Aller au contenu principal

Arboriculture : les fourmis pourraient favoriser le développement des populations de puceron cendré

Grâce au dispositif expérimental Alto, le CTIFL a mis en évidence un effet des fourmis sur les populations de pucerons cendrés en verger.

Une fourmilière est présente au pied d'un arbre sur deux dans la zone où les symptômes d'attaque de puceron sont les plus sévères.
Une fourmilière est présente au pied d'un arbre sur deux dans la zone où les symptômes d'attaque de puceron sont les plus sévères.
© CTIFL

Sur la parcelle du CTIFL de Balandran dédiée au dispositif expérimental Alto, le nombre moyen de pucerons cendrés par rameau de pommier diffère significativement entre deux zones de la parcelle. La présence clairement plus importante de fourmis dans la « zone abricot » pourrait expliquer la quantité plus importante de gros foyers de pucerons et des symptômes d’attaques plus sévères sur cette partie de parcelle.

Dans ce dispositif, les pratiques culturales sont adaptées dans l’objectif de favoriser la diversité fonctionnelle : vergers multi-espèces, engrais verts, enherbements fleuris, buttes de plantes aromatiques… La parcelle est constituée de deux zones. Dans la « zone olivier », les doubles rangs de pommiers sont plantés entre des rangs d’oliviers tandis que dans la « zone abricotier », ils sont plantés entre des rangs d’abricotiers.

A partir du 26 avril, une différence significative s’observe avec plus de pucerons et plus de dégâts dans la zone abricotier. Cette différence ne s’explique pas par le facteur auxiliaires puisque davantage d’auxiliaires ont été observés dans les pommiers situés dans la zone abricotier. En revanche, sur cette zone, une fourmilière est adossée au tronc de l’arbre sur plus d’un arbre sur deux, alors que ces structures sont quasiment absentes de la zone olivier.

Le nombre moyen de fourmis par foyer est aussi significativement plus important sur cette zone à partir du 6 avril. Ces résultats ont été observés deux années consécutives. Une expérimentation d’exclusion des fourmis est en cours pour vérifier cette hypothèse et quantifier leur impact sur la régulation du puceron.

Source : INFOS-CTIFL janvier-février 2022, n°378

Les plus lus

Colère des agriculteurs français : en Espagne, le secteur dénonce l’entrave à la circulation de ses camions de fruits et légumes

La Fédération espagnole des producteurs et exportateurs de fruits et légumes a dénoncé dans un communiqué en fin de semaine…

Tomates bio espagnoles : pourquoi Ségolène Royal se trompe de combat

Des accusations de « faux bio » de la part de Ségolène Royal pour leurs tomates bio sur une chaîne de TV ont empiré…

Bruno Ferret, arboriculteur et maraîcher dans le Rhône, a détaillé au Premier ministre les problèmes auxquels sont confrontés les agriculteurs.
« On voit des agriculteurs de 30-40 ans qui arrêtent » : le cri du cœur d'un producteur de fruits et légumes adressé au Premier ministre

Bruno Ferret, arboriculteur et maraîcher dans le Rhône, a interpellé le Premier ministre Gabriel Attal sur les problèmes de l'…

Colère des agriculteurs : quelles sont les demandes des filières fruits et légumes ?

Alors que des premières mesures doivent être annoncées par le Premier ministre face au mouvement de protestation des…

Virginie Boisseau et Mickaël Girard veulent développer et rationaliser leurs débouchés.
« Nous avons développé les légumes pour améliorer la rentabilité de l’exploitation »

Installés près d’Angers, Mickaël Girard et Virginie Boisseau ont fait le choix des légumes bio et de la vente directe pour…

Lors de la signature du partenariat entre Sikig et Maïsadour le 16 janvier : Julien Pedelucq, président directeur général du groupe SIKIG, Michael Dolet Fayet ...
Plantations de kiwi dans les Landes : quels sont les objectifs de Maïsadour et Sikig ?

Le partenariat entre Maïssadour et Sikig a pour but de développer la culture du kiwi dans les Landes et de proposer une…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes