Aller au contenu principal

Sud-Ouest/Est
La prune française à la recherche d’une meilleure visibilité en rayon

L’AOPn Prunes de France a acté un mieux dans la consommation depuis plusieurs années. Il s’agit désormais d’enfoncer le clou.

© BGSO

L’assemblée générale de l’AOPn Prunes de France s’est déroulée fin avril à Moissac (Tarn-et-Garonne). La campagne 2018, marquée par d’importants épisodes de gel, a vu les volumes lourdement chuter : 80 % de pertes en variétés américano-japonaises et près de 30 % en variétés traditionnelles. Du coup, le produit français s’est fait rare et l’offre a été complétée par des volumes d’importation tracés (Espagne) en juillet afin de préserver les parts de marché. Le résultat en magasin a été évident : déficit d’offre, sauf peut-être en mirabelle (2017 avait donné une très faible récolte), et prix élevés. La prune a connu de bonnes performances en valeur (+8 %/2017, +6 %/moyenne à trois ans). La mirabelle a aussi aligné de bons chiffres en valeur (+60 % par rapport à la moyenne trois ans) tout comme la reine-claude (+14,6 % en valeur/2017).

Resserrer le calendrier

La campagne 2018 a surtout entraîné une perte de visibilité pour les prunes françaises. Or, le message de l’AOPn à l’intention de la GMS a toujours été clair : la prune fait essentiellement l’objet d’un achat d’impulsion et elle doit disposer d’une bonne visibilité et de place jusqu’à la mi-octobre. D’autant que le contexte est plutôt positif. « La prune continue “pas à pas” à recruter de nouveaux ménages consommateurs : 43 % contre 38 % il y a encore quelques années, malgré quelques décrochages conjoncturels comme en 2018. L’image de notre fruit a résolument changé : plus jeune, moderne, frais, coloré, gustatif… Nos fleurons, reine-claude et mirabelle, sont toujours très attendus, Notre segmentation couleur et l’accent mis sur le gustatif sont des succès », a énuméré Joël Boyer, président de l’AOPn. Il faut, à ses yeux, amplifier le recentrage de l’offre française sur septembre-octobre, en abandonnant certaines variétés (précoces, bleues). « La distribution ne doit plus nous reprocher des choix variétaux du passé qui handicapent encore notre démarrage de campagne. Délaissons ces variétés peu gustatives, celles où nous sommes peu compétitifs », a-t-il martelé. Il faut aussi accélérer sur l’offre en préemballé, mieux valorisée et sur l’export (dossiers en cours pour la Thaïlande, la Colombie et le Vietnam).

Les plus lus

Changement climatique : pour Serge Zaka, « il faut sortir de la stratégie de pansement avec une vraie diversification fruitière »

Avec le changement climatique, à quoi ressemblera la France fruitière et légumière en 2050 ? Le salon Medfel, ces 24 et 25…

Les chaufferettes Wiesel commercialisées par Filpack permettent un gain de température à l'allumage supérieur à celui des bougies.
Chaufferettes contre le gel en verger : un intérêt sur les petites parcelles très gélives

Le risque de gel fait son retour sur cette deuxième quinzaine d'avril. Plusieurs entreprises proposent des convecteurs à…

Parsada : ouverture ce 12 avril d'un appel à projets porté par FranceAgriMer

Initié au printemps 2023, le Plan stratégique pour mieux anticiper le potentiel retrait européen des substances actives et le…

verger abricot Drôme - Emmanuel Sapet
En Ardèche, de fortes pertes dans les vergers d'abricotiers sont à déplorer

Des chutes physiologiques importantes de fleurs sont à déplorer dans des vergers d'abricotiers d'Ardèche, de la Drôme et de l'…

Prix des fraises françaises : il n'est « pas lié aux faibles quantités espagnoles », revendique l’AOPn

Les fraises espagnoles sont pour le moment quasi absentes de nos étals français. Pourtant, ce n’est pas cette absence ou cette…

Loi Agec et emballage plastique des fruits et légumes : le Conseil d’Etat rejette le recours, Plastalliance va porter plainte devant l’UE

Suite à l’audience du 4 avril, le Conseil d’Etat a rejeté, par ordonnance du 12 avril 2024, la requête de Plastalliance aux…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes