Aller au contenu principal

Poireau : suivre des règles de décision pour lutter contre le thrips

Si le thrips du poireau est présent dans tous les bassins de production de poireau, ce n’est pas en intervenant systématiquement qu'on le maîtrise le mieux. Des règles de décisions peuvent servir à limiter les attaques et/ou les traitements.

La variabilité de la sensibilité variétale  peut s’expliquer par la différence d’attractivité mais aussi par la différence de sensibilité du feuillage. © Sileban
La variabilité de la sensibilité variétale peut s’expliquer par la différence d’attractivité mais aussi par la différence de sensibilité du feuillage.
© Sileban

Les dégâts de thrips sont récurrents dans les différents bassins de production. Ils sont à l’origine de dépréciations commerciales importantes qui se traduisent par une perte de rendement de l’ordre de 20 %, et d'une moindre qualité du feuillage. Cette dégradation du feuillage entraîne une baisse des prix de vente que l’on peut estimer également à 20 %, voire une perte totale de production en cas de forte pression. « Les lots thripsés sont sources de difficultés de valorisation et de commercialisation des productions de poireaux et synonymes de manque à gagner significatif à la production par rapport à un produit de qualité supérieur », mentionne une fiche réalisée par le Sileban sur ce ravageur. Compte tenu de la période d’activité essentiellement estivale du thrips, l’impact sur les cultures varie fortement en fonction des cycles de production.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Maraîchage : les semis papier à l’essai
La technique des semis papier en maraîchage bio a été expérimentée en 2019 par la station d’expérimentation du Sileban, en…
layani
Stéphane Layani, président-directeur général de la Semmaris : « Défendre le modèle vertueux des marchés de gros »
Effet Covid-19, « train des primeurs », développement en région… Stéphane Layani évoque aussi la réflexion en cours concernant un…
Crues en Lot-et-Garonne : d'importants dégâts encore difficilement évaluables pour les producteurs de fruits et légumes
La crue exceptionnelle de la Garonne en Lot-et-Garonne va compromettre de nombreuses cultures. Les pertes de récoltes de légumes…
Prince de Bretagne lance la vente à la pièce pour le drive
Pour répondre aux nouvelles habitudes de consommation et au drive, Prince de Bretagne lance une offre de légumes vendus à la…
La fraise Label Rouge veut oublier 2020 et mise sur une nouvelle variété pour dynamiser la campagne
Très impactée par la crise en 2020, la fraise Label Rouge espère 2021 sous de meilleurs auspices. Les voyants en production et en…
La pomme de terre primeur de Noirmoutier revient en 2021 avec l’IGP et des emballages sans plastique
Alors que la saison 2021 débute dans un mois, le directeur de la coopérative de Noirmoutier fait le point avec FLD sur les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes