Aller au contenu principal

Banane française : les volumes remontent

© Julia Commandeur - FLD

L’UGPBAN a lancé l’année dernière la banane française équitable, petite sœur de la banane française. La démarche a été rendue possible par la reconnaissance en 2014 du commerce équitable nord-nord. L’UGPBAN la réserve à ses petits exploitants (moins de 5 ha et moins de 200 t de production). Sébastien Thafournel, directeur qualité, précise : « L’objectif était de créer une vraie spécialisation, permettant une recette supplémentaire intéressante pour les petits producteurs afin de pérenniser ces exploitations. Grâce aux concepts banane française et banane française équitable, on trouve une vraie niche et on sort de la concurrence internationale ». Le cahier des charges est propre à l’UGPBAN, « franco français, adapté, basé sur les normes équitables et certifié par Bureau Veritas ».

Après l’ouragan Maria, la production remonte. L’UGPBAN prévoit, pour 2019, une production de 230 000 t (180 000 t en Martinique et 50 000 t en Guadeloupe). « Notre objectif pour 2019 est de 40 000 t de bananes françaises (40 000 colis par semaine), souligne Sébastien Thafournel, et 5 000 t de bananes françaises équitables (5 000 colis semaine) alors qu’on était à zéro il y a quelques mois. »

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su