Aller au contenu principal
Font Size

Nouvelle-Aquitaine
Des machines dans les kiwis

La fédération des Cuma des Landes et des Pyrénées-Atlantiques avait donné rendez-vous aux producteurs de kiwis pour des démonstrations de matériel en verger.

Les kiwiculteurs ont découvert du matériel propre à leur production, dont des plateformes élévatrices.
© G. MIMBIELLE

Quelque 250 producteurs ont répondu à l’invitation de la fédération des Cuma à l’attention des kiwiculteurs des Landes et des Pyrénées-Atlantiques afin de découvrir une large panoplie des matériels spécifiques à leur culture, fin juillet à Sorde-l’Abbaye. Une grande partie de la matinée a ainsi été consacrée aux solutions alternatives au tout chimique ou permettant au moins de limiter les traitements. « Notre objectif est d’arrêter à moyen terme l’utilisation de désherbants », assure François Idiart. Adhérent à la Cuma de Cauneille, Les Trois sols, il en est le responsable de la branche kiwicole. Gérant et chef de culture de la SARL Bibaye, l’agriculteur est l’un des instigateurs de cette journée des Cuma qui s’est déroulée sur les terres de la SARL. Cette exploitation exclusivement kiwicole, dont la Scaap Kiwifruits est l’un de principaux actionnaires, compte 43 ha de verger.

Réaliser cet investissement à plusieurs en Cuma

Le site a permis de montrer, en fonctionnement et dans les meilleures conditions, différents tracteurs et outils de broyage, désherbage, travail du sol sur le rang, grâce à la participation et aux explications des concessionnaires de la région. L’autre thème majeur de cette journée était la protection de la plantation contre les aléas climatiques : la grêle et le vent bien sûr, mais pas que… « Nous nous sommes aperçus que les dispositifs de protection (bâches, filets) sont aussi un bon moyen de nous prémunir contre la bactérie PSA », a fait remarquer François Idiart. L’usage de plates-formes élévatrices permet de faciliter l’installation de ces filets. Quelques producteurs de la région en sont équipés. Malgré un coût important, plusieurs dizaines de milliers d’euros, cette pratique est toutefois appelée à se généraliser d’autant qu’il est « possible de réaliser cet investissement à plusieurs en Cuma » assure l’agriculteur. Ces élévateurs peuvent, de plus, servir à réaliser d’autres travaux dans le verger et les exploitations. Ils constituent un marché en développement pour les fabricants et distributeurs. Outre ces plates-formes et le matériel de broyage et désherbage, de nombreux autres outils ont complété l’exposition présentée sur le site.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

« On ne dessine pas un arbre en commençant par les feuilles, mais par le tronc : c’est que nous avons fait avec cette nouvelle offre pour les fruits et légumes en vrac », souligne Stefano Volpi, cofondateur de Connecting Food.  © Connecting Food
La blockchain adaptée aux fruits et légumes en vrac
Garantir l’origine tout au long de la chaîne d’approvisionnement n’est pas aisé avec des fruits et légumes en vrac. Connecting…
 © RFL
Moins travailler les sols agricoles pour une meilleure fertilité
La conservation des sols fait des émules. De plus en plus de producteurs, chercheurs et conseillers préconisent de ne pas…
promus box
Promus veut aider tous les producteurs à vendre en circuits courts
La start-up souhaite démocratiser l’approvisionnement local en accompagnant les producteurs dans leur diversification en circuit…
L'installation du bambou nécessite 4 à 5 ans puis les pousses sont ramassées à 25-30 cm pour être vendues en frais.
Du bambou alimentaire planté en Normandie
Matthieu Lerdu et ses deux fils, Rodolphe et Baptiste, ont planté 6 ha de bambou alimentaire, en contrat avec Onlymoso, société…
L’atelier d’écossage du haricot Coco de Paimpol a été perfectionné pour la campagne 2020. © Cerafel
L’UCPT s’adapte et devient les Maraîchers d’Armor
La nouvelle coopérative Les Maraîchers d’Armor regroupe les adhérents des coopératives de base de l’UCPT, Bro Dreger, la Presqu’…
La plantation en sol de trayplants de fraisier est en augmentation chez les maraîchers diversifiés. Cette technique est maintenant bien maîtrisée par les professionnels. © C.A Savoie Mont-Blanc
Des trayplants de fraisiers pour se diversifier
La production de fraises sous abris froids se démocratise dans les systèmes maraîchers diversifiés, afin de disposer d’un produit…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes