Aller au contenu principal

Consommation : la tomate ronde perd du terrain

Dans son dernier bilan de campagne, FranceAgriMer dévoile les tendances de la consommation française de tomate en 2016. La tendance à la baisse relative des variétés rondes se confirme.

Les variétés rondes représentent 68 % des volumes achetés en 2016, mais cette part est en baisse. © RFL

Le volume d’achat de tomates fraîches par ménage a légèrement augmenté en 2016 : 14,18 kg annuels, + 0,2 % par rapport à 2015, pour un prix moyen de 2,61 / kg. En considérant les cinq dernières années, ce chiffre est également supérieur à celui de l’année 2012 (14,07 kg) mais inférieur à ceux de 2013 et 2014 (14,66 kg et 14,57 kg). Les variétés rondes (grappe comprise) prédominent mais perdent du terrain. Elles représentent 68 % des volumes achetés, contre 72 % en 2014. Derrière, les variétés allongées (9 %), les tomates cerises (9 %) ainsi que les tomates côtelées et de type coeur de boeuf (6 %) progressent.

Cet article est réservé aux abonnés web Fruits & Légumes

Découvrez l'offre web Fruits et Légumes

Accès à tous les articles de la filière
Fruits et Légumes

Accès aux revues numériques sur PC, tablettes et smartphones

Accès newsletters Fruits et Légumes:
L'hebdo Filière
La bimensuelle Bio

Accès à l'ensemble des cotations
Fruits et Légumes

À lire aussi

  • Vignette
    Tendance : évolution en ordre dispersé

    Le commerce est resté décevant pour le chou-fleur, l’endive et le poireau, les ventes manqu

  • Vignette
    Perspective : un contexte moins favorable

    La poursuite des vacances scolaires dans deux zones sur trois, dont la région parisienne, et la f

  • Vignette
    Carotte

    Tendance : Les arrachages sont restés difficiles, après les intempéries, et les écarts de

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance : Le marché est resté peu évolutif, sur l'ensemble de la semaine.

  • Vignette
    Concombre

    Tendance : La saison française s'est mise en place, avec le début d

  • Vignette
    Endive

    Tendance : Le marché est resté morose, ces derniers jours.