Aller au contenu principal

Gel : une aide pouvant aller jusqu’à 20 000 € pour les producteurs de fruits à noyau

Les modalités d’attribution de l’aide aux producteurs de fruits d’été touchés par le gel ont été précisées samedi 5 mai.

La campagne cerise a démarré avec une nette précocité et des prix soutenus, avant une forte dégradation entre le 8 et le 20 juin. © RFL
© RFL

Le gouvernement avait annoncé 1 Md€ d'aides afin de soutenir les producteurs qui avaient subi de lourdes conséquences suite au gel qui a frappé le territoire entre le 4 et le 14 avril derniers, mais les modalités devaient encore être précisées. C'est chose faite.


L’aide concerne les producteurs de fruits à noyau. Elle prendra la forme d’une avance remboursable. Elle représentera 20 % du montant des pertes mais ne pourra pas excéder 20 000 €. Les producteurs français de fruits à noyau qui voudraient se faire rembourser au titre du régime des calamités agricoles peuvent dès à présent demander à l'Etat cette aide d'urgence.

Lire aussi : Gel : l’Hérault déploie le plan d’aide auprès des arboriculteurs et viticulteurs sinistrés

Le dispositif, nécessitant une longue procédure, il est prévu que les arboriculteurs dont plus de la moitié de l’activité concerne les fruits à noyau (dont les pêches ou les cerises), et qui ont perdu à cause de ce gel, plus de 70 % de cette production, peuvent dès aujourd'hui demander une avance. Elle leur sera déduite lors de leur indemnisation définitive.

Le décret a été publié au Journal Officiel samedi 5 mai et est entré en vigueur dès le lendemain, le 6 mai.

Pour rappel, devant la récurrence de ce type de catastrophes, le Premier ministre, Jean Castex, avait aussi annoncé, fin mai, la prise de mesures durables pour y faire face à l’avenir.

Les plus lus

Le capteur Burkard permet une détection et un dénombrementdes spores de mildiou dans l’air.
Comment mieux contrôler le mildiou de l'oignon
Le pro­jet Orion a permis de tester plusieurs leviers pour contrôler le mildiou de l’oignon. Les adjuvants jouent un rôle…
« Contre toute attente j’ai rejoint l’aventure familiale dans la pomme de terre et j’y ai découvert un métier riche dont je partage les valeurs »

Joanny Dussurgey, dirigeant de l’entreprise de négoce Select’up, est depuis le 14 mai président du CNIPT pour 18 mois. Pour…

Artichaut : pourquoi l’ouverture prochaine d’une usine de transformation par Prince de Bretagne est une bonne nouvelle pour les producteurs bretons ?

Prince de Bretagne va ouvrir son usine de transformation de l’artichaut breton, à Calmez dans les Côtes d’Armor. A ce jour, il…

« Il n’y aura pas de dérogation pour ces molécules », a confirmé la ministre déléguée, malgré l'insistance des professionnels.
Endive : « il n’y aura pas de dérogation » pour les trois molécules qui vont être retirées, prévient la ministre Agnès Pannier-Runacher

Les producteurs d’endives restent sans solution, ni espoir de dérogation, pour désherber et lutter contre les pucerons, suite…

Pomme : la nouvelle variété Soluna, petite sœur de Pink Lady, et sa robe bordeaux à la conquête du marché français ?

Soluna est une nouvelle variété de pomme sous marque par TopStar. Les Australiens ont réalisé une première saison commerciale…

Plusieurs références de fraises françaises en rayon en juin 2024
Retard des fraises françaises : les producteurs lancent un « appel urgent » à la GMS et aux consommateurs

Face à un pic de production de fraises françaises attendu en juin, l’AOPn Fraises Framboises de France lance un appel à la…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes