Aller au contenu principal
Font Size

[Coronavirus Covid-19] Fruits à noyau : la saison espagnole s'annonce compliquée

La Fepex a diffusé les premières estimations de récolte pour les fruits à noyau, dont la campagne débute dans certaines régions.

Concernant la récolte de fruits à noyau en Espagne, les situations sont contrastées d’une région productrice à l’autre. © PixHere
Concernant la récolte de fruits à noyau en Espagne, les situations sont contrastées d’une région productrice à l’autre.
© PixHere

Le comité spécialisé « fruits à noyau » de la Fepex (association des producteurs et exportateurs espagnols de fruits) a analysé le début de campagne pour l’origine espagnole. Les situations sont contrastées d’une région productrice à l’autre.

Une saison globalement en avance

L’Andalousie prévoit un tonnage en recul de 15 % à 20 % et a deux semaines d’avance sur le calendrier traditionnel. La production de pêches et de nectarines devrait passer de 49 000 t en 2019 à environ 40 000 t cette année. La majeure partie de la récolte devrait s’effectuer dans la seconde moitié du mois de mai.

En Murcie, la campagne commencera véritablement à partir du 25 avril. Entre 80 000 t et 90 000 t de pêches plates de la variété Paraguayen sont attendues. Les nectarines devraient aligner un potentiel entre 70 000 t et 80 000 t, et les pêches rouges, environ 30 000 t. L’abricot devrait représenter 30 000 t. En Estrémadure, il est à noter le démarrage de 2 000 ha de vergers, notamment en prunes. Pour d’autres régions, la Fepex souligne qu’il est encore un peu trop tôt pour établir des prévisions. C’est le cas principalement pour les régions tardives comme l’Aragon, la Rioja et la Catalogne.

Inquiétudes sur la main-d’œuvre et la consommation

Les producteurs de fruits à noyau espagnols partagent par ailleurs un certain nombre de préoccupations. La main-d’œuvre est la première d’entre elles. Ainsi, dans la région de Huelva, la moitié du personnel nécessaire pourrait faire défaut et, dans la région de Séville, le manque de main-d’œuvre pourrait atteindre 35 %. L’autre inquiétude concerne l’incertitude due au comportement des consommateurs dans cette période de coronavirus. En Espagne, il a été constaté des tendances d’achat pour certains fruits variant d’une semaine à l’autre.

Enfin, les exportateurs espagnols s’inquiètent sur le repositionnement de certains marchés européens, notamment la France, sur leurs productions nationales. En 2019, les exportations espagnoles de fruits à noyau (pêche, nectarine, prune, cerise) se sont élevées à 1,04 Mt, en progression de 9,4 % par rapport à 2018.

Le manque de main-d’œuvre lié à la crise sanitaire crée de l’inquiétude, surtout en Andalousie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

« On ne dessine pas un arbre en commençant par les feuilles, mais par le tronc : c’est que nous avons fait avec cette nouvelle offre pour les fruits et légumes en vrac », souligne Stefano Volpi, cofondateur de Connecting Food.  © Connecting Food
La blockchain adaptée aux fruits et légumes en vrac
Garantir l’origine tout au long de la chaîne d’approvisionnement n’est pas aisé avec des fruits et légumes en vrac. Connecting…
L'installation du bambou nécessite 4 à 5 ans puis les pousses sont ramassées à 25-30 cm pour être vendues en frais.
Du bambou alimentaire planté en Normandie
Matthieu Lerdu et ses deux fils, Rodolphe et Baptiste, ont planté 6 ha de bambou alimentaire, en contrat avec Onlymoso, société…
En ail blanc, les calibres sont plutôt moyens cette année.  © Archives FLD
« On va avoir besoin de l’ail français »
C’est le début de la campagne de l’ail français. Une année plutôt bonne, sans stock dans les frigos avec moins d’ail espagnol.…
La future organisation de producteurs  légumes d’Eureden sera centrée sur les légumes surgelés et appertisés.  © Claire Tillier - FLD
Une nouvelle grande organisation de producteurs pour les légumes transformés

Au 1er janvier 2021, les deux organisations de producteurs (OP) de légumes des coopératives Cecab/d’aucy et…

Jean Castex annonce la réouverture de la ligne Perpignan-Rungis pour le transport des fruits et légumes
En déplacement à sur la plate-forme multimodale de Valenton (Val-de-Marne), le Premier ministre a déclaré la réouverture dans un…
Pascal Prat, directeur général de Fleuron d’Anjou : « Deux nouvelles lignes ont été installées à la station. L’une d’entre elles permet le développement d’une nouvelle offre en radis équeutés en sachet prêt-à-consommer. C’est une ligne pilote, la première sur le marché français ».  © Fleuron d Anjou
Fleuron d’Anjou poursuit sa politique de développement
Asperges, patates douces, radis, mâche : autant de légumes appelés à croître dans le portefeuille produit de la coopérative qui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes