Aller au contenu principal

Sylvopastoralisme : la forêt fournit du bois et du fourrage pour le troupeau

Denis Sauveplane coupe des arbres dans sa forêt pour récupérer du bois d’oeuvre et de chauffage. Il profite surtout des herbes des sous-bois et des rejets de châtaigniers pour faire pâturer son troupeau. (extraits)

En pâturant prairies, sorgho et sous-bois, les chèvres de Denis Sauveplane produisent environ 700 kilos de lait bio par an qui servent à produire de savoureux Pélardon.
En pâturant prairies, sorgho et sous-bois, les chèvres de Denis Sauveplane produisent environ 700 kilos de lait bio par an qui servent à produire de savoureux Pélardon.
© D. Hardy

Les clochettes tintinnabulent dans la forêt. C’est la centaine de chèvres de Denis Sauveplane qui profitent des sous-bois pour pâturer. Depuis son installation en 1975, l’éleveur bio n’a cessé de mettre en valeur la colline boisée du Vigan dans le Gard. « J’ai toujours fait de l’élevage en fonction des ressources que j’avais et la forêt est riche en ressources alimentaires ».

Ainsi, aujourd’hui, les chèvres profitent des parcours boisés tout l’été. À l’automne,elles se nourrissent de glands et châtaignes. « Elles mangent des tonnes de châtaignes et aucun autre concentré du commerce n’est distribué du tarissement à la mise bas ». Les chèvres trouvent plus facilement leur nourriture sur le versant calcaire où pousse le chêne blanc. Denis Sauveplane coupe cependant des arbres pour laisser passer la lumière nécessaire à la pousse de l’herbe en dessous. «Quand on ouvre la forêt, la végétation explose et cela crée de la ressource fourragère ». Le sous-bois doit cependant être entretenu et, si nécessaire, le gyrobroyeur passe pour éliminer les genets ou les fougères qui ne sont pas appréciés par les animaux.

(La suite dans La chèvre n°323 de juillet-août 2014)

Le CD-Rom "construire un projet sylvopastoral" est téléchargeable sur le site www.idele.fr.

Les plus lus

L’équipe d’Holland Goats comprend les propriétaires Lianne et Harm Jan Brouwer (à gauche) et le salarié Allard Vlastuin (à droite). Bas van der Heiden (deuxième à ...
Un bâtiment tout confort pour élever et exporter les chevrettes hollandaises
Holland Goats élève entre 1 500 et 1 800 chevrettes chaque année. C’est aussi de là que partent environ 4 000…
Affiche du film Les Chèvres !
Dany Boon défend une chèvre au cinéma
En salle le 21 février, le film "Les chèvres !" raconte l'histoire loufoque de l'improbable procès d'une chèvre au 17e siècle.…
Grégory Gilbert, éleveur dans la Sarthe, aide une chèvre à mettre bas.
« Une moyenne à 800 000 cellules avec 40 % de chèvres en lactation longue »
À l’EARL Chevr’Auvers dans la Sarthe, un soin tout particulier est porté à la qualité du lait de chèvre. Nicole Pradel et Gregory…
Un logement adapté à l’élevage des chevrettes
Un logement adapté à l’élevage des chevrettes
Les chevrettes ont des besoins spécifiques d’ambiance, de surface disponible et d’aménagements des aires de vie. Qu’elles …
Pesée des chevrettes
Un an pour faire une chèvre
Depuis sa naissance jusqu’à sa première mise bas, la chevrette va se développer et prendre du poids rapidement. Sept étapes pour…
Chevrettes Saanen en bâtiment
Raisonner le renouvellement du troupeau laitier caprin
Renouveler le troupeau en interne impose de choisir les chevrettes qui feront les bonnes futures laitières, puis de définir le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre