Aller au contenu principal

Comment douze agriculteurs expliquent leur métier sur les réseaux sociaux

Elles et ils sont passionnés d'agriculture. Et sur les réseaux sociaux, leurs messages parlent de leur métier au quotidien. Des vidéos, des photos, des témoignages... Ces agricultrices et agriculteurs veulent faire connaître le monde agricole. Celui dans lequel ils vivent, la vrai réalité dont ils savent montrer tous les aspects positifs.

Les 12 interviewés de l'année 2022.

Ils sont présents sur YouTube, Twitter, Facebook, TikTok ou Instagram... Au fil des mois de 2022, douze agricultrices, agriculteurs et vigneron ont accepté de témoigner de leur expérience sur les réseaux sociaux.

 

1 - Andréa Catherine : « Je veux montrer qu’une agricultrice sait faire autant qu’un homme »

Quoi de plus naturel que de commencer l’année avec la Belle des Prés du mois de janvier 2022 ? A 23 ans, Andréa revendique de pouvoir travailler en agriculture sans perdre son identité féminine. Salariée agricole dans un élevage laitier à Ryes dans le Calvados, elle a pour projet de retourner dans deux ans travailler sur la ferme familiale avec ses parents à Longues-sur-Mer. L’agriculture est sa passion et elle aime la partager sur les réseaux sociaux.

 

2 - Emile Coddens @le.vigneron : «  Il faut montrer qu’on est passionné »

« Pourquoi on recrache quand on est vigneron ? » C’est une des questions à laquelle Emile Coddens répond sur TikTok. 525 000 personnes suivent @le.vigneron et ses vidéos sont vues par des millions d’internautes. A 24 ans, il est invité sur les plateaux de télé et il a écrit un livre. « Le vin, ça se partage », c’est ce qu’il pense et ce qu’il prouve au quotidien. Le Second de chai qui voulait communiquer sa passion pour son métier a réussi à faire rentrer jeunes et moins jeunes dans l’univers du vin.

3 - Nadège Petit : « J’explique mais je ne rentre pas dans les polémiques »

Expliquer, partager, échanger. Voilà comment Nadège Petit conçoit la communication. Et c’est pour cette raison que l’agricultrice est sur les réseaux sociaux. Membre de FranceAgriTwittos, elle est très présente avec ce groupe sur Twitter. Entre pédagogie et bonne humeur, elle parle de son métier et de sa passion pour le monde agricole. « Les gens connaissent notre métier à travers des filtres » dit celle qui veut rendre plus visible la réalité de son travail quotidien et continuer à être « ambassadrice des entrepreneurs du vivant »

 

4 - Adrien Montefusco, alias Luna de Kereonnec, : « les éleveurs de porcs ne sont pas assez représentés »

Adrien Montefusco est éleveur de porcs en Bretagne. Son élevage compte 140 truies dont une très connue sur les réseaux sociaux depuis quelques années. La vie de Luna de Kereonnec, du nom de la ferme, captive des milliers d’internautes. Et c’est en racontant son histoire que l’agriculteur a trouvé son public et diffuse des informations sur la filière porcine.

 

5 - Marie-Amélie Viargues : « L’agribashing existe et j’ai des collègues qui en souffrent »

C’est une éleveuse passionnée qui aime son métier et son cadre de vie. La ferme se situe dans l’Aveyron en zone montagneuse et Marie-Amélie Viargues y exploite en Gaec avec son mari. Le couple élève des vaches laitières et vaches allaitantes dans un décor de prairies naturelles. Son quotidien d’agricultrice, elle a décidé de le partager sur les réseaux sociaux. Des photos, des petites vidéos contemplatives, c’est sa façon de dire « je suis bien là » et de montrer tout le côté positif de l’agriculture.

 

6 - Agribashing  : « on peut se servir de Twitter pour renverser la vapeur »

Rémi Dumery, @RemDumDum est un « cultivateur beauceron » passionné de communication. Il a commencé à s’exprimer sur les forums au tout début d’Internet et depuis, il ne cesse de parler de son métier d’agriculteur. Aujourd’hui, il est connu et reconnu comme fervent défenseur du monde agricole sur les réseaux sociaux. Avec humour souvent, il attaque les idées, jamais les personnes mais ne lâche rien #nerienlaisserpasser

 

7 - Amande Gat : « S’il y a un truc qu’on a appris en agriculture, c’est qu’il n’y a pas de blanc ou de noir »

Ils ont choisi la vache armoricaine pour leur installation en Bretagne. Amande et Damien ont accueilli les animaux à la ferme en mars 2022. Pour tous les deux, il s’agit d’une reconversion et ils n’étaient pas issus du milieu agricole. Sur les réseaux sociaux, l’éleveuse raconte son parcours vers ce nouveau métier. « J’ai voulu partager nos premières fois, notre enthousiasme, raconter les galères aussi » dit-elle. Une expérience dont est né également son « Petit dico perso de l’installation agricole ».

 

8 - Sophie Renaud, Miss France agricole 2021 : « On voit qu’il y a des femmes en agriculture grâce à Instagram »

Elle se dit « assez positive » et c’est ce qui la guide dans sa manière de communiquer. Sophie Renaud, agricultrice en Charente-Maritime, s’investit dans la défense du monde agricole et aime représenter la filière au féminin. Entretien avec une jeune femme qui parle d’agriculture sur les réseaux sociaux, aussi à l’aise au volant d’un tracteur que sur des talons…

 

9 - Guillaume éleveur de brebis : « Ceux qui donnent de fausses informations font mal à la profession »

Il s’est installé en 2014 sur la ferme familiale. Guillaume est éleveur de brebis en Haute-Loire et c’est ainsi qu’il se présente sur YouTube. Il est présent sur les réseaux sociaux depuis 2019, principalement au travers de vidéos. Une activité très « chronophage », prévient-il, mais qui pour lui est devenue une passion. Il aime communiquer et expliquer son métier à un public en lien avec l’agriculture et aussi à ceux qui sont déconnectés du monde agricole…

 

10 - Laura Todd : « Il ne faut pas publier n’importe quoi mais dans notre élevage, c’est simple ! Les animaux sont choyés  »

Dans les rayons des supermarchés, sur les fromages de la ferme des P’tits Brillet, c’est Laura que les clients découvrent. Un visage qui, pour certains, n’est pas inconnu. En 2020, la jeune femme a participé à la saison 15 de « L’amour est dans le pré ». Diplômée d’un master en commerce international, Laura Todd est aujourd’hui éleveuse. Elle maîtrise également la communication, notamment sur les réseaux sociaux.

 

11 - Laurie Poussier, future agricultrice  : « je veux juste parler de mes petits bonheurs parce que je suis heureuse au quotidien »

Laurie Poussier est en cours d’installation sur la ferme reprise par son compagnon il y a 4 ans et demi, à la Chapelle-Janson, en Bretagne près de Fougères. Elle se consacre aussi depuis un an et demi à la création de sa nouvelle activité : la fabrication de savon artisanal au lait de vache de l’exploitation. Elle s’intéresse aux algorithmes et communique de façon positive sur les réseaux sociaux avec pour objectif de ne pas laisser des personnes qui ne connaissent pas le métier parler à la place des professionnels de l’agriculture.

 

12 - Sam agriculteur indépendant, un « Michel Chevalet de l’agriculture » sur YouTube

Samuel Boucher souhaite redonner certaines bases techniques aux agriculteurs, du recul et de l’information pour les aider à être plus autonomes au quotidien dans leur métier. Il est à la fois agriculteur et conseiller agricole indépendant. Il y a un an, il a créé sa chaîne YouTube « Sam agriculteur indépendant ». Ses vidéos s’adressent aux agriculteurs mais aussi à tous les citoyens, du monde agricole ou non.

 

 

 

 

 

Les plus lus

Agriculteur en retraite
Réforme des retraites : quels changements pour les agriculteurs ?
Le projet présenté par Elisabeth Borne n’entraine pas la disparition du régime agricole mais aura des conséquences sur la…
exploitation agricoles et ligne électrique
Prix de l’électricité bloqué à 280 euros/MWh : les agriculteurs éligibles doivent vite renvoyer leur formulaire
Un bouclier tarifaire est instauré pour les TPE ne bénéficiant pas de tarif de vente réglementé. Les agriculteurs peuvent y être…
Paysage de ampagne française vue du ciel
Politique agricole commune : tout savoir sur la nouvelle PAC
Le 1er janvier 2023 entre en application une nouvelle Politique agricole commune. Reussir.fr vous en dit plus sur ses…
Salon de l'agriculture, hall des animaux, porte de Versailles
Salon international de l’agriculture 2023, mode d’emploi
Le Salon de l’agriculture se tiendra du 25 février au 5 mars 2023, porte de Versailles à Paris. « L’agriculture : le vivant au…
Ovalie, vache égérie du salon de l'agriculture 2023, et ses deux veaux
La vache Ovalie ne viendra pas seule au salon de l’agriculture 2023
L’égérie du prochain Salon international de l’agriculture a donné naissance début janvier à des jumelles. Ses éleveurs se…
inrae
Comment les cultures associées peuvent augmenter la production agricole
Grâce à ses travaux, une équipe internationale de scientifiques, dont des chercheurs d’Inrae, a mis en avant l’intérêt des…
Publicité