Aller au contenu principal

[SIA 2022] : Revivez la journée caprine en vidéo et découvrez le palmarès des concours

Le Salon de l'agriculture de Paris retransmet les présentations, concours et animations du ring caprins-ovins en direct puis en replay. Revivez le concours de jugement des animaux par les jeunes, remporté par Mathieu Rousset, du lycée agricole de Poisy (74), le concours inter-lycées, gagné par le lycée Naturapolis de Chateauroux (Indre) et la remise des trophées Gènes Avenir de CapGènes.

Le mercredi est LA journée caprine du Salon de l'Agriculture. Animée par le Concours général agricole et CapGènes, elle a été rythmée par le concours jugement des animaux par les jeunes, remporté par Mathieu Rousset, du lycée agricole de Poisy (Haute-Savoie), le concours inter-lycées, gagné par le lycée Naturapolis de Chateauroux (Indre) et la remise des trophées Gènes Avenir. Une belle journée qui a rassemblé les passionnés de l'élevage caprin, qu'ils soient éleveurs confirmés ou futurs installés.

Les trophées Gènes Avenir de Capgènes ont été remis au salon : l'alpine d'or pour le Gaec Limousalpes (Loire) et le saanen d'or à Natacha et Denis Olivier (Deux-Sèvres).

"Les éleveurs adhérents au programme Gènes Avenir font preuve de confiance envers le schéma de sélection en acceptant de mettre à disposition leur meilleures femelles pour des accouplements programmés. Les mâles issus des élevages récompensés sont d'un très haut niveau génétique et font partie des jeunes boucs génomiques dans les deux races", explique Pierre Martin, directeur de CapGènes. "Les trophées Gènes Avenir sont décernés sur la base de cinq critères et sur la progression du troupeau. nous avons en France une génétique qui s'adapte à tous les troupeaux, fermiers ou livreurs, de toutes les tailles et les régions. C'est une force et c'est grâce au travail collectif mené par les éleveurs, les entreprises de mise en place, les entreprises de conseil en élevage et CapGènes", conclut Pierre Martin.

Palmarès : 

Trophée Saanen:

  1. Denis et Natacha Olivier (79)
  2. Gaec des Isles (26)
  3. EARL Abelard (49)

Trophée Alpine : 

  1. Gaec Limousalpes (42)
  2. Damien Bouteille (12)
  3. Gaec Hérisse (49)
Photo de famille pour la filière caprine avec l'ensemble des participants et lauréats de la journée au salon de l'Agriculture.
Les trophées Gènes Avenir ont récompensé six élevages.

 

Les élèves du lycée Naturapolis de Chateauroux (36) ont remporté le concours inter-lycée du salon de l'Agriculture 2022..
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

installé à Blou, dans le Maine et Loire, Laurent Ruau tire le meilleur parti des 115 ha de l'exploitation pour alimenter le troupeau.
« Je produis 9 000 l de lait par hectare de SFP avec 600 chèvres en bio »
Produire fourrages et concentrés pour 600 chèvres en bio avec un coût alimentaire réduit, c’est l’objectif que s’est fixé Laurent…
Hugues Girard fait confiance à ses légumineuses, ici du sainfoin, pour produire du lait en étant autonome en protéines.
Plus de 1 000 litres de lait en Provence grâce au sainfoin et à la luzerne
Dans les Bouches-du-Rhône, la Ferme du Brégalon compte sur le sainfoin et la luzerne fauchés et pâturés ainsi que sur l’orge…
Christophe et Simon Tardet, associés  du Gaec Les Caprins de St Martin, avec leur salariée, Clémence Albert, utilisent toutes les cordes à leur arc pour tirer le meilleur potentiel des terres et de leurs outils et être autonome à 100 % pour l'alimentation du troupeau caprin.
Moins de 300 kg de concentré par chèvre grâce aux prairies de légumineuses
À la pointe du marais poitevin, les trois associés du Gaec les caprins de St Martin élèvent 550 chèvres avec un coût alimentaire…
« Lorsque l’on est autonome, en cas de coup dur, on a un souci en moins si on n’a pas de charges alimentaires importantes », expose Christophe Favard, éleveur dans la Vienne.
Séchage en grange, maïs et méteil assurent 100 % d’autonomie pour 200 chèvres
Christophe et Nathalie Favard élèvent 200 alpines à Romagne, dans la Vienne. Installés sur la ferme familiale en 1998, ils ont…
"Il manque aujourd’hui 90 à 100 €/ 1000 L pour les éleveurs caprins" alerte la Fnec
Il manque aujourd’hui 90 à 100 €/ 1000 L pour permettre aux éleveurs de tenir et de ne pas impacter irréversiblement les…
La hausse des charges pourrait atteindre 122 €/1 000 L
Entre 28 et 122 €/1 000 L de hausse des charges en élevage caprin
La flambée des prix des aliments achetés, des engrais et de l’énergie pourrait entraîner une hausse des charges allant de 28 à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre