Aller au contenu principal
Formation

CAP Primeur : coup de projecteur sur la première promo

Des représentants de la filière fruits et légumes et de l’Education nationale qui ont participé à la création du CAP Primeur ont rencontré les premiers apprentis.

Professionnels de toute la filière fruits et légumes et de l’Education nationale sont venus voir à l’œuvre une dizaine d’apprentis primeurs parisiens sur le lieu de leur formation, le Cifca à Paris, établissement dont Saveurs Commerce, qui porte ce projet de nombreuses années, est administrateur.

« Un démarrage fabuleux »

L’occasion de faire un premier bilan de ce nouveau cursus menant à un diplôme de l’Education nationale pour la filière Fruits et légumes (Lire l'article FLD annonçant cette rentrée ici). Pour Evelyne Decourt de la Direction générale de l’enseignement supérieur, qui a suivi l’élaboration du projet pour l’Education nationale, « c’est un démarrage fabuleux ».

Elle a notamment insisté sur les points importants qui ont conduit à la création du CAP Primeur : « La spécificité de ce diplôme, c’est qu’il est axé sur les produits, souligne-t-elle, ça a fait la différence ». Autres points non négligeables : « Il est porté par toute une filière », fait non démenti par les prises de parole des différents acteurs de la filières f&l (et la bonne ambiance) lors de cette réunion, mais aussi « il est générateur d’emplois ». Lors de l’élaboration du cursus « c’est assez rare que l’ensemble des professionnels soient là jusqu’au bout », ajoute-t-elle avant d’ajouter que le dossier présenté était en outre « vraiment bien fait et sérieux ».

Il est encore possible de prendre un apprenti cette année

Déjà une cinquantaine de jeunes au niveau national ont fait leur rentrée pour cette première promotion de CAP Primeur. Huit établissements dans huit villes françaises Amiens, Paris, Orléans, Montbéliard, Lyon, Grenoble, La Rochelle et Nice proposent le cursus cette année. « Certains CFA ont un internat », précise Christel Teyssèdre, présidente de Saveurs Commerce, à l’adresse des employeurs qui voudraient encore former un apprenti. Les inscriptions sont en effet encore possibles pour cette promotion jusqu’à la fin de l’année. Pour la rentrée 2019, d’autres ouvertures sont déjà prévues : à Rouen, Lille, Toulouse, Cahors ainsi qu’en formation initiale à Reims.

Afin de mieux faire connaître ce nouveau CAP, « nous allons communiquer dans les publications de l’Onisep », annonce Christel Teyssèdre, ajoutant : « Nous allons travailler à l’attractivité de nos métiers ».

Autre actualité concernant les primeurs ici

A lire aussi dans FLD Mag de novembre, notre interview croisée entre un primeur sur marché et sa nouvelle apprentie en CAP Primeur.

 

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su