Aller au contenu principal

Carotte : « Des bandes d’occultation pour maîtriser les adventices »

Stéphan Plas, du pôle Carotte d'Invenio, témoigne de l'intérêt de bandes d'occultation pour maîtriser l'enherbement des cultures de carottes.  

Alterner les bandes opaques et transparentes des plastiques permet de réduire les adventices. © Invenio
Alterner les bandes opaques et transparentes des plastiques permet de réduire les adventices.
© Invenio

« Sur le plastique de forçage utilisé en carotte primeur, alterner des bandes opaques (sur les flancs de la planche et les inter-rangs) et des bandes transparentes (sur la ligne de semis) paraissait une idée un peu loufoque au départ. Mais la présentation de Serge Farras d’EuroPlastiques sur un plastique double couche utilisé pour le forçage des melons lors du Congrès international sur les plastiques agricoles a fait écho auprès des Fermes Larrère. Elles ont sollicité leur fournisseur de plastiques, RKW Hyplast, qui a cru au projet. Ainsi est né le film de paillage ProTechBio®, une même bâche où des bandes opaques permettent d’occulter les parties non semées de la planche et ainsi d’éviter le développement des adventices, et des bandes transparentes favorisent la germination et le développement des plantules de carotte. La mise en œuvre du film s’est faite rapidement. Les premiers plastiques ont été livrés en février 2019 chez différents producteurs. Malgré la durée courte de paillage (30-50 jours), les notations réalisées par Invenio au débâchage ont montré l’intérêt de ce plastique sur la maîtrise des adventices, notamment sur les flancs des planches. Suite aux observations des producteurs, le fournisseur a fait évoluer les spécificités du prototype. En 2020, la seconde campagne de mise en œuvre sur de nombreuses parcelles a permis à Invenio de confirmer son intérêt pour limiter le développement des adventices pendant une durée plus longue de bâchage (trois à quatre mois). Selon la zone de la planche considérée (rang, inter-rang, flanc), la réduction des adventices a été de 20 à 80 % pour les dicotylédones et de 30 à 55 % pour les monocotylédones. Des essais ont été faits en réduisant encore la surface transparente (au risque d’étioler la culture) avec des résultats encore plus favorables. Dans un contexte de réduction des herbicides disponibles et d’objectif Zéro résidu, cette amélioration apporte un peu de sérénité aux producteurs sur la propreté de leurs parcelles au débâchage. Elle a toutefois un coût puisqu’elle revient actuellement deux fois et demi plus chère qu’une solution conventionnelle. L’évolution des surfaces bâchées en ProTechBio® dira si le jeu en vaut la chandelle. »

 

A lire aussi : 

[VIDEO] Carotte : Le désherbage alternatif en action

Légumes de plein champ : le Gaec Le Saint mise sur l’autoguidage RTK pour gagner en précision 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’idée d’une aquaponie «commerciale» a émergé en France au travers du programme de recherche de l' Itavi et divers projets privés.  © ITAVI
Un essai prometteur sur la culture de tomate en aquaponie
L’aquaponie produit des poissons et des légumes. Un essai de l’Itavi a permis de produire des tomates sans apport d’engrais…
Les circuits longs recherchent une gamme de pomme bio, avec une rouge, une bicolore et une jaune.  © RFL
Des tensions sur le marché des pommes et poires bio
Les marchés pomme et poire bio subissent l’arrivée d’importants volumes et de nouveaux opérateurs entraînant de nouvelles…
plateforme frais er local
Lancement de la plateforme « Frais et local »

A l’occasion de ses vœux à la presse le 12 janvier, le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, a présenté la…

Le Synabio veut aller plus loin que la réglementation
Le Synabio a publié dix-neuf indicateurs de progrès pour que les entreprises aillent plus loin que la réglementation en termes de…
L’image de Bonduelle au plus haut sur les réseaux sociaux

Agence conseil en stratégies de contenus, Ultramedia édite un baromètre qui classe les plus grandes…

La récolte 2020 des racines de ginseng, issues  de semis de 2014, permettra à Sylvain Latapie et Yohan Benoît de développer la gamme  de produits de Jardins d'Occitanie.  © RFL
Jardins d’Occitanie produit et valorise du ginseng français
Jardins d’Occitanie s’est armé de patience pour développer un projet d’agro-chaine autour du ginseng, plante asiatique médicinale…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes