Aller au contenu principal

Lancement de campagne pommes-poires
Bonnes perspectives pour la France

L’ANPP a tenu sa réunion de lancement de campagne 2018 le 30 août. Elle a notamment apporté un éclairage des chiffres annoncés lors de Pronogsfruit par Wapa.  

© Claire Tillier - FLD

« Il n’y a plus de stocks en France. La campagne est finie », lance Vincent Guérin, économise à l’ANPP. Sur le territoire français, la récolte est, d’une manière générale en avance. Il a été confirmé que la production française devrait se situer autour de 1,5 Mt cette année comme nous l’indiquions dans FLD Hebdo du 9 août. C’est un peu plus que l’an dernier. Mais 2017 a été une année atypique (de sévères épisodes de gel au printemps avaient affecté toute la production européenne). L’ANPP a donc choisi de comparer les chiffres annoncés lors de Prognosfruit (cf. FLD Hebdo du 23 août), à la moyenne des campagnes 2014, 2015 et 2016. Rapporté à cette moyenne, le tonnage français 2018 devrait être en baisse de 3 %.

Comme l’a rappelé le président, Daniel Sauvaitre « la récolte française est bien sûr à mettre en perspective avec la campagne européenne ». La récolte européenne 2018 devrait atteindre 12,6 Mt, en hausse de 3 % (légèrement supérieure à la moyenne des trois avant-dernières campagnes 2014, 2015 et 2016).

Néanmoins si l’on regarde les pays producteurs d’Europe de l’Ouest où se situent les concurrents et les principaux marchés de la France, ils totalisent 6,3 Mt. « On est à 6 % de moins que la moyenne sur ces trois années. En Europe de l’Ouest, on est donc sur une récolte modérée voire déficitaire », développe Vincent Guérin.

Dans les autres pays d’Europe (si on met de côté la Pologne), on s’attend à une récolte de 8,1 Mt (contre 8,3 Mt en moyenne 2014-2015-2016). « On serait donc à 2 % de moins que la moyenne européenne des années antérieures, souligne l’économiste de l’ANPP. Hors Pologne, l’ensemble de l’Europe devrait être sur une récolte équilibrée ou modérée ».

Car la Pologne, avec près de 4,5 Mt attendues, est, elle, en forte croissance par rapport à la moyenne des années 2014-2015-2016 (+14 %). Avec cette analyse, « on peut en déduire que seule la Pologne est responsable de cette augmentation pour la récolte européenne », conclut Vincent Guérin sur ce volet, qui rappelle que la Pologne produit essentiellement des variétés traditionnelles ou destinées à l’industrie et que cela impactera donc peu les exportations françaises.

En complément, vous pouvez lire : Une offre en pommes bio en augmentation

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’alimentation locale, réel changement ou fausse tendance ?
Alimentation locale, circuit court, mondialisation contre souveraineté alimentaire… Cette tendance s’est-elle réellement…
En médaillon, Guillaume Brisard compte installer à terme une trentaine de moutons Shropshire pour gérer l'enherbement de ses vergers. © A. Lasnier
Guillaume Brisard adopte l’éco-pâturage dans ses vergers
Guillaume Brisard, arboriculteur en Indre-et-Loire, a installé une douzaine de moutons dans ses vergers de pommiers et poiriers…
Les Mannoni, père et fils, produisent environ 2 500 tonnes de melons par an, sur le secteur de Tarascon et Arles. © E.Delarue
Serge Mannoni, producteur de melons dans les Bouches-du-Rhône : « melonnier, c’est un métier »
45 ans après son installation, Serge Mannoni a transmis son métier de melonnier à ses trois fils. Une passion partagée qui se…
Koki a signé plusieurs partenariat pour développer le verger de noisetiers en France et s'assurer des débouchés. © Koki
Noisette : un partenariat entre Unicoque et Ferrero
La forte demande du marché de la noisette industrie, consolidée par un partenariat avec Ferrero, dynamise la production de…
Pommes et poires : trop tôt pour un bilan chiffré après les dégâts de gel
Le froid exceptionnel de début avril a impacté les productions de pommes et de poires. Selon l'Association nationale pommes…
Demain La Terre veut amplifier sa visibilité auprès du grand public
L’association, riche de projets et de nouveaux adhérents, prévoit d’étoffer encore davantage sa gamme et met le paquet sur la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes