Aller au contenu principal

La désinfection à toute vapeur

Suite à l’interdiction du métam-sodium, le recours à la désinfection vapeur s’accélère en région nantaise.

La désinfection vapeur est efficace mais très chronophage et énergivore.
© V. Bargain

L’interdiction brutale par l’Anses, le 5 novembre, de l’utilisation de tous les produits à base de métam-sodium a laissé les maraîchers nantais désemparés. « Du jour au lendemain, les producteurs se sont retrouvés face à une impasse technique », souligne Antoine Thiberge, directeur de la Fédération des maraîchers nantais. Utilisé comme désinfectant de sol par les maraîchers et horticulteurs, le métam-sodium était important notamment pour la production de mâche, carotte, poireau, plants de fraisier, asperge. En région nantaise, une part assez importante des surfaces destinées aux semis de la mâche avait déjà été désinfectée et les cultures ont pu être implantées et se déroulent normalement. Mais pour les surfaces non désinfectées, l’incertitude reste forte.

Des surfaces non désinfectées

Depuis le 5 novembre, le recours à la désinfection vapeur, seule autre alternative actuellement envisageable pour les maraîchers nantais, s’est donc accéléré. Les commandes de machines de désinfection vapeur ont également redoublé auprès des deux fabricants d’automates de désinfection, Regero et Simon. « Mais les délais de livraison sont de plusieurs mois, indique Antoine Thiberge. De plus, cela représente des investissements importants. Et à moyen terme, ce n’est pas une solution satisfaisante. » Des semis de mâche ont également été réalisés sur des surfaces non désinfectées. « Si le climat ne favorise pas les maladies, qu’il n’y a pas trop d’adventices ou qu’elles peuvent être contenues manuellement, la mâche pourra peut-être être récoltée. Mais l’incertitude est grande pour cette saison et pour les saisons à venir. » En Maine-et-Loire, où plus de 80 personnes avaient été intoxiquées suite à de mauvaises conditions d’application du métam-sodium, ce qui avait entraîné la décision d’interdiction de la matière active, l’inquiétude est également très grande pour la production de mâche et de plants de fraisier.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’alimentation locale, réel changement ou fausse tendance ?
Alimentation locale, circuit court, mondialisation contre souveraineté alimentaire… Cette tendance s’est-elle réellement…
En médaillon, Guillaume Brisard compte installer à terme une trentaine de moutons Shropshire pour gérer l'enherbement de ses vergers. © A. Lasnier
Guillaume Brisard adopte l’éco-pâturage dans ses vergers
Guillaume Brisard, arboriculteur en Indre-et-Loire, a installé une douzaine de moutons dans ses vergers de pommiers et poiriers…
Les Mannoni, père et fils, produisent environ 2 500 tonnes de melons par an, sur le secteur de Tarascon et Arles. © E.Delarue
Serge Mannoni, producteur de melons dans les Bouches-du-Rhône : « melonnier, c’est un métier »
45 ans après son installation, Serge Mannoni a transmis son métier de melonnier à ses trois fils. Une passion partagée qui se…
Pommes et poires : trop tôt pour un bilan chiffré après les dégâts de gel
Le froid exceptionnel de début avril a impacté les productions de pommes et de poires. Selon l'Association nationale pommes…
Koki a signé plusieurs partenariat pour développer le verger de noisetiers en France et s'assurer des débouchés. © Koki
Noisette : un partenariat entre Unicoque et Ferrero
La forte demande du marché de la noisette industrie, consolidée par un partenariat avec Ferrero, dynamise la production de…
Demain La Terre veut amplifier sa visibilité auprès du grand public
L’association, riche de projets et de nouveaux adhérents, prévoit d’étoffer encore davantage sa gamme et met le paquet sur la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes