Aller au contenu principal

Maraîchage : 5 choses à savoir avant de blanchir ses abris

Avec les canicules à répétition, le blanchiment des abris crée un climat plus propice à la croissance des cultures d’été (baisse de température et hausse de l’hygrométrie), tout en diminuant certains ravageurs et les pertes de récolte. Il limite l’effet des fortes chaleurs d’été en coupant le rayonnement de 30 à 50 % avec pour effet direct une baisse de température et une hausse d’hygrométrie.

Lors de l'application, le produit utilisé pour le blanchiment doit être réparti de manière uniforme jusqu’au faîtage. © DR
Lors de l'application, le produit utilisé pour le blanchiment doit être réparti de manière uniforme jusqu’au faîtage.
© DR

1. Les cultures à blanchir

Tomates : le blanchiment réduit la perte de vigueur due aux fortes chaleurs, rend le pollen plus fécond (et limite donc les coulures de bouquet), réduit les microfissures, les collets verts, les culs noirs, les enroulements de feuilles et les coups de soleil sur les fruits des rangs de bordures sud et ouest.

Poivrons : le blanchiment limite les risques de coup de soleil et de cul noir.

Concombres : la forte luminosité et les fortes chaleurs entraînent une baisse d’hygrométrie qui a pour impact une baisse de surface foliaire, des brûlures de tête et une coulure des fleurs. Le blanchiment permet d’obtenir une lumière diffuse, plus adaptée à la croissance des concombres.

Aubergines : l’ombrage est capital dans la lutte contre l’acarien tétranyque. Il permet aussi une meilleure vigueur et donc une diminution des coulures de fleurs en été.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Emballages plastique : vers l’annulation de l’interdiction pour les fruits et légumes ?
Le Conseil d’Etat a recommandé l’annulation du décret instituant l’interdiction de ventes des fruits et légumes dans un emballage…
La Cité maraîchère est implantée dans le quartier Marcel Cachin, composé de grands ensembles HLM des années 1960, rénové récemment.
Seine-Saint-Denis : la Cité maraîchère de Romainville au cœur de la ville
En Seine-Saint-Denis, la Cité maraîchère de Romainville est une expérimentation agricole urbaine unique. Propriété de la…
Le prix des palettes et des emballages bois n’est pas près de baisser
Si le prix de matière première est en baisse, celui de l’énergie et d’autres intrants, comme la main d’œuvre, va toujours…
70% des surfaces de serres de tomate chauffées au gaz sont équipées de cogénération.
Tomate sous serre : y aura-t-il assez de gaz cet hiver ?
Les serristes utilisant la cogénération sont très inquiets concernant les prix mais aussi la disponibilité en gaz cet hiver, même…
Pour Interfel, le fonds d’aide alimentaire durable rate sa cible
Enveloppe trop faible, fléchage déficient : pour l’interprofession fruits et légumes Interfel, le fonds d’aide alimentaire…
Biomonde : « Les fruits et légumes bio sont un des moteurs de la distribution bio », selon Sönam Walterspiler
Dans une période troublée pour la filière bio, Biomonde se veut au plus près de ses adhérents et soutient les magasins qui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes