Aller au contenu principal

Poivron, aubergine et courgette face à leurs bioagresseurs

Le poivron, l’aubergine et la courgette, ont de nombreux points communs. On les regroupe sous le maillot des « légumes ratatouille » et ils sont, avec le melon, les légumes de l’été. Très souvent, on cherche aussi à anticiper la saison estivale avec des cultures sous abris qui devancent celles du plein champ. Longtemps minorée, leur importance économique prend progressivement du poids avec un débouché porteur où « saisonnalité et proximité » sont les charnières du marché. Mais ce trio doit aussi à faire face à l’adversité de bioagresseurs, maladies et ravageurs, souvent communs et associés, qui unissent leur agressivité contre les racines, collets, tiges, feuilles et fruits. Dans bien des cas, la PBI (protection biologique intégrée) peut permettre un arbitrage favorable à l’équipe Ratatouille. Toutefois, les bioagresseurs disposent d’un « banc de touche » sans cesse renouvelé par de « nouveaux émergents » de plus en plus difficiles à contenir.

Au sommaire de ce dossier

Publicité