Aller au contenu principal

Une balise GPS pour gagner du temps

Dans l’Aude, Claudine et Stéphane Poissy élèvent des chèvres pyrénéennes. Ils ont choisi d’équiper leur troupeau d’une balise GPS pour les suivre au pâturage.

En 2009, après une expérience en élevage de vaches allaitantes, les deux éleveurs changent de vie, de production et de région pour s’installer à Mayronnes dans l’Aude en chèvres allaitantes. Pour ce couple d'éleveurs, le choix d’élever les chevreaux sous la mère s’est imposé afin de limiter les investissements. Ils ont ainsi pu s’autofinancer totalement. Ils commercialisent chaque année 30 à 35 chevreaux d’environ 12 kg de carcasse en vente directe. Une partie est vendue en caissette le reste est transformé en saucisse fraîche.

Au moment de leur installation, Claudine gardait les chèvres sur les parcours. Même si elle appréciait ce moment de contact privilégié avec les animaux, le temps passé à la garde et à rassembler les animaux est rapidement devenu problématique. En 2013, le couple a donc équipé ses chèvres de balises GPS, un Tracker G400 EGcomme. Fixée à un collier, la balise est installée sur l’animal en journée et mise à charger la nuit.

Suivre le parcours quotidien du troupeau

Le collier permet de connaître en temps réel la position du troupeau sur une interface Web. Le tracker enregistre quotidiennement le circuit de pâturage des animaux. La balise est placée sur une chèvre choisie avec soin parmi les 40 chèvres du troupeau. La balise est installée sur une chèvre dominante qui impose son autorité dans le troupeau. Le fait de lui conforter son statut en lui posant chaque jour la balise GPS a modifié son comportement et l’ambiance du troupeau s’est apaisée. Un autre intérêt de la balise est de visualiser les déplacements. « Il est intéressant de voir où elles vont spontanément » apprécie Claudine. L’autonomie de la balise dépend de la fréquence de localisation demandée.

Pour développer l’exploitation et la transformation fermières, les éleveurs ont décidé de se tourner vers le financement participatif afin de ne pas avoir à contracter un emprunt. Les éleveurs ont fait appel à leur entourage en leur faisant goûter les fromages. Chaque part de 100 euros sera remboursée en fromage et en chevreau. Ce financement à permis de réaliser l’investissement pour la fromagerie et l’achat de la machine à traire.

Combien ça coûte ?

Le traker G400 EGcomm, dont est équipé le troupeau de Claudine et Stéphane Poissy, coûte 480 euros. Les éleveurs versent aussi 64 euros par an et 8 euros par trimestres. L’autonomie est d’une vingtaine d’heures. Le défaut de cet appareil est qu’il ne couvre pas certaines zones géographiques. Il existe d’autres colliers GPS, leur prix variant entre 390 euros et 474 euros.

Le crowdfunding en élevage

Le financement participatif ou crowdfunding est une expression décrivant les outils de transaction financière qui font appel à un grand nombre de personnes afin de financer un projet. Ce type de financement se fait sans l’aide des acteurs traditionnels de financement comme les banques. Il peut se faire par différents moyens : don simple, don avec contrepartie, prêt ou investissement en capital. Le site miimosa.fr, par exemple, est un site de financement participatif exclusivement dédié à l’agriculture et à l’alimentation.

Les plus lus

Robot d'alimentation Lely Vector
« Robot d’alimentation, pluie de paille, génétique et cube d’aliments pour gagner en performance et en confort »
Dans la Vienne, l’élevage caprin la SCEA Du bois du Theil multiplie les investissements en misant sur la robotisation, l’…
Fromage sainte maure de touraine AOP
Les résultats du concours de fromages fermiers de chèvre Fromagora 2024
Fromagora, le concours national de fromages de chèvre fermiers, a distribué 74 médailles dont 27 médailles d’or, 31 d’argent et…
Traite des chèvres et contrôle laitier en Haute-Savoie
1 023 kg de lait par an et par chèvre au contrôle laitier en 2023
Les chèvres au contrôle laitier ont produit 1 023 kilos de lait en moyenne en 2023. L’autre tendance est l’allongement…
Trois éleveurs dans une prairie devant des moutons
« Pas satisfaits de nos ray-grass italiens, nous avons adopté les mélanges suisses »
Par rapport au ray-grass italien, le mélange de plusieurs espèces prairiales offre un meilleur rendement, une pousse plus étalée…
Chèvres en Espagne
Lait de chèvre : « Baisse de l’export espagnol et tensions sur la poudre hollandaise »
Le marché du lait de chèvre évolue avec une baisse de la production espagnole et des tensions sur l’export de poudre de lait…
Les robots d'alimentation permettent d'automatiser la distribution des fourrages et des concentrés au troupeau.
Les élevages caprins automatisés, robotisés et connectés
Les éleveurs caprins s’équipent en solutions numériques et d’automatisation. Une enquête d’Idele montre le niveau, l’intérêt et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre