Aller au contenu principal

Quatre concours caprins en préparation pour cet automne

Cap avenir passion prépare quatre concours de chèvres pour cet automne. Si le Covid-19 l’en empêche, l’association de passionnés de morphologie sait rebondir sur les réseaux sociaux.

L’association Caprin avenir passion organise une série de concours caprins cet automne qui aura lieu si le Covid-19 et les préfectures le permettent… Le premier, le concours Miss biquette se tiendra le dimanche 4 octobre lors du comice de La Châtaigneraie en Vendée. En 2019, une centaine de chèvres Alpines et Saanen avaient participé au concours. « Pour 2020, nous espérons 120 chèvres et une vingtaine d’éleveurs des Pays de Loire, d’Occitanie, de Nouvelle Aquitaine et de Bretagne », indique Patrice Largetot, l’éleveur qui organise le concours.

Ferme Expo Tours accueillera aussi un concours caprin le dimanche 15 novembre, de 9 h à 15 h. Le concours est ouvert à toutes les chèvres Saanen ou Alpines, chevrette ou en lait, au contrôle laitier ou non, fromager ou laitier… « Plusieurs sections seront jugées par rang de lactation, explique Fabienne Vandroux, l’éleveuse qui organise le concours. Le juge désignera ensuite la grande championne, la réserve grande championne et la mention honorable Saanen et Alpine. Une dernière épreuve désignera la grande championne du salon. » En plus des plaques commémoratives, les éleveurs pourront se voir remettre des lots offerts par les sponsors. Les enfants des éleveurs pourront aussi avoir des récompenses gourmandes lors de l’épreuve du jeune présentateur. L’inscription est gratuite.

Concours de photo sur Facebook

L’association qui rassemble les passionnés de belles bêtes sera aussi en charge de l’organisation technique du concours de Caprinov qui aura lieu le jeudi 26 novembre. Enfin, le Farmingtour aura lieu les 27 et 28 novembre à Château-Gontier en Mayenne. Le concours de chèvre devrait avoir lieu le samedi 28 au matin avec le suisse Marc-Henry Guillaume comme juge.

À défaut de rencontres physiques ce printemps et cet été à cause du Covid-19, l’association a organisé un concours de photos sur Facebook. « C’est une façon de faire patienter tout le monde et faire connaître l’association », précise Aimie Damonte, éleveuse en Charente-Maritime de 450 chèvres et 60 vaches laitières. Les photos ont été jugées par Claude Pouzin, ancien contrôleur laitier et ancien pointeur Capgenes. Après avoir classé chaque animal dans sa section, il a enchaîné avec les championnats jeunes et adultes pour terminer avec le grand championnat. Celui-ci étant soumis au vote des internautes représentant la moitié de la note finale.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les chèvres d'Angélique sont choyées pour produire du lait qui sera transformé en fromages.
[ Vidéo ] Angélique raconte sa passion des chèvres et des fromages au lait cru
Angélique est éleveuse de chèvres et fabrique ses propres fromages au lait cru à la ferme. Elle nous invite à partager une…
La filière cherche en premier lieu à désengorger le marché et réduire massivement les surstocks de chevreaux.
L’engraissement de chevreaux dans l’incertitude
Les tractations se poursuivent pour que les chevreaux d’automne puissent être correctement engraissés et abattus.
Avec une conduite de troupeau essentiellement basée sur le pâturage, Pascal Moreau parvient tout de même à un niveau de production très satisfaisant. © B. Morel
1 300 litres par chèvre avec du pâturage six mois dans l’année
Installés depuis 1998, Claudine et Pascal Moreau ont fait le choix de conduire leurs chèvres au pâturage pour alléger leurs…
Luzernes : Désialis absent du marché jusqu'à la fin septembre minimum
La dépêche
Face à une moindre production de luzerne sur les deux premières coupes, le déshydrateur est dans l’attente des résultats des deux…
Les abatteurs se sont engagés à collecter et abattre tous les chevreaux jusqu’à la fin de la campagne 2020/2021.
La Fnec annonce une reprise de la collecte des chevreaux
 Après des semaines d'incertitudes, les abatteurs se sont enfin engagés à abattre tous les chevreaux engraissés. 
La brousse est aussi appelée sérac, brocciu ou encore greuil selon les régions. © B. Morel
« La brousse : un fromage rapide et aisé à réaliser »
« Pour réussir la brousse à partir de lait de chèvre, il faut utiliser du lait frais qui a moins de 24 heures. Après cela, il…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre