Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedIn

Marché du frais
[Coronavirus Covid-19] Des ventes de pommes de terre fraîches exceptionnelles

Les ventes de pommes de terre fraîches en France depuis le début du confinement sont en hausse. Des inquiétudes subsistent néanmoins notamment sur la pomme de terre primeur.

Les acteurs de la filière ont choisi de garder une diversité des formats et des segments, même si certaines gammes de produits ont été revues. © (Photo d'archives) Claire ...
Les acteurs de la filière ont choisi de garder une diversité des formats et des segments, même si certaines gammes de produits ont été revues.
© (Photo d'archives) Claire Tillier - FLD

Avant l’annonce officielle du confinement en France, le 17 mars, les ventes de pommes de terre fraîches se sont envolées. Si l’on en doutait, aux yeux du consommateur, les pommes de terre sont bien un produit alimentaire de base. La hausse des achats concerne tous les commerces et notamment les magasins traditionnels, de proximité, mais aussi le drive et la livraison à domicile.

Si on pouvait penser que les ventes pourraient éventuellement stagner, il semble que ça ne soit pas le cas. « Ça continue, témoigne le 30 mars au soir, Florence Rossillion, directrice générale du CNIPT. Il y a eu un peu moins de ventes pendant le week-end, mais les fortes demandes sont reparties dès ce lundi. »

Concernant l’offre, les acteurs de la filière ont choisi de garder une diversité des formats et des segments, même si certaines gammes de produits ont été revues pour qu’elles correspondent mieux au commerce en ligne par exemple ou pour satisfaire les familles.

L’important est, comme pour d’autres produits, de donner la priorité aux pommes de terre françaises en rayon.

Trouver de la place pour la primeur

Les premières primeurs, celles cultivées sous abri et sous paillage issus des bassins bretons, du Roussillon et de Noirmoutier, ont commencé leur apparition sur les étals. Celles de plein champ sont attendues mi-avril. L’ensemble des professionnels de la filière souhaite que la pomme de terre primeur trouve sa place dans ce contexte particulier du confinement (et du stockage des denrées par les consommateurs) mais aussi de la fermeture des marchés qui inquiète un peu les opérateurs. En effet, ce produit de saison nécessite souvent une vente assistée. L’étalement des récoltes dans les différents bassins de production pourrait permettre de résoudre un peu l’équation.

Par ailleurs, si des craintes sur la disponibilité des emballages ont pu avoir lieu, ce doute semble maintenant levé. En station de conditionnement, subsistent néanmoins des inquiétudes sur un éventuel manque de main-d’œuvre (personnes malades ou droit de retrait) même si pour le moment, le travail continue…

Sur le même sujet : Il faut trouver de nouveaux débouchés pour la pomme de terre d'industrie

Lire aussi : Pas de congrès Europatat en 2020

UNPT : Loïc Le Meur remplace Xavier Broutin

À l’export, si certains opérateurs vendent plutôt bien ; d’autres ont plus de difficultés.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

11400 ha de melons devaient être cultivés en France en 2020. Le bio et la Haute valeur environnementale (HVE) se développent. © Véronique Bargain - FLD
Le melon en recherche de valorisation
Melon haut de gamme, bio, sans pesticides, nouveaux types : alors que les surfaces baissent et que les prix stagnent, les…
[Coronavirus Covid-19] La cerise des Monts du Lyonnais, davantage en barquette ?
Une belle récolte en qualité et en quantité est attendue. Les deux gros faiseurs de la cerise de Bessenay, Cerifrais et Chambe…
[Coronavirus Covid-19] Les Français, confinés, font le choix de produits responsables
Quel est l’impact du confinement sur les achats alimentaires ? La forte croissance du bio-équitable-local sera-t-elle remise en…
Pour Lionel Wolberg, PDG d’Organic Alliance, « pendant la crise du Covid-19, certains consommateurs sont venus pour la première fois en magasin bio et je pense qu’ils reviendront ».   © Organic Alliance
[Coronavirus Covid-19] L’activité d’Organic Alliance n’a pas été handicapée par la pandémie
Acteur historique de la distribution de fruits et légumes bio, Organic Alliance, né du regroupement ProNatura et Vitafrais, a…
Le désherbage par travail mécanique du sol et la tonte des lignes de plantation sont les deux méthodes alternatives déjà mises en œuvre par les arboriculteurs.  © RFL
Le CTIFL évalue l'impact du retrait du glyphosate
Le CTIFL a dressé un état des lieux technico-économique pour apprécier les enjeux du retrait du glyphosate en France. Des…
[Coronavirus Covid-19] Les saisonniers européens peuvent venir travailler en France, sous conditions
[Article mis à jour le 26 mai 2020] Les saisonniers agricoles européens munis d'un contrat de travail en France sont…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes