Aller au contenu principal

Gel : une aide pouvant aller jusqu’à 20 000 € pour les producteurs de fruits à noyau

Les modalités d’attribution de l’aide aux producteurs de fruits d’été touchés par le gel ont été précisées samedi 5 mai.

La campagne cerise a démarré avec une nette précocité et des prix soutenus, avant une forte dégradation entre le 8 et le 20 juin. © RFL
© RFL

Le gouvernement avait annoncé 1 Md€ d'aides afin de soutenir les producteurs qui avaient subi de lourdes conséquences suite au gel qui a frappé le territoire entre le 4 et le 14 avril derniers, mais les modalités devaient encore être précisées. C'est chose faite.


L’aide concerne les producteurs de fruits à noyau. Elle prendra la forme d’une avance remboursable. Elle représentera 20 % du montant des pertes mais ne pourra pas excéder 20 000 €. Les producteurs français de fruits à noyau qui voudraient se faire rembourser au titre du régime des calamités agricoles peuvent dès à présent demander à l'Etat cette aide d'urgence.

Lire aussi : Gel : l’Hérault déploie le plan d’aide auprès des arboriculteurs et viticulteurs sinistrés

Le dispositif, nécessitant une longue procédure, il est prévu que les arboriculteurs dont plus de la moitié de l’activité concerne les fruits à noyau (dont les pêches ou les cerises), et qui ont perdu à cause de ce gel, plus de 70 % de cette production, peuvent dès aujourd'hui demander une avance. Elle leur sera déduite lors de leur indemnisation définitive.

Le décret a été publié au Journal Officiel samedi 5 mai et est entré en vigueur dès le lendemain, le 6 mai.

Pour rappel, devant la récurrence de ce type de catastrophes, le Premier ministre, Jean Castex, avait aussi annoncé, fin mai, la prise de mesures durables pour y faire face à l’avenir.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’alimentation locale, réel changement ou fausse tendance ?
Alimentation locale, circuit court, mondialisation contre souveraineté alimentaire… Cette tendance s’est-elle réellement…
Koki a signé plusieurs partenariat pour développer le verger de noisetiers en France et s'assurer des débouchés. © Koki
Noisette : un partenariat entre Unicoque et Ferrero
La forte demande du marché de la noisette industrie, consolidée par un partenariat avec Ferrero, dynamise la production de…
En médaillon, Guillaume Brisard compte installer à terme une trentaine de moutons Shropshire pour gérer l'enherbement de ses vergers. © A. Lasnier
Guillaume Brisard adopte l’éco-pâturage dans ses vergers
Guillaume Brisard, arboriculteur en Indre-et-Loire, a installé une douzaine de moutons dans ses vergers de pommiers et poiriers…
Fruits à coque : Amandera lève 1 M€ et se lance dans les noisettes
Actualités riches pour Amandera, la société de l’économie sociale et solidaire spécialisée dans le développement de filières de…
Les Mannoni, père et fils, produisent environ 2 500 tonnes de melons par an, sur le secteur de Tarascon et Arles. © E.Delarue
Serge Mannoni, producteur de melons dans les Bouches-du-Rhône : « melonnier, c’est un métier »
45 ans après son installation, Serge Mannoni a transmis son métier de melonnier à ses trois fils. Une passion partagée qui se…
Pommes et poires : trop tôt pour un bilan chiffré après les dégâts de gel
Le froid exceptionnel de début avril a impacté les productions de pommes et de poires. Selon l'Association nationale pommes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes