Aller au contenu principal

Provence-Alpes Côte d’Azur 
Du conseil pour l’amande

Le GRCeta décline son expertise technique sur l’amandier pour bénéficier à un plus grand nombre de producteurs et porteurs de projets de relance sur l’espèce.

La conception du verger d'amandier et la formation des arbres sont conditionnées aux solutions techniques de récolte.
© Chambre d'agriculture 13

« Retrouver de la technicité sur la culture de l’amandier ». C’est ce que propose le GRCeta Basse Durance qui participe depuis trois ans avec d’autres partenaires au plan de relance régional sur l’amande. Quelque 60 hectares sont actuellement suivis par le groupement. Les demandes sur l’espèce concernent principalement la conception de projets en aval de la plantation. Le travail du GRCeta consiste alors à cadrer et préciser avec les producteurs la nature du verger et son suivi.

Des incontournables pour un verger rentable

« Par rapport à la pomme ou la poire, le suivi du verger d’amandier est assez simplifié puisqu’il n’y a pas d’éclaircissage, beaucoup moins d’opérations de taille, ce qui nous a amenés à proposer un service plus allégé », explique Jean-Philippe Rouvier, conseiller sur l’amandier au GRCeta. L’objectif est aussi de constituer et d'animer un groupe d’amandiculteurs afin de proposer des activités spécifiques sur l’espèce, organiser des réunions, engager des expérimentations et des tests sur parcelles, et rentabiliser le temps investi sur le terrain. Le GRCeta va donc proposer de nouvelles modalités d’adhésion pour les producteurs exclusifs d’amandes. Les propositions techniques du groupement sur l’amande sont très ouvertes puisqu’il n’y a pas qu’un seul verger type (voir encadré). « Notre mission est de nous adapter à la situation et à l’exploitation même s’il y a des incontournables à considérer pour développer un verger rentable au niveau commercial », indique Jean-Philippe Rouvier. D’ailleurs, le conseiller explique que le GRCeta peut aussi être amené à « refuser de soutenir des projets qui ne partent pas sur de bonnes bases », si la nature du sol, l’irrigation, la mécanisation ou le risque gel ne sont pas pris en compte.

Différents vergers d’amandier

Les producteurs d’amande peuvent s’orienter vers trois grands types de verger.

1 Le verger traditionnel dont les densités de plantation sont généralement de 7 m x 5 m ; voire de 6,5 m x 4,5 m ; sur des porte-greffe GF 677.

2 Le verger haute densité en haie fruitière. Beaucoup plus dense, plantations de 4 m x 1,5 m à 1,25 m. Issu du modèle espagnol, ce verger demande des porte-greffes nanisants de type Rootpac 20.

3 Le verger semi-intensif avec des densités de plantations intermédiaires, de 6 m x 4 m ou 5 m x 3 m. Le GRCeta souhaite développer aussi la conduite en palmette pour envisager une couverture de protection contre la guêpe.

Le GRCeta suit également un petit verger (1,3 ha) à haute densité adapté à la mécanisation intégrale et implanté sur un porte-greffe nouvelle génération Rootpac 20. Ce verger en 3e feuille mais déjà très prometteur est un peu l’expérience pilote du secteur Basse Durance, conduit sur la station d’expérimentation de La Pugère.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Les neuf maraîchers adhérents à l'OP Ydeal sont situés dans un rayon de 20 km au sud de Nantes. © Ydeal
Débuts prometteurs et projets d’avenir pour la nouvelle organisation de producteurs Ydeal
Créée début 2020 en région nantaise, l’OP Ydeal avec sa marque Le Potager de Jade mise sur la proximité, la réactivité et la…
Les 5 plus gros marchés du bio en Europe
Les consommateurs de l’Union européenne ont dépensé plus de 42 milliards d’euros pour les produits bio en 2018, dont plus de la…
tomate san pesticides
« Sans pesticide » et « Sans résidus de pesticides » font polémique
Les groupements de producteurs engagés dans les démarches « sans pesticides » ou « sans résidu de pesticides » réagissent…
Cette installation a été mise en place en mars. La première récolte, avec de faibles volumes, est prévue en 2021.  © Blue Whale
Blue Whale veut révolutionner le raisin bio
Le projet de raisin bio sous abri-climatique semble sur de bons rails. Il permettra de sécuriser le producteur et de répondre aux…
Le guayule est adapté aux conditions pédoclimatiques du sud de la France. Sa culture peut se concevoir dans le cadre d’une diversification.
Diversification : Le guayule produit du caoutchouc naturel
Issu de régions désertiques du continent nord-américain, le guayule offre des perspectives très prometteuses de développement d’…
Sodexo : solidarité et partenariats pour des fruits et des légumes locaux
Sodexo poursuit son engagement pour le développement et le soutien des filières agricoles locales et de qualité. Contexte EGalim…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes