Aller au contenu principal

« Les haies sont des alliées de l’agriculture »

Les haies et leurs atouts en agriculture ont été au centre d’une journée technique à Romans-sur-Isère. Avec à la clé quelques bons conseils pour les professionnels en diversifiant notamment les essences locales.

« Il faut partir de graines en allant chercher du costaud », a conseillé Sylvie Monier, directrice de Mission haies Auvergne-Rhône-Alpes lors de la journée « « D’haies demain » au lycée Terre d’horizon, à Romans-sur-Isère.
« Il faut partir de graines en allant chercher du costaud », a conseillé Sylvie Monier, directrice de Mission haies Auvergne-Rhône-Alpes lors de la journée « « D’haies demain » au lycée Terre d’horizon, à Romans-sur-Isère.
© ©CD

Implanter une haie près d’une culture, ça ne s’improvise pas. « Cela nécessite une triple compétence : agricole, forestière et environnementale », a fait remarquer Sylvie Monier, directrice de Mission haies Auvergne-Rhône-Alpes le 25 novembre dernier lors de la journée technique « D’haies demain, aménageons le paysage pour encourager transition agroécologique et biodiversité ». Sylvie Monier a d’abord livré quelques conseils de base : « Une haie doit être assez large (deux mètres), multi-stratifiée et diversifiée avec une quinzaine d’essences locales. Beaucoup de choses sont testées mais aujourd’hui il n’y a pas de doctrine si ce n’est que la diversité génétique est importante. »

Le recours à des essences locales sauvages est à privilégier. Au contraire, les arbres issus de clones ou de boutures sont déconseillés. « Il faut partir de graines en allant chercher du costaud, sur des arbres très exposés supportant des amplitudes de -20°C à +50°C. Il faut donc observer son environnement pour chercher la résilience », a-t-elle insisté, préconisant l’outil de traçabilité des végétaux sauvages et locaux de l’Office français de la biodiversité, « Végétal local ».

Remettre l’arbre dans les systèmes de production

La notion de « local » comprend onze grandes régions écologiques (différentes des régions administratives). En Drôme, arboriculteurs et viticulteurs sont notamment « très en avance » dans l’implantation des haies. « Ces deux professions ont envie de travailler avec l’arbre », a constaté Sylvie Monier. Il faut dire que l’utilité des haies est multiple : brise-vent, ombrage, lutte contre l’érosion des sols…

Elles accueillent aussi une biodiversité qui contribue à lutter contre certains ravageurs des cultures, protègent les animaux d’élevage d’un excès de chaleur, fournissent des litières et sont sources de bois énergie. Les « haies anti-dérives », à feuillage persistant, peuvent également s’avérer être une solution vertueuse pour gérer la proximité avec les riverains des parcelles agricoles. « Le remembrement avait chassé l’arbre », a rappelé Sylvie Monier. « Aujourd’hui, il faut le remettre dans les systèmes de production car les haies sont des alliées de l’agriculture. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

“Coup de fatigue” pour la consommation de fruits et légumes frais et un vrai décrochage du bio
Les Français sont fatigués de cuisiner maison et se retournent désormais vers les produits transformés. Sous la contrainte…
Pour faire face aux aléas climatiques, ces serres peuvent être chauffées avec une énergie renouvelable.
FranceAgriMer ouvre un programme d'aide aux investissements pour les serres pour faire face aux aléas climatiques
FranceAgriMer met en place un programme d’aide de 10 millions d’euros pour des investissements dans les serres, tunnels et…
Les futures fermes contiendraient 400 systèmes de culture empilés les uns sur les autres.
Bouches-du-Rhône : une ferme verticale teste la "géoponie rotative"
La géoponie rotative est testée par la ferme verticale Futura Gaïa avec comme objectif de vendre la technologie dans l’industrie…
Des Producteurs de tomates et concombres de l'Ouest de la France créent une AOP de mise en marché
Quatre coopératives productrices de tomates et concombres (Solarenn, Kultive, Océane et Vitaprim) lancent une association d'…
Sécuriser et développer la production d'amandes de façon qualitative et garantir un niveau de valorisation, tels sont les enjeux de  la jeune filière "Pistache en Provence".
Provence : la pistache structure sa filière
Réimplanter la culture de la pistache dans le paysage provençal est bien loin de l’utopie, la filière s’organise pour renaître de…
Plastique, fruits et légumes et loi Agec : les infos passées pendant les fêtes
L’autorisation des élastiques pour certains fruits et légumes a été officialisé. Interfel a demandé le report du texte sur les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes