Aller au contenu principal

Affinage
Verdict de la fabrication des fromage à pâte pressée non cuite

S´il y a des défauts, il est trop tard ! Car l'affinage, opération aux conditions différentes en fonction du type de croûte, est l'expression de la qualité des tommes. Etre affineur ne s'improvise donc pas.

© DR/La Chèvre


Dernière phase de la fabrication d´un fromage, l´affinage est le verdict de la fabrication. Tous les défauts inhérents à la qualité du lait, aux pratiques du fromager et au respect des paramètres ressortent à l´affinage. S´il y a des défauts, il est trop tard ! C´est aussi durant cette phase que le fromage libère ses arômes, ses saveurs, l´ensemble de ses qualités organoleptiques.
Etre éleveur est un métier, être fromager est un autre métier mais être affineur est aussi un autre métier. Ici aussi, il n´y a pas de vérité et ce que fait un fromager peut être complètement différent de son voisin. Il existe des règles à respecter et des données à connaître.
Le fromager a le choix entre différents types de croûtes. Il peut souhaiter des croûtes de couleur rouge orangée et d´apparence plutôt lisse (dites lavées comme l´Ossau Iraty type béarnais, la Raclette.). Ce croûtage nécessite un lavage régulier des fromages (deux à trois fois par semaine) avec de l´eau salée.

 

 

L´affinage exige du temps et donc de la place pour le stockage des tommes. ©DR


S´il préfère des croûtes d´apparence plus sèche et plutôt jaunes ou grisâtres (Ossau Iraty type basque) il faut retourner les fromages et les brosser à sec.
Enfin, les croûtes fleuries ou moisies (type Tomme de Savoie) nécessitent uniquement un retournement deux à trois fois par semaine.
Chaque type de croûte exige des conditions d´affinage particulières et confère au fromage des saveurs et des arômes spécifiques.
Ainsi, des croûtes lavées et fleuries nécessitent une température de 9 à 14ºC et 90 à 95 % d´hygrométrie, alors que les croûtes sèches demandent 8 à 15ºC avec 85 à 90 % d´hygrométrie.
Enfin, la durée d´affinage dépend directement du goût des consommateurs. A savoir cependant que la production des saveurs et des arômes exige du temps. La pratique et l´expérience montrent qu´une tomme de brebis ne déploie tout son potentiel aromatique qu´après trois à quatre mois d´affinage.

 

 

 

 

Croûte fleurie obtenue après un affinage long. ©DR

 

 

 

En affinage, il faut maîtriser la température et l´humidité. ©DR

 

 

Les croutes sont lavées tous les deux jours. ©DR

 

Les plus lus

Bouc de race saanen
Quels boucs choisir en 2024 ?
Le catalogue Capgènes des semences de boucs alpins et saanen vient de paraître. Le meilleur de la génétique caprine française est…
Elise, Jérôme et leurs deux filles, de 8 et 11 ans, vivent au milieu des animaux. Lapins, cochons, chèvres, chevaux, vaches, oies, ânes et chiens cohabitent à la ferme ...
« Mon mari boucher vend de la viande de porc et de chevreau de la ferme »
Élise et Jérôme Happel élèvent des chèvres et des porcs en Alsace. Boucher de métier, Jérôme valorise la viande caprine issue de…
Répartition régionale du cheptel français de chèvres au 1er novembre 2023 et évolution par rapport à 2022
Recul du cheptel caprin quasi généralisé en 2023
Le cheptel caprin français est en recul dans quasiment toutes les régions. Analyse et graphique de l’Institut de l’élevage.
Émilien Retailleau et ses chèvres poitevines
« Je vends des chevreaux élevés sous la mère »
Émilien Retailleau, éleveur d’une cinquantaine de chèvres poitevines à la ferme de la Bonnellerie dans la Vienne, commercialise…
Améliorer le bien-être des chèvres via l’aménagement des bâtiments
Un mini-guide pour enrichir l'espace de vie des chèvres
L'Anicap édite une plaquette qui montre quatre types d'aménagements à installer facilement dans une chèvrerie.
Viande de chevreau
Peut-on abattre ses animaux pour les manger ?
L’abattage des chèvres, moutons, porcs, poules ou lapins à la ferme est autorisé uniquement s’ils ont été élevés chez soi et s’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre