Aller au contenu principal
Font Size

Du bambou alimentaire planté en Normandie

Matthieu Lerdu et ses deux fils, Rodolphe et Baptiste, ont planté 6 ha de bambou alimentaire, en contrat avec Onlymoso, société italienne qui développe la culture en France.

« Un de mes fils m’a proposé de faire des asperges. L’autre du bambou. On fait les deux car, quand nos enfants reviennent à la ferme, il faut prendre leurs idées. » Voilà comment Matthieu Lerdu et ses deux garçons, Rodolphe et Baptiste, ont planté 6 ha de bambou alimentaire en juin dernier, au Thil-en-Vexin, dans l’Eure. Ainsi, les trois associés, installés sur 240 ha, cultivent des pommes de terre, de l’escourgeon, des pois, des betteraves, des asperges, des céréales et maintenant du bambou.

Régénérer la bambouseraie

Depuis l’année dernière, des agriculteurs français se lancent dans cette culture avec Onlymoso, entreprise italienne qui a développé une filière pour la culture de bambou dans son pays. En 2019, cinq premiers hectares ont été plantés dans l’Hexagone. Cette année, la surface est multipliée par dix. Les Lerdu sont les premiers en Normandie. « On achète les plants à la société italienne, qui vient nous aider à les planter. On compte 1 800 pieds/ha. Normalement, les bambous se plantent à la main. Mais, nous avons trouvé une machine construite exprès par un cultivateur des Deux-Sèvres qui en a planté 2 hectares », explique Matthieu Lerdu dans L’Agriculteur normand. En amont, la parcelle a été travaillée avec un outil à dents. Un fossé de 60x60 cm a été creusé pour éviter que les bambous n’envahissent celles qui la jouxtent. « La culture ne demande aucun produit phytosanitaire. En revanche, on lui apporte tous les ans 200 uN, 90 uP et 100 uK. Les intrants sont amendés via le goutte-à-goutte car l’irrigation est indispensable », mentionne le producteur. La première récolte arrive au bout de quatre à cinq ans. « On ramasse 75 % des pousses, à la main. On en laisse un quart pour que la bambouseraie se régénère », précise-t-il. Les pousses sont vendues à la société italienne. « Nous avons un contrat de dix ans avec un minimum de prix garanti. Onlymoso a acheté les pousses entre 2,30 €/kg et 3,60 €/kg cette année en Italie, en fonction du diamètre. Le résultat net annuel est estimé à 10 000 €/ha en moyenne, pondéré sur quinze ans », assure le professionnel. Le risque en Normandie lié au climat serait un gel tardif en avril qui pourrait endommager les pousses de bambou. « La culture est innovante, exonérée des cours mondiaux, apprécie Matthieu Lerdu. Les Italiens ont planté plus de 2 000 ha, depuis 2014. » Le bambou est utilisé en alimentation humaine mais aussi pour l'énergie, l'ameublement, la construction, le textile, les cosmétiques, les bioplastiques…

 

A lire aussi : Cultiver de la vanille sous serre

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

« On ne dessine pas un arbre en commençant par les feuilles, mais par le tronc : c’est que nous avons fait avec cette nouvelle offre pour les fruits et légumes en vrac », souligne Stefano Volpi, cofondateur de Connecting Food.  © Connecting Food
La blockchain adaptée aux fruits et légumes en vrac
Garantir l’origine tout au long de la chaîne d’approvisionnement n’est pas aisé avec des fruits et légumes en vrac. Connecting…
 © RFL
Moins travailler les sols agricoles pour une meilleure fertilité
La conservation des sols fait des émules. De plus en plus de producteurs, chercheurs et conseillers préconisent de ne pas…
L'installation du bambou nécessite 4 à 5 ans puis les pousses sont ramassées à 25-30 cm pour être vendues en frais.
Du bambou alimentaire planté en Normandie
Matthieu Lerdu et ses deux fils, Rodolphe et Baptiste, ont planté 6 ha de bambou alimentaire, en contrat avec Onlymoso, société…
En ail blanc, les calibres sont plutôt moyens cette année.  © Archives FLD
« On va avoir besoin de l’ail français »
C’est le début de la campagne de l’ail français. Une année plutôt bonne, sans stock dans les frigos avec moins d’ail espagnol.…
La future organisation de producteurs  légumes d’Eureden sera centrée sur les légumes surgelés et appertisés.  © Claire Tillier - FLD
Une nouvelle grande organisation de producteurs pour les légumes transformés

Au 1er janvier 2021, les deux organisations de producteurs (OP) de légumes des coopératives Cecab/d’aucy et…

Jean Castex annonce la réouverture de la ligne Perpignan-Rungis pour le transport des fruits et légumes
En déplacement à sur la plate-forme multimodale de Valenton (Val-de-Marne), le Premier ministre a déclaré la réouverture dans un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes