Aller au contenu principal
Font Size

Tarn-et-Garonne
Avec l’apport des fruits de la Capel, Cancel Fruits développe l’export

Nouvel entrepôt, augmentation du potentiel en fruits (singulièrement en prunes), l’expéditeur de Castelsarrasin et ses 200 producteurs partenaires ont le vent en poupe.

Le nouvel entrepôt de Cancel Fruits dispose de 2 500 m2 de froid et peut traiter environ 18 000 t de fruits par an.
© Cancel Fruits

Le 17 mai, l’entreprise de conditionnement et d’expédition Cancel Fruits a inauguré sa nouvelle installation sur la zone industrielle de Barrès 3, à Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne). Couvrant une superficie de 7 500 m2, l’entrepôt dispose de 2 500 m2 de froid. Il peut traiter environ 18 000 t de fruits par an, grâce à un matériel de dernière génération (trieuse optique pour le calibrage). À peine inaugurée, cette station devrait prochainement s’agrandir de 1 200 m2 supplémentaire (stockage froid et chambre d’affinage).

Cette extension renvoie à l’autre actualité de Cancel Fruits : la reprise de l’activité fruits de la Capel, située à Montpezat-de-Quercy (Tarn-et-Garonne). Maxime Gil, cogérant de l’entreprise explique : « L’activité fruits de la Capel était déficitaire depuis plusieurs années. Elle s’est rapprochée de nous et nous avons racheté son fonds de commerce pour la cerise, la prune et le raisin de table. Trois personnes de Capel nous ont aussi rejoints ».

Collatéralement, Capel s’est désengagé de BC Fruits, la structure commune créé avec Boyer en 2016 pour la prune (cf. FLD Hebdo du 10 février 2016). Maxime Gil précise : « Le porte-feuille client de Capel comporte des grossistes et des enseignes en Europe. Du coup, nous allons développer l’exportation, qui n’était pas privilégiée jusqu’à présent ».

Les 2 000 t de prunes de la Capel s’ajoutent donc aux 7 000 t produites par Cancel Fruits qui avec 9 000 t est leader sur le marché. La saison s’annonce plutôt bonne avec des tonnages et de la qualité. La filière prunes est en pleine réflexion (cf. FLD Hebdo du 16 mai) : « Il faut privilégier les variétés gustatives -nous sommes engagés dans la démarche Lovita - et il ne faut pas avoir de scrupules à remplacer une variété en place par une meilleure. En revanche, je ne suis pas favorable à l’abandon des précoces. Il y a une consommation pour cette prune et elle permet d’être présent sur toute la campagne. On ne peut pas empêcher le commerce. N’oublions pas non plus que les variétés précoces participent aussi à l’équilibre financier de l’exploitation », analyse Maxime Gil.

Avec les 2 000 t de prunes de la Capel qui s’ajoutent à ses 7 000 t, Cancel Fruits devient leader du marché.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Gérard Malaure
[Coronavirus Covid-19] Gérard Malaure, DG du groupe Primever : « Nous avons pu livrer tous les jours toutes les régions de France malgré les retours à vide de nos camions »
Explosion de la demande de la GMS, rotation des camions compliquée, projets pour l’après Covid-19 : Gérard Malaure, directeur…
En médaillon, Sébastien Lacombe commercialise sa production sous la marque Gouttes du Soleil, qu'il a acquise en 2015. © A. Lasnier
Dans le Tarn-et-Garonne, une parcelle de cerisiers entièrement close par un système de filets et de bâches
Dans le Tarn-et-Garonne, Sébastien Lacombe expérimente un nouveau type d’installation pour protéger ses cerisiers contre…
L’offre des opérateurs français repose sur une tomate cerise HVE en barquette carton de 200 g sous flow-pack. Objectif : contrer l'offre marocaine.  © Rougeline
Une offre de tomates cerise HVE pour contrer l’importation
Intermarché communique sur les tomates cerise HVE en 200 g. L’offre, lancée aussi dans d’autres enseignes, est née d’une…
Les jardiniers produisent un volume de tomates de l'ordre de 400.000 tonnes, selon une estimation du CTIFL. © DR
Tomate : Les potagers pénalisent-ils les ventes ?
Le CTIFL a mené une étude afin de déterminer l’impact de tomates produites dans les potagers des particuliers sur les achats en…
Didier Marques , président de l'UNCGFL : « Les grossistes fruits et légumes ont démontré leur capacité d’adaptation lors de la crise Covid-19 »
Élu le 11 juin, le nouveau président de l'Union nationale du commerce de gros en fruits et légumes (UNCGFL) livre, pour FLD, ses…
United fresh live promo
United Fresh 2020 : la crise sanitaire a fortement touché la filière américaine
United Fresh Produce Association, l’interprofession américaine fruits et légumes tient son Salon de façon dématérialisée cette…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes