Aller au contenu principal

Exportation
L’Europe demeure la première destination des fruits et légumes français

Le plan de relance export agroalimentaire a été présenté le 22 octobre. Business France préconise de se focaliser sur les pays limitrophes concernant les fruits et légumes.

Les exportations de fruits français ont augmenté vers les destinations hors Europe (Vietnam, mais aussi Colombie) alors que les légumes français sont expédiés essentiellement vers le marché européen (Allemagne en premier).  © ADP-/Zoo Studio
Les exportations de fruits français ont augmenté vers les destinations hors Europe (Vietnam, mais aussi Colombie) alors que les légumes français sont expédiés essentiellement vers le marché européen (Allemagne en premier).
© ADP-/Zoo Studio

Le 22 octobre, Business France a organisé une webconférence dédié à la relance de l’exportation agroalimentaire. Cette conférence a été l’occasion de faire le point de l’activité export en période de la Covid-19. Des entreprises ont fait part de leurs expériences. Adeline Saillant, directrice export de Prosain (conserves de fruits et légumes bio), a fait un constat balancé de la période : « La limitation des déplacements a changé notre relationnel client en accentuant l’écoute et une vision optimiste. À l’export, les difficultés d’acheminement ont été un handicap certain. Durant l’été, l’accord commercial avec Singapour a ouvert de nouvelles opportunités ».

L’Europe, premier client pour les fruits et légumes français

Business France a aussi édité son traditionnel livre blanc « Où exporter en 2021 ? », marqué par les perturbations engendrées par la Covid-19. L’agence préconise de fidéliser les clients européens (pour les fruits) ou de se recentrer sur eux (pour les légumes). En effet, 90 % des fruits français et 70 % des légumes sont exportés sur les pays limitrophes. Pour Business France, des marchés comme la Pologne, la République tchèque ou l’Italie sont à considérer. Et il y a des raisons à cela. En République tchèque, la baisse du pouvoir d’achat post-Covid pourrait ouvrir des opportunités pour les produits de base comme les fruits et légumes. Le bio est en pleine expansion en Pologne (premier marché pour l’Europe de l’Est).

Les aides à la relance pour les exportateurs

Le gouvernement entend bien épauler les exportateurs dans la relance. Durant la conférence, Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture, et Franck Riester, ministre délégué chargé du Commerce extérieur ont détaillé le dispositif : carte interactive « infos service secteur » (veille économique et réglementaire), « chèque relance export agro » (2 500 € pour des prestations d’accompagnement à l’export sur les salons internationaux), déploiement mondial de la marque « Taste France » (avec la création d’un dispositif à destination des professionnels via Tastefranceforbusiness.com), moyens renforcés pour l’assurance prospection (Bpifrance), chèque de 5 000 € pour le recrutement d’un VIE…

L’Europe centrale et de l’Est demeure un marché à renforcer pour les fruits et légumes français.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Le marketing alimentaire peut-il être "responsable" ?
Comment impulser une démarche responsable dans le secteur agroalimentaire ? Le marketing alimentaire peut-il être responsable ?…
« L’intérêt pour nous de la serre est de protéger les cultures du Mistral », témoignait Julien Bernard aux invités de Légumes de France. © RFL
Des légumes sous serre photovoltaïque pour la vente directe
Légumes de France a organisé mi-octobre une visite de la serre photovoltaïque d’un de ses adhérents.
Du bio et des allégations “sans” aux labels Climat : les nouvelles priorités du consommateur
Le consommateur veut désormais plus que du bio. La crise de la Covid-19 et le changement climatique ont accéléré les nouvelles…
Comment valoriser l’agroécologie, attendue par un consommateur qui n'est pas prêt à payer plus ?
Sans pesticide de synthèse, HVE, Global Gap… Comment valoriser ces produits agroécologiques, plus chers à produire, auprès des…
Asperge : une campagne 2020 atypique qui a recruté de nouveaux consommateurs
Des volumes d'asperges commercialisés en baisse, mais une consommation en hausse, à conforter en 2021 par des…
Alain Alarcon Banagrumes
Banagrumes lance Orlana, une marque pour les fruits et légumes conventionnels « avec un plus »

Le grossiste rungissois Banagrumes vient de lancer une nouvelle marque Orlana. Celle-ci s’adresse aux fruits et légumes…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes