Aller au contenu principal
Font Size

Légumes secs
Cavac et Lunor créent un partenariat sur les légumes secs

Les coopératives Cap Seine et Cavac viennent de signer un partenariat pour les légumes secs. Objectif : structurer une filière pour devenir un intervenant majeur sur ce segment en forte croissance.

La gamme proposée comportera onze références couvrant les principaux légumes secs consommés en France.
© Lunor

La coopérative vendéenne Cavac et la coopérative normande Cap Seine, détentrice de la marque Lunor, viennent de signer un partenariat pour une filière française et coopérative de légumes secs. « La consommation de légumes secs, qui constituent une alimentation saine et une alternative aux protéines animales, est en forte croissance, constatent Christian Delavaux, directeur général de Lunor Distribution, et Loïc Guitton, responsable légumes et semences à la Cavac. Or il y a aujourd’hui très peu de marques nationales de légumes secs dans les rayons fruits et légumes des grandes surfaces. Cavac a la capacité à produire des légumes secs. Et Lunor est déjà présente au rayon fruits et légumes avec ses produits de Ive gamme. L’objectif de ce partenariat est de créer une filière française et coopérative permettant de commercialiser des légumes secs au rayon fruits et légumes sous la marque Lunor. »

Les légumes seront produits principalement par les 300 producteurs de légumes secs de la Cavac qui récoltent aujourd’hui 6 000 t de légumes (mogette de Vendée, haricots blancs, haricots rouges, flageolets, lentilles). 4,5 M€ seront investis en 2018 pour augmenter les capacités de stockage amont et aval de l’usine de tri de Mouilleron-le-Captif (Vendée).

Les ventes de la Cavac se développant aussi en restauration hors foyer et auprès des industriels, l’objectif est d’atteindre 10 000 t de légumes secs d’ici trois ans. Le projet devrait aussi permettre à Cap Seine de développer sa production de légumes secs (la coopérative produit déjà des lentilles dans l’Eure) et d’élargir son offre auprès de la grande distribution. La logistique sera mutualisée entre Cavac et Lunor. Onze références de légumes secs en sachets de 500 g seront commercialisées dès le début de 2018.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

« On ne dessine pas un arbre en commençant par les feuilles, mais par le tronc : c’est que nous avons fait avec cette nouvelle offre pour les fruits et légumes en vrac », souligne Stefano Volpi, cofondateur de Connecting Food.  © Connecting Food
La blockchain adaptée aux fruits et légumes en vrac
Garantir l’origine tout au long de la chaîne d’approvisionnement n’est pas aisé avec des fruits et légumes en vrac. Connecting…
L'installation du bambou nécessite 4 à 5 ans puis les pousses sont ramassées à 25-30 cm pour être vendues en frais.
Du bambou alimentaire planté en Normandie
Matthieu Lerdu et ses deux fils, Rodolphe et Baptiste, ont planté 6 ha de bambou alimentaire, en contrat avec Onlymoso, société…
En ail blanc, les calibres sont plutôt moyens cette année.  © Archives FLD
« On va avoir besoin de l’ail français »
C’est le début de la campagne de l’ail français. Une année plutôt bonne, sans stock dans les frigos avec moins d’ail espagnol.…
La future organisation de producteurs  légumes d’Eureden sera centrée sur les légumes surgelés et appertisés.  © Claire Tillier - FLD
Une nouvelle grande organisation de producteurs pour les légumes transformés

Au 1er janvier 2021, les deux organisations de producteurs (OP) de légumes des coopératives Cecab/d’aucy et…

Jean Castex annonce la réouverture de la ligne Perpignan-Rungis pour le transport des fruits et légumes
En déplacement à sur la plate-forme multimodale de Valenton (Val-de-Marne), le Premier ministre a déclaré la réouverture dans un…
Pascal Prat, directeur général de Fleuron d’Anjou : « Deux nouvelles lignes ont été installées à la station. L’une d’entre elles permet le développement d’une nouvelle offre en radis équeutés en sachet prêt-à-consommer. C’est une ligne pilote, la première sur le marché français ».  © Fleuron d Anjou
Fleuron d’Anjou poursuit sa politique de développement
Asperges, patates douces, radis, mâche : autant de légumes appelés à croître dans le portefeuille produit de la coopérative qui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes