Aller au contenu principal

Arboriculture : les fourmis pourraient favoriser le développement des populations de puceron cendré

Grâce au dispositif expérimental Alto, le CTIFL a mis en évidence un effet des fourmis sur les populations de pucerons cendrés en verger.

Une fourmilière est présente au pied d'un arbre sur deux dans la zone où les symptômes d'attaque de puceron sont les plus sévères.
Une fourmilière est présente au pied d'un arbre sur deux dans la zone où les symptômes d'attaque de puceron sont les plus sévères.
© CTIFL

Sur la parcelle du CTIFL de Balandran dédiée au dispositif expérimental Alto, le nombre moyen de pucerons cendrés par rameau de pommier diffère significativement entre deux zones de la parcelle. La présence clairement plus importante de fourmis dans la « zone abricot » pourrait expliquer la quantité plus importante de gros foyers de pucerons et des symptômes d’attaques plus sévères sur cette partie de parcelle.

Dans ce dispositif, les pratiques culturales sont adaptées dans l’objectif de favoriser la diversité fonctionnelle : vergers multi-espèces, engrais verts, enherbements fleuris, buttes de plantes aromatiques… La parcelle est constituée de deux zones. Dans la « zone olivier », les doubles rangs de pommiers sont plantés entre des rangs d’oliviers tandis que dans la « zone abricotier », ils sont plantés entre des rangs d’abricotiers.

A partir du 26 avril, une différence significative s’observe avec plus de pucerons et plus de dégâts dans la zone abricotier. Cette différence ne s’explique pas par le facteur auxiliaires puisque davantage d’auxiliaires ont été observés dans les pommiers situés dans la zone abricotier. En revanche, sur cette zone, une fourmilière est adossée au tronc de l’arbre sur plus d’un arbre sur deux, alors que ces structures sont quasiment absentes de la zone olivier.

Le nombre moyen de fourmis par foyer est aussi significativement plus important sur cette zone à partir du 6 avril. Ces résultats ont été observés deux années consécutives. Une expérimentation d’exclusion des fourmis est en cours pour vérifier cette hypothèse et quantifier leur impact sur la régulation du puceron.

Source : INFOS-CTIFL janvier-février 2022, n°378
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Pourquoi le distributeur de fruits et légumes italien Orsero rachète les Français Blampin et Capexo ?
L’importateur et distributeur italien de fruits et légumes Orsero renforce sa présence sur le marché français en entrant au…
Kiwi jaune : accord historique en Italie entre NKP et Rivoira
Les deux entreprises ont signé un accord de développement commercial au niveau mondial pour deux variétés de kiwis à chair jaune.
[MISE A JOUR] Des récoltes de pommes et poires attendues en hausse dans un contexte économique compliqué
Wapa a dévoilé ses traditionnelles prévisions pour l’hémisphère nord et rappeler les défis que le secteur doit être prêt à…
La France produit environ 35 000 t de cerise douce, ce qui la place au 8e rang européen.
Production de cerises : l’Italie, l’Espagne et la Grèce en tête des pays européens

La production mondiale de cerise douce atteint 2,6 millions de tonnes par an. La Turquie est le…

La plus grande ferme hydroponique au monde ouvre ses portes à Dubaï
Plus de 3 hectares de ferme hydroponique viennent d’être inaugurés près de l’aéroport de Dubaï. Les légumes-feuilles cultivés…
[Inflation] Le prix des légumes multipliés par deux en moyenne entre le stade expédition et la commercialisation
Légumes de France a publié quelques résultats de son opération relevés de prix et d’origines des légumes perpétrée au mois de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes