Aller au contenu principal

Loire-Atlantique
Futur Min de Nantes : une grande place pour les fruits et légumes

Le transfert du marché de gros se déroulera comme prévu en février 2019. Une bonne place est accordée aux fruits et légumes. Les producteurs locaux y disposeront d’une visibilité accrue.  

Couvert d’une charpente bois et long de 150 m, le bâtiment principal du Min, le bâtiment A, est dédié aux fruits et légumes.
© Thierry Goussin - FLD

Le chantier du futur Min de Nantes tient ses délais malgré les aléas climatiques. Le second Min de France quittera l’île de Nantes pour Rezé, au sud de la Métropole, dans le courant du mois de février 2019. Ce Min sera « très moderne et très attractif », assure Jean-Luc Cadio, vice-président de la CCI de Nantes et dirigeant du grossiste Berjac, prédisant que « des copies apparaîtront bientôt » et évoquant un intérêt de Rungis pour le projet.

Un espace central de 1 700 m2 pour les producteurs de f&l locaux

Ce futur Min s’inscrit dans la transition énergétique impulsée par Nantes Métropole avec une isolation renforcée, la place faite à la lumière naturelle et une couverture photovoltaïque de 31 000 m2. Une partie de la production solaire sera autoconsommée et permettra de réduire de 40 % le coût de production de froid dans le bâtiment A. Le bâtiment principal du Min, couvert d’une charpente bois et long de 150 mètres, en est au stade de la finalisation des aménagements intérieurs. Ce vaisseau amiral du marché, dédié aux fruits et légumes, ménagera un espace central de 1 700 m2 à trente-deux producteurs vendeurs locaux, à 80 % des maraîchers.

Installés entre les grossistes fruits et légumes conventionnels et l’espace bio, ces espaces commerciaux, mieux identifiés et plus confortables, permettront aux maraîchers de vendre leurs productions aux grossistes comme aux clients détaillants et restaurateurs. Des places restent disponibles pour de nouveaux producteurs locaux, fait savoir Nantes Métropole.

Au global, le futur Min annonce un taux d’occupation des locaux de 96 %. Le pôle agroalimentaire qui pousse en parallèle à ses côtés affiche de son côté un taux de commercialisation de ses 35 hectares à 68 %. Le pôle et le Min accueilleront 2 000 salariés lorsque le parc d’activités sera complet.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Francisation de fruits et légumes espagnols : une enquête en cours
Un grossiste en fruits & légumes des Bouches-du-Rhône est soupçonné d’avoir francisé plusieurs centaines de tonnes de fruits…
Carrefour veut structurer une filière amande bio française avec la coopérative La Melba
Le distributeur s’est engagé en prix et en volume pour trois ans avec cinq producteurs en conversion. Mais le partenariat se veut…
Après les légumes, Cultiv lance une gamme de cosmétiques à base de céréales bio et françaises
La marque de cosmétiques d’InVivo lancera en septembre Epanouit, à base de céréales. Pas de quoi faire un complément de revenus…
Le pôle Innov’Alliance fait le point sur les multiples facettes du chanvre et du cannabis
Le chanvre ou cannabis est une plante aux multiples débouchés. Très bien définis pour certains (industrie, bâtiment, alimentaire…
cargoBeamer
Pyrénées-Orientales : inauguration d’une autoroute ferroviaire entre Perpignan et Calais

Le groupe allemand CargoBeamer, prestataire de services logistiques dans le transport combiné route-rail basé…

Restauration collective : les professionnels des fruits et légumes veulent éviter la multiplication des lots
Interfel a organisé un webinaire sur ses recommandations en matière d’achat de fruits et légumes en restauration collective, le 8…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes