Aller au contenu principal

« Le projet Tofoo vise à élaborer des analyses pour authentifier les produits bio »

Pour lutter contre les risques de fraude, un projet en cours cherche à améliorer les méthodes d'analyse pour différencier aliments bio et conventionnels. Rodolphe Vidal, responsable du pôle qualités et transformation à l’Institut technique de l'agriculture biologique (Itab), fait le point sur les objectifs et l'avancée du projet.

Des analyses non ciblées en laboratoire permettraient d'améliorer l'authentification des produits bio.
Des analyses non ciblées en laboratoire permettraient d'améliorer l'authentification des produits bio.
© RFL

« Certains consommateurs s’interrogent sur l’authenticité des produits bio. Pour lutter contre les risques de fraude, le projet Tofoo, pour True organic food (« produits bio véritables ») vise à élaborer des analyses non ciblées de laboratoire pour authentifier les produits bio. L’objectif est de proposer une approche multitechnique pour pouvoir améliorer la robustesse des analyses, en associant des équipements de haute performance disponibles dans les gros laboratoires. En combinant des modèles statistiques de pointe (IA), avec une approche complémentaire sur des appareils portables, on pourra déployer ensuite sur le terrain des outils d’analyse portables, déployables sur différents types de pratiques agricoles.*

Ce projet a débuté il y a un an et demi pour une durée de cinq ans et demi. Piloté par Eurofins, il rassemble quatre instituts de recherche dont l’Itab. Le projet concerne plusieurs produits agricoles dont la pomme, la carotte, la tomate, le lait ou encore le blé. On a aussi un volet sur les produits transformés (jus de pomme, farines…), qui ont des formulations plus complexes. L’intérêt des analyses non ciblées est l’utilisation de tout le spectre d’analyse qui permet d’obtenir beaucoup plus de données pour mettre en évidence des différences entre échantillons. Les défis à relever sont de trouver la bonne combinaison de techniques, de développer de nouveaux équipements analytiques, de nouveaux modèles statistiques basés sur l’IA et de construire une base de données d’échantillons références, pour pouvoir comparer les échantillons qui seront testés par la suite.

L’Itab est responsable la collecte d’échantillons. Sur pomme, carotte, blé, tomate, jus de pomme et lait, on en est à plus de 2 216 échantillons, soit entre 3 et 4 tonnes de produits à analyser. Les premiers résultats sur pomme sont très encourageants, on voit qu’on peut faire la différence entre bio et conventionnel. Deux techniques d’analyse ont montré leur intérêt pour différencier produits bio et conventionnel : les chromatographies liquide et gazeuse, liées à la spectrométrie de masse. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

La France perd sa seule usine de transformation des artichauts
La seule usine française (installée en Bretagne) assurant la transformation des artichauts a fermé ses portes. Un manque à gagner…
Entre Le Marché de Léopold et les Comptoirs de la Bio, c’est fini !
Le Marché de Léopold table désormais sur son modèle actionnarial et opérationnel pour assurer son développement.
[Mise à jour] Espagne : la menace d'une grève des transports de marchandises s'éloigne
La menace d'un grève venant des principaux syndicats de transport de marchandises espagnols s'éloigne. Elle devait commencer le…
bananes équitables en rayon
100 % certifiées et projets pilote en production : comment Lidl s’engage pleinement pour la banane ?
Biodiversité, rémunération, environnement, pesticides… Lidl France s’est engagé dans la responsabilisation de ses filières de…
Pommes de terre bio : « Il est urgent de relancer la consommation !»
La baisse de consommation et les incertitudes sur les rendements amènent certains opérateurs à se désintéresser de la pomme de…
Légumes de France appelle son réseau à effectuer des relevés de prix et d'origine en magasins
Le syndicat Légumes de France veut vérifier les prix pratiqués en magasin, ainsi que la place des productions françaises vis-à-…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes