Aller au contenu principal

« En verger, des tontes fréquentes sur le rang pourraient réguler les adventices »

Maria-Martha Fernandez, ingénieure d’expérimentation au CTIFL, décrit les essais du centre de Lanxade (Dordogne), sur la pratique de tontes fréquente sur le rang en verger de pommier.

La modalité "tontes fréquentes" présente des hauteurs de couvert et une part de sol nu équivalentes à la modalité en désherbage chimique.
© CTIFL

« Dans le contexte de suppression des herbicides, nous avons voulu évaluer si la pratique de tontes très fréquentes sur le rang permet de contrôler suffisamment les adventices pour maintenir la performance des arbres. Il s’agissait de reproduire le travail que pourrait effectuer un robot de tonte en verger de pommier. Des modalités de tontes tous les 8 ou 14 jours sur le rang ont été comparées à des modalités de travail du sol avec l’outil NaturaGriff sur le rang, de gyrobroyage tous les 45 jours et de désherbage chimique (2 modalités) dans un verger adulte de Pink Lady® Rosy glowcov irrigué au goutte-à-goutte en Dordogne.

Pour cette première année d’essai, les modalités tontes fréquentes présentaient des hauteurs de couvert et une part de sol nu équivalentes aux modalités en désherbage chimique. Le taux de couverture herbacée était compris entre 13 et 20 % contre 3 % dans la modalité chimique après les trois dates d’application. En revanche la richesse spécifique du couvert herbacé (nombre d’espèces en présence) était équivalente à celle des modalités de travail du sol ou de gyrobroyage tous les 45 jours. Le développement du pâturin, du trèfle, du ray-grass, de l’agrostide, du mouron rouge et du laiteron maraîcher était statistiquement moins dense que sur les deux autres modalités non chimiques.

Aucune différence n’est apparue entre les modalités tondues tous les 8 jours ou tous les 14 jours. Selon les conditions de pousse de l’herbe, une tonte tous les 14 jours pourrait donc être suffisante. Sur la seule année d’essai, aucun impact n’a été observé sur le rendement ou la vigueur des arbres. Sur les modalités tontes fréquentes, l’entretien de l’interrang s’est fait par gyrobroyage tous les 45 jours ou tous les 8 jours. Aucune différence remarquable n’a été observée entre ces deux modalités. La tonte par un robot peut donc se concentrer sur le rang avec un retour tous les 14 jours et la gestion de l’interrang peut se faire de façon classique, avec des résultats de gestion des adventices proches de ceux d’un désherbage chimique. »

A lire aussi : 2 robots de tonte en vergers et vignes

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Dégâts de gel : déjà une « annus horribilis » pour les arboriculteurs
Les nuits de gel de la semaine du 5 avril ont causé d’important dégâts principalement en arboriculture et viticulture. Tous les…
Le vanillier s'adapte bien à l'agroforesterie, en Guadeloupe, et produit des gousses capables de rivaliser avec ses homologues de l'Océan indien. © D-L Aubert-DAAF Guadeloupe
Guadeloupe : la vanille se cultive en sous-bois
Quelques agriculteurs ont décidé de relancer la culture de la vanille dans les sous-bois en Guadeloupe, grâce à des concessions…
Sud-Ouest : L’UDC Kiwis du Sud, un nouvel acteur sur le marché du kiwi jaune
La nouvelle structure, créée par la SCA Les Trois Domaines et la coopérative des Deux Vallées, va ouvrir une station de…
Hélène Darroze et Guillaume Gomez, ambassadrice et parrain de l’Année internationale des fruits et légumes
Interfel a présenté en visioconférence le 31 mars quelques lignes directrices de son programme pour soutenir l’Année…
Covid-19, packaging, segmentation premium… Un Congrès International de la Tomate riche de perspectives
Comment ont évolué la consommation et le marché de la tomate pendant la crise ? Quelles catégories ont tiré la croissance ?…
Dégâts de gel dans l’Hérault : les températures étaient trop froides...
Les nuits des 6 et 7 avril, dans l’Hérault, les températures ont chuté jusqu'à -8°C et des parcelles d’arbres fruitiers et de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes