ergonomique par le CTIFL lors de différentes opérations dans les vergers (taille, éclaircissage, récolte), mais aussi en culture de melon.

 

Vantage AM : se laisser guider par la caméra

 

© RFL
VizioPilot est un système d’autoguidage par caméra qui s’adapte sur tous les types de tracteurs et de plateformes arboricoles. La caméra optique placée à l’avant de l’engin soulage l’opérateur dans ses tâches (travail du sol, taille, éclaircissage, travaux sur filets, récolte…) en assurant le guidage régulier de la machine au milieu du rang. Simple à mettre en œuvre, ViozioPilot est doté d’un moteur électrique adaptable à tous les types de tracteurs. Pour les plateformes, le système nécessite une électrovanne hydraulique. L’autoguidage fonctionne de jour comme de nuit, par temps de pluie ou de brouillard et s’adapte automatiquement à la largeur des rangs ou sur un seul rang pour une vitesse allant de 0 à 12 km/h sur les tracteurs et 0 à 8 km/h sur les plateformes.

 

Fendt : tracteur guidé arbo/viti

 
© RFL
Le Fendt 200 Vario est un tracteur spécialisé arbo/viti équipé des fonctions et de logiciels qui simplifient et digitalisent le travail réalisé. Le véhicule est équipé d’usine d’un système de guidage par GPS RTK avec 2,5 cm de précision permettant de travailler précisément dans la parcelle. Le système de gestion des manœuvres fait économiser jusqu’à 1920 mouvements de la main sur 160 manœuvres, précise le constructeur. Le système Isobus permet le partage de données entre le tracteur et l’outil en enregistrant chaque réglage et passage (relevé, coupure pulvérisateur, modélisation de dose…)

 

Agrilive : une application pour visualiser les travaux

 

© RFL
Agrilive est une application permettant de visualiser et cartographier les travaux, contrôler les traitements et quantifier directement sur smartphone les récoltes à partir d’une agribox installée sur le matériel (tracteur, plateforme) ou sur la flotte de matériels. Pour un pulvérisateur, Agrilive permet de visualiser le parcours, le temps de déplacement, les consignes de traitement, la vitesse moyenne, les temps de travaux pour une évaluation des coûts d’exploitation. Les données sont agrégables à la flotte d’engin. Les enregistrements peuvent servir de justificatif en cas de contrôle. Pour la récolte, l’application permet de visualiser l’emplacement dans le verger, le nombre de palox… Elle permet de mieux gérer les chantiers de travail mais aussi d’anticiper l’entretien des machines équipées. Simple d’utilisation, Agrilive a été développé à partir d’expériences professionnelles.

 

Cetev : bénéficier des avantages de la micro-injection

 
© RFL
Le Cetev (Centre d'expertise en techniques environnementales et végétales) présentait un prototype de micro-injecteur sécurisé réalisé à partir de plus de dix ans d’expérience en injection et issu du projet Preamisse. Ce matériel permet de bénéficier des avantages de la micro-injection : aucune dérive, méthode pérenne, efficacité longue durée des produits de tous types (produits phytosanitaires, biocontrôle, biostimulants). Le système sécurisé du Cetev, portable et autonome, assure une précision de volumes appliqués et n’expose pas l’opérateur et les usagers. Pour le producteur, le micro-injecteur sécurisé simplifie les itinéraires de protection et permet la reconquête des ZNT. Pour l’heure, une seule AMM est délivrée pour la mineuse du marronnier. Des tests sont en cours concernant l’impact de la technique et des produits utilisés sur les récoltes et la faune (pollinisateurs, auxiliaires).

Les plus lus

Pomme de terre : Douar Den se donne les moyens pour se développer
La société coopérative bretonne vient d’augmenter son capital social afin de pérenniser son activité dans un période troublée…
Pommes : pour Daniel Sauvaitre (ANPP), revaloriser de 0,20 € le kilo n'est pas inaccessible vu les prix depuis trois ans
Le geste des producteurs de pommes le 14 janvier pourrait préfigurer d’autres actions, possiblement plus « musclées », si leur…
Distribution : quel approvisionnement fruits et légumes pour la nouvelle enseigne Toujust ?
 FLD s’est entretenu avec Fabrice Gerber, fondateur de la nouvelle enseigne Toujust, à l’occasion du salon Sirha de Lyon. Il…
Des vergers de pommiers arrachés pour dénoncer les prix d'achat producteur
Des opérations d'arrachage de vergers de pommiers ont eu lieu dans toute la France le 14 janvier. La filière pomme réclame une…
Pourquoi la filière framboise intègre l’AOPn Fraises de France
L’Association de valorisation de la filière framboise (AVFF) fait désormais partie de l’AOPn Fraises de France. Les raisons de…
Pourquoi Pomanjou va investir 29 millions d’euros dans une station fruitière ?
Pomanjou, filiale du groupe Innatis, va regrouper ses activités de stockage-calibrage et conditionnement-expédition, aujourd’hui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes