Aller au contenu principal

Asperges
Il manque 30 000 ha d’asperges dans le monde

Il faudrait 30 000 ha de plus pour répondre à la demande mondiale en asperges, d'après  Christian Befve, initiateur de l'International Asparagus Days.

L’Anjou accueillera en 2019 les International Asparagus Days qui auront désormais lieu en alternance : une année en France et une année en Italie.
© Véronique Bargain

Le prochain International Asparagus Days, salon entièrement dédié à l’asperge, se déroulera les 29 et 30 octobre 2019 à Angers, avec le 28 et le 31 des visites d’aspergeraies et de conserveries près de Bordeaux et en Anjou. Lors de sa présentation sur le Sival, Christian Befve, créateur de l’International Asparagus Days, a fait le point sur les plantations d’asperges dans le monde. « Il y a actuellement 270 000 ha d’asperge dans le monde, a-t-il précisé. Il en faudrait 30 000 ha pour répondre à la demande. Après la crise de 2010-2012, le marché s’est redressé, avec seulement un accident en 2018, liée au télescopage des productions européennes qui se sont toutes retrouvées ensemble sur le marché pendant trois semaines ».

Pour le marché du frais, la production tend à se rapprocher des zones de consommation, pour la fraîcheur du produit et pour limiter les coûts de transport par avion ou bateau et l’impact environnemental du transport. Alors que le Pérou produisait beaucoup d’asperges pour les Etats-Unis, la production tend à se déplacer vers le Mexique, plus proche du marché américain. Pour la conserve et la surgélation, le critère le plus important est le coût et parfois la disponibilité de la main d’oeuvre. « La consommation d’asperges se banalise et la demande augmente, avec une recherche de baisse des prix. Même s’il y a aujourd’hui des outils qui facilitent la récolte et qu’on peut améliorer le rendement horaire par le calibre, les distances entre rangs…, le coût de la main d’oeuvre reste déterminant ».

Les conserveurs espagnols, qui s’approvisionnaient auparavant en Espagne, où le coût de la main d’oeuvre est de 8 €/h, se sont ainsi tournés, il y a 25 ans, vers le Pérou, où la main d’oeuvre coûte 25 $/h, puis il y a 10 ans vers la Chine, où elle coûte 8 $/h, et enfin aujourd’hui vers la Namibie et l’Ethiopie, où le coût de la main d’oeuvre est respectivement de 2 $/h et 1 $/h. En France, alors qu’il fallait 700 g d’asperges il y a 15 ans pour payer une heure de main d’oeuvre, il en faut aujourd’hui 3,5 kg et sans doute 4,8 kg dans dix ans.

Pour le marché du frais, la production d'asperges tend à se rapprocher des zones de consommation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’alimentation locale, réel changement ou fausse tendance ?
Alimentation locale, circuit court, mondialisation contre souveraineté alimentaire… Cette tendance s’est-elle réellement…
En médaillon, Guillaume Brisard compte installer à terme une trentaine de moutons Shropshire pour gérer l'enherbement de ses vergers. © A. Lasnier
Guillaume Brisard adopte l’éco-pâturage dans ses vergers
Guillaume Brisard, arboriculteur en Indre-et-Loire, a installé une douzaine de moutons dans ses vergers de pommiers et poiriers…
Les Mannoni, père et fils, produisent environ 2 500 tonnes de melons par an, sur le secteur de Tarascon et Arles. © E.Delarue
Serge Mannoni, producteur de melons dans les Bouches-du-Rhône : « melonnier, c’est un métier »
45 ans après son installation, Serge Mannoni a transmis son métier de melonnier à ses trois fils. Une passion partagée qui se…
Kiwi : SCAAP Kiwifruits de France et Euralis, partenaires pour développer la production

SCAAP Kiwifruits de France et la coopérative Euralis ont signé le 17 mai un partenariat pour le développement local de…

Pommes et poires : trop tôt pour un bilan chiffré après les dégâts de gel
Le froid exceptionnel de début avril a impacté les productions de pommes et de poires. Selon l'Association nationale pommes…
Demain La Terre veut amplifier sa visibilité auprès du grand public
L’association, riche de projets et de nouveaux adhérents, prévoit d’étoffer encore davantage sa gamme et met le paquet sur la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes