Aller au contenu principal
Font Size

Marché du frais
[Coronavirus Covid-19] Des ventes de pommes de terre fraîches exceptionnelles

Les ventes de pommes de terre fraîches en France depuis le début du confinement sont en hausse. Des inquiétudes subsistent néanmoins notamment sur la pomme de terre primeur.

Les acteurs de la filière ont choisi de garder une diversité des formats et des segments, même si certaines gammes de produits ont été revues. © (Photo d'archives) Claire ...
Les acteurs de la filière ont choisi de garder une diversité des formats et des segments, même si certaines gammes de produits ont été revues.
© (Photo d'archives) Claire Tillier - FLD

Avant l’annonce officielle du confinement en France, le 17 mars, les ventes de pommes de terre fraîches se sont envolées. Si l’on en doutait, aux yeux du consommateur, les pommes de terre sont bien un produit alimentaire de base. La hausse des achats concerne tous les commerces et notamment les magasins traditionnels, de proximité, mais aussi le drive et la livraison à domicile.

Si on pouvait penser que les ventes pourraient éventuellement stagner, il semble que ça ne soit pas le cas. « Ça continue, témoigne le 30 mars au soir, Florence Rossillion, directrice générale du CNIPT. Il y a eu un peu moins de ventes pendant le week-end, mais les fortes demandes sont reparties dès ce lundi. »

Concernant l’offre, les acteurs de la filière ont choisi de garder une diversité des formats et des segments, même si certaines gammes de produits ont été revues pour qu’elles correspondent mieux au commerce en ligne par exemple ou pour satisfaire les familles.

L’important est, comme pour d’autres produits, de donner la priorité aux pommes de terre françaises en rayon.

Trouver de la place pour la primeur

Les premières primeurs, celles cultivées sous abri et sous paillage issus des bassins bretons, du Roussillon et de Noirmoutier, ont commencé leur apparition sur les étals. Celles de plein champ sont attendues mi-avril. L’ensemble des professionnels de la filière souhaite que la pomme de terre primeur trouve sa place dans ce contexte particulier du confinement (et du stockage des denrées par les consommateurs) mais aussi de la fermeture des marchés qui inquiète un peu les opérateurs. En effet, ce produit de saison nécessite souvent une vente assistée. L’étalement des récoltes dans les différents bassins de production pourrait permettre de résoudre un peu l’équation.

Par ailleurs, si des craintes sur la disponibilité des emballages ont pu avoir lieu, ce doute semble maintenant levé. En station de conditionnement, subsistent néanmoins des inquiétudes sur un éventuel manque de main-d’œuvre (personnes malades ou droit de retrait) même si pour le moment, le travail continue…

Sur le même sujet : Il faut trouver de nouveaux débouchés pour la pomme de terre d'industrie

Lire aussi : Pas de congrès Europatat en 2020

UNPT : Loïc Le Meur remplace Xavier Broutin

À l’export, si certains opérateurs vendent plutôt bien ; d’autres ont plus de difficultés.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

« On ne dessine pas un arbre en commençant par les feuilles, mais par le tronc : c’est que nous avons fait avec cette nouvelle offre pour les fruits et légumes en vrac », souligne Stefano Volpi, cofondateur de Connecting Food.  © Connecting Food
La blockchain adaptée aux fruits et légumes en vrac
Garantir l’origine tout au long de la chaîne d’approvisionnement n’est pas aisé avec des fruits et légumes en vrac. Connecting…
L'installation du bambou nécessite 4 à 5 ans puis les pousses sont ramassées à 25-30 cm pour être vendues en frais.
Du bambou alimentaire planté en Normandie
Matthieu Lerdu et ses deux fils, Rodolphe et Baptiste, ont planté 6 ha de bambou alimentaire, en contrat avec Onlymoso, société…
En ail blanc, les calibres sont plutôt moyens cette année.  © Archives FLD
« On va avoir besoin de l’ail français »
C’est le début de la campagne de l’ail français. Une année plutôt bonne, sans stock dans les frigos avec moins d’ail espagnol.…
La future organisation de producteurs  légumes d’Eureden sera centrée sur les légumes surgelés et appertisés.  © Claire Tillier - FLD
Une nouvelle grande organisation de producteurs pour les légumes transformés

Au 1er janvier 2021, les deux organisations de producteurs (OP) de légumes des coopératives Cecab/d’aucy et…

Jean Castex annonce la réouverture de la ligne Perpignan-Rungis pour le transport des fruits et légumes
En déplacement à sur la plate-forme multimodale de Valenton (Val-de-Marne), le Premier ministre a déclaré la réouverture dans un…
Pascal Prat, directeur général de Fleuron d’Anjou : « Deux nouvelles lignes ont été installées à la station. L’une d’entre elles permet le développement d’une nouvelle offre en radis équeutés en sachet prêt-à-consommer. C’est une ligne pilote, la première sur le marché français ».  © Fleuron d Anjou
Fleuron d’Anjou poursuit sa politique de développement
Asperges, patates douces, radis, mâche : autant de légumes appelés à croître dans le portefeuille produit de la coopérative qui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes