Aller au contenu principal

Avocat
« La consommation européenne d’avocats est en bonne voie pour dépasser le million de tonnes »

Xavier Equihua, président-directeur général de la WAO, l’Organisation mondiale de l’avocat, fait le point pour FLD sur la consommation en croissance de l’avocat, et les attentes des consommateurs européens en termes de segmentation et de durabilité.

La consommation d'avocats en Europe devrait crôitre de +12 % cette année
© Julia Commandeur - FLD

Xavier Equihua, président-directeur général de la WAO, l’Organisation mondiale de l’avocat, fait le point pour FLD sur la consommation en croissance de l’avocat, et les attentes des consommateurs européens en termes de segmentation et de durabilité.

Comment se porte la consommation mondiale d’avocat ?

Xavier Equihua : En Europe, la consommation a résisté à la crise de la Covid-19 et devrait augmenter de 12 % d'ici à la fin de 2020. Entre 2016 et 2018, elle a augmenté de 65 %, pour atteindre 650 000 t, avec une croissance récente et notable en Allemagne, Italie, Portugal et Hongrie. Elle est en bonne voie pour dépasser le million de tonnes dans quelques années, soit presque autant que ce que les États-Unis aujourd'hui (1,1 Mt).

Aux Etats-Unis, la demande est actuellement stable à 22 000 t par semaine, dont 15 % sont destinés au secteur de la restauration. En temps normal, la RHD représente 30 % des volumes. Le commerce de détail a absorbé la différence.

Dans les pays asiatiques, la consommation augmente surtout en raison de la croissance des classes moyennes et de l'introduction de nouvelles saveurs et de nouveaux aliments. Avant 2017, l'avocat était pratiquement inconnu en Chine, mais aujourd'hui, on en consomme en moyenne 0,1 kg par personne et par an. Bien que ce chiffre soit très inférieur à la moyenne japonaise de 2 kg, la Chine semble être un marché avec un grand potentiel de croissance pour l'avocat.

Xavier Equihua
Xavier Equihua, président de la WAO (organisation mondiale de l'avocat.

 

En Europe, quelles sont les tendances et les attentes en termes de segmentation ? Va-t-on voir un élargissement de la gamme, avec plus de produits transformés comme le guacamole ?

Xavier Equihua : A la WAO nous préférons promouvoir la vente du frais, mais nous comprenons que les consommateurs apprécient la praticité du guacamole tout prêt. Il y aura toujours de la place pour les deux produits !

 

En frais, le Hass restera-t-il majoritaire ou verra-t-on le retour des variétés vertes et tropicales ?

Xavier Equihua : Le Hass est toujours la variété la plus recherchée, représentant plus de 90 % des avocats consommés en Europe et au Royaume-Uni. Les autres variétés sont davantage des produits de niche que des concurrents sérieux du Hass.

 

Et côté conditionnement ?

Xavier Equihua : A la WAO, nous sommes favorables à l'idée que l'Europe et le Royaume-Uni adoptent l’habitude américaine d'acheter les avocats à l'unité plutôt qu’emballés. Je pense que cela se fera en temps utile en raison des avantages environnementaux, mais il faudra attendre la fin de la pandémie. Car les consommateurs veulent actuellement entrer et sortir rapidement des supermarchés et prendre leurs avocats dans un sac ou un emballage pour des raisons de praticité.

 

Y a-t-il des attentes fortes sur le mode de production ?

Xavier Equihua : Les consommateurs d'aujourd'hui sont très préoccupés par la provenance d'un produit et les pesticides utilisés. Selon la dernière analyse du groupe de travail sur l'environnement, basée sur plus de 35 000 échantillons, l'avocat présente les plus faibles niveaux de résidus de pesticides. En France, la DGCCRF a conclu que l'avocat était le fruit qui contenait le moins de pesticides après une étude de cinq ans en 2016.

 

Que répondez-vous aux controverses médiatiques auxquelles l’avocat doit faire face depuis quelques années ?

Xavier Equihua : Les producteurs d’avocats s'engagent en faveur de l'environnement. Ils limitent l'utilisation des pesticides et introduisent des techniques alternatives pour lutter contre les ravageurs. Les agriculteurs associés à la WAO produisent et exportent leurs avocats conformément à la norme volontaire Global GAP. En outre, les avocats sont l'un des aliments qui consomment le moins d'eau compte tenu des avantages nutritionnels qu'ils offrent : la production d'un kilo d'avocats nécessite 1 000 litres d'eau, tandis qu'un kilo de viande de bœuf en nécessiterait 15 000.

 

Retrouvez les dernières actualités sur ce sujet dans le dossier Avocat de FLD Mag de novembre 2020.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

“Coup de fatigue” pour la consommation de fruits et légumes frais et un vrai décrochage du bio
Les Français sont fatigués de cuisiner maison et se retournent désormais vers les produits transformés. Sous la contrainte…
Pour faire face aux aléas climatiques, ces serres peuvent être chauffées avec une énergie renouvelable.
FranceAgriMer ouvre un programme d'aide aux investissements pour les serres pour faire face aux aléas climatiques
FranceAgriMer met en place un programme d’aide de 10 millions d’euros pour des investissements dans les serres, tunnels et…
Les futures fermes contiendraient 400 systèmes de culture empilés les uns sur les autres.
Bouches-du-Rhône : une ferme verticale teste la "géoponie rotative"
La géoponie rotative est testée par la ferme verticale Futura Gaïa avec comme objectif de vendre la technologie dans l’industrie…
Des Producteurs de tomates et concombres de l'Ouest de la France créent une AOP de mise en marché
Quatre coopératives productrices de tomates et concombres (Solarenn, Kultive, Océane et Vitaprim) lancent une association d'…
Sécuriser et développer la production d'amandes de façon qualitative et garantir un niveau de valorisation, tels sont les enjeux de  la jeune filière "Pistache en Provence".
Provence : la pistache structure sa filière
Réimplanter la culture de la pistache dans le paysage provençal est bien loin de l’utopie, la filière s’organise pour renaître de…
Pays de la Loire : une nouvelle association voit le jour
Créée à l’initiative de producteurs, l’association Pays de la Loire Fruits et Légumes vise à structurer la filière régionale de l…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes