Aller au contenu principal

Energie : comment Uni-Vert a réduit ses factures énergétiques annuelles de 36 000 € ?

En faisant le choix d’un équipement moins consommateur d’énergie, la coopérative gardoise n’est pour l’instant pas impactée par la flambée des prix.

La centrale frigorifique CO2 avec récupération de chaleur, développée par Le Froid industriel, permet une réduction de la facture énergétique annuelle d’Uni-Vert de l’ordre d’environ 3 000 € par mois, soit 36 000 € HT par an.
© Hellio

Située à Saint-Gilles dans le Gard, la coopérative Uni-Vert est bien connue pour avoir, depuis longtemps, déployé plusieurs dispositifs visant à réduire son empreinte carbone (chariots élévateurs hybrides, recyclage du carton, compacteur…) Grâce à ces initiatives, Uni-Vert avait déjà réussi à diviser par 7 son bilan carbone. Sur le domaine énergétique, la coopérative est aussi très active (pose de 2 500 m2 de panneaux photovoltaïques par exemple).

Lire aussi : La coopérative gardoise bio, Uni-Vert se développe en Corse, notamment sur l'avocat

En 2019, elle décide d’aller plus loin, avec le projet de remplacer sa centrale frigorifique par une solution plus performante et moins consommatrice en énergie pour chauffer en hiver et rafraîchir en  été ses bureaux administratifs. L’entreprise Le Froid Industriel, située à Nîmes, a ainsi établi un projet basé sur un nouveau groupe froid, la modification du réseau hydraulique, l’installation d’évaporateurs dans la zone d’expédition, et de cassettes de climatisation réversibles chaud / froid dans les bureaux. Le choix s’est porté sur une centrale frigorifique CO2 avec récupération de chaleur.

 

 

Quatre ans plus tard, la coopérative a largement récolté les fruits de ses investissements. Grâce à cet investissement, couplé à un contrat d’énergie avantageux, Uni-Vert n’est pour l’instant pas impactée par la flambée des prix. « Le résultat est à la hauteur de nos attentes, se félicite Nordine Arfaoui, directeur d’Uni-Vert. Chaque année depuis 4 ans, nous réalisons une économie de 36 000 € et nos collaborateurs bénéficient d’un confort thermique optimisé » .

Un financement optimisé

La société Hellio, délégataire agréé par l’État, a accompagné et validé le projet technique d’Uni-Vert, et a assuré le montage du dossier de financement. La coopérative a ainsi pu bénéficier d’un plan de financement qui intégrait au mieux les aides auxquelles elle pouvait prétendre pour ce projet.

Avec 300 000 euros d’aides obtenus au titre des CEE (Certificats d’Économies d’Énergie) pour l’installation de ce groupe froid au CO2 avec récupération de chaleur, sur un budget total de 324 800 euros HT, Uni-Vert a eu à s’acquitter d’un reste à charge se limitant à 24 741 euros HT.

La coopérative va poursuivre sa transition énergétique en 2023. Elle entend lancer la construction de 10 bâtiments agricoles “clés en main” pour les adhérents de la coopérative équipés de panneaux photovoltaïques et d’ombrières photovoltaïques sur les parkings, accompagnés de bornes de recharge.

Voir aussi :[Natexpo 2021] Uni-Vert lance sa propre marque de jus 100% fruit et de confitures

Les plus lus

Les chaufferettes Wiesel commercialisées par Filpack permettent un gain de température à l'allumage supérieur à celui des bougies.
Chaufferettes contre le gel en verger : un intérêt sur les petites parcelles très gélives

Le risque de gel fait son retour sur cette deuxième quinzaine d'avril. Plusieurs entreprises proposent des convecteurs à…

Parsada : ouverture ce 12 avril d'un appel à projets porté par FranceAgriMer

Initié au printemps 2023, le Plan stratégique pour mieux anticiper le potentiel retrait européen des substances actives et le…

verger abricot Drôme - Emmanuel Sapet
En Ardèche, de fortes pertes dans les vergers d'abricotiers sont à déplorer

Des chutes physiologiques importantes de fleurs sont à déplorer dans des vergers d'abricotiers d'Ardèche, de la Drôme et de l'…

Changement climatique : pour Serge Zaka, « il faut sortir de la stratégie de pansement avec une vraie diversification fruitière »

Avec le changement climatique, à quoi ressemblera la France fruitière et légumière en 2050 ? Le salon Medfel, ces 24 et 25…

Prix des fraises françaises : il n'est « pas lié aux faibles quantités espagnoles », revendique l’AOPn

Les fraises espagnoles sont pour le moment quasi absentes de nos étals français. Pourtant, ce n’est pas cette absence ou cette…

Loi Agec et emballage plastique des fruits et légumes : le Conseil d’Etat rejette le recours, Plastalliance va porter plainte devant l’UE

Suite à l’audience du 4 avril, le Conseil d’Etat a rejeté, par ordonnance du 12 avril 2024, la requête de Plastalliance aux…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes