Aller au contenu principal

[Fruit Logistica 2020] Une nouvelle signature pour Prince de Bretagne

Retour aux sources pour Prince de Bretagne qui a fêté officiellement ses 50 ans le 5 février sur le Salon Fruit Logistica à Berlin. L’occasion pour le président du Cerafel, Marc Kerenguéven, de revenir sur l’histoire de cette organisation hors du commun et de présenter la nouvelle identité de la marque. Si le logo avec ses sillons et sa couronne verte (revu en 2015) reste le même, la base line « Défendons le goût du frais », jugée désormais intégrée par le consommateur, disparaît au profit d’un simple « Les maraîchers » (« The market gardeners » pour les marchés export). « A l’heure de la mondialisation mais aussi du retour du rural et du local, quoi de mieux que notre ancrage, celui des producteurs de Bretagne ? », justifie Marc Kerenguéven. Cette nouvelle signature va s’accompagner d’un slogan reflétant l’engagement des producteurs de la marque : « De nature engagés, de culture passionnés ».

Le groupement renforce aussi ses engagements en matière d’environnement en continuant à développer la production biologique, ainsi que sa gamme cultivée sans pesticides de synthèse mais aussi la certification HVE des exploitations. « 50 % des exploitations sous abri seront certifiées cette année avec un objectif de 100 % en 2021 », annonce le président du Cerafel. Concernant les cultures de plein champ, les objectifs sont de 25 % certifiées HVE en 2020, 50 % l’an prochain pour atteindre 100 % dans deux ans ».

La réduction de l’impact des emballages fait aussi partie des objectifs de la marque qui abandonne  progressivement le plastique (au profit du carton et du bois), en particulier sur les gammes bio et les UVC de légumes anciens. « En 2020, 120 t de plastique seront économisées par rapport à 2019 », annonce le président du Cérafel.

Les plus lus

Colère des agriculteurs français : en Espagne, le secteur dénonce l’entrave à la circulation de ses camions de fruits et légumes

La Fédération espagnole des producteurs et exportateurs de fruits et légumes a dénoncé dans un communiqué en fin de semaine…

Tomates bio espagnoles : pourquoi Ségolène Royal se trompe de combat

Des accusations de « faux bio » de la part de Ségolène Royal pour leurs tomates bio sur une chaîne de TV ont empiré…

Bruno Ferret, arboriculteur et maraîcher dans le Rhône, a détaillé au Premier ministre les problèmes auxquels sont confrontés les agriculteurs.
« On voit des agriculteurs de 30-40 ans qui arrêtent » : le cri du cœur d'un producteur de fruits et légumes adressé au Premier ministre

Bruno Ferret, arboriculteur et maraîcher dans le Rhône, a interpellé le Premier ministre Gabriel Attal sur les problèmes de l'…

Colère des agriculteurs : quelles sont les demandes des filières fruits et légumes ?

Alors que des premières mesures doivent être annoncées par le Premier ministre face au mouvement de protestation des…

Virginie Boisseau et Mickaël Girard veulent développer et rationaliser leurs débouchés.
« Nous avons développé les légumes pour améliorer la rentabilité de l’exploitation »

Installés près d’Angers, Mickaël Girard et Virginie Boisseau ont fait le choix des légumes bio et de la vente directe pour…

Lors de la signature du partenariat entre Sikig et Maïsadour le 16 janvier : Julien Pedelucq, président directeur général du groupe SIKIG, Michael Dolet Fayet ...
Plantations de kiwi dans les Landes : quels sont les objectifs de Maïsadour et Sikig ?

Le partenariat entre Maïssadour et Sikig a pour but de développer la culture du kiwi dans les Landes et de proposer une…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes