Aller au contenu principal

Changement climatique : des travaux d'expérimentation pour les fruits et légumes en Nouvelle-Aquitaine

Pour observer et faire face au changement climatique, la région Nouvelle-Aquitaine a mis en place un observatoire. Invenio oriente également ces travaux d’expérimentation pour répondre aux impacts du phénomène.

L'avancement de la date de floraison expose les vergers aquitains de pommier à des risques de gel accrus.
© IAR

La Nouvelle-Aquitaine a mis en place Oracle, l’Observatoire régional sur l’agriculture et le changement climatique. L’analyse des historiques météorologiques régionaux montre que l’augmentation tendancielle des températures depuis 60 ans (+0,3°C par décennie) est trois fois plus forte que celle observée sur l’ensemble de XXe siècle (+0,1°C par décennie). Ainsi, en arboriculture fruitière, la date du début de floraison connaît un avancement de 1,6 jour par décennie. Le phénomène est même brutal depuis la fin des années 1980 avec une évolution du risque de gel sur la floraison.

Des adaptations au changement climatique

Oracle constate également un allongement de la durée de dormance en cohérence avec les hivers plus doux observés. Sur 55 ans (1959-2014), celle-ci a progressé d’une dizaine de jours, passant du 63e jour de l’année (4 mars) au 72e jour de l’année (13 mars). « Cette évolution a toutes les raisons de se poursuivre », mentionne l’analyse. Deux étapes restent alors à franchir pour aider les arboriculteurs à s’adapter à cet aspect du changement climatique : établir une date limite de levée de dormance puis un horizon de limite de faisabilité. « On pourra alors étudier les deux modes possibles d’adaptation au changement climatique par une amélioration variétale chez le pommier visant à réduire les besoins en froid pour la levée de dormance et par un remplacement des vergers de pommiers par des espèces ayant des besoins en froid moindre : abricotier, cerisier par exemple », commente une récente publication d’Oracle. D’autres notions comme le nombre de jours échaudants, l’indice de fraîcheur des nuits, le déficit hydrique estival (pluies-ETP)… sont également analysées par l’observatoire. Invenio, station d’expérimentation régionale sur les fruits et légumes, s’intéresse également à l’impact du climat. Lors du dernier Perifel, plusieurs exposés ont pris en compte ces évolutions à travers leur impact sur la gestion des irrigations des cultures de fraise et d’asperge, sur les bioagresseurs (carpocapse des pommes et de noix, tordeuse de la châtaigne, pourriture des noix) mais aussi sur la formation du fruit des fraisiers. La journée Bilan et Perspectives organisée par Invenio, le 4 décembre 2019, a également donné lieu à une table ronde sur « Les fruits et légumes de Nouvelle-Aquitaine face au changement climatique ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Le marketing alimentaire peut-il être "responsable" ?
Comment impulser une démarche responsable dans le secteur agroalimentaire ? Le marketing alimentaire peut-il être responsable ?…
« L’intérêt pour nous de la serre est de protéger les cultures du Mistral », témoignait Julien Bernard aux invités de Légumes de France. © RFL
Des légumes sous serre photovoltaïque pour la vente directe
Légumes de France a organisé mi-octobre une visite de la serre photovoltaïque d’un de ses adhérents.
Comment valoriser l’agroécologie, attendue par un consommateur qui n'est pas prêt à payer plus ?
Sans pesticide de synthèse, HVE, Global Gap… Comment valoriser ces produits agroécologiques, plus chers à produire, auprès des…
Mathieu Lancry
Mathieu Lancry (coopérative Norabio) : « La contractualisation avec Biocoop permet d’éviter toute spéculation »
Marché du bio, impact de la Covid-19, et produits équitables : Mathieu Lancry, président de Norabio et administrateur de Biocoop…
Alain Alarcon Banagrumes
Banagrumes lance Orlana, une marque pour les fruits et légumes conventionnels « avec un plus »

Le grossiste rungissois Banagrumes vient de lancer une nouvelle marque Orlana. Celle-ci s’adresse aux fruits et légumes…

Les carottes de Noriap sont mises en marché par Kultive sous la marque "Carottes Ch'tis".  © Noriap
Noriap se lance dans la carotte pour le marché du frais
Après un test considéré comme concluant par la coopérative picarde, les surfaces sont appelées à doubler pour la prochaine…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes