Aller au contenu principal

Quatre concours caprins en préparation pour cet automne

Cap avenir passion prépare quatre concours de chèvres pour cet automne. Si le Covid-19 l’en empêche, l’association de passionnés de morphologie sait rebondir sur les réseaux sociaux.

L’association Caprin avenir passion organise une série de concours caprins cet automne qui aura lieu si le Covid-19 et les préfectures le permettent… Le premier, le concours Miss biquette se tiendra le dimanche 4 octobre lors du comice de La Châtaigneraie en Vendée. En 2019, une centaine de chèvres Alpines et Saanen avaient participé au concours. « Pour 2020, nous espérons 120 chèvres et une vingtaine d’éleveurs des Pays de Loire, d’Occitanie, de Nouvelle Aquitaine et de Bretagne », indique Patrice Largetot, l’éleveur qui organise le concours.

Ferme Expo Tours accueillera aussi un concours caprin le dimanche 15 novembre, de 9 h à 15 h. Le concours est ouvert à toutes les chèvres Saanen ou Alpines, chevrette ou en lait, au contrôle laitier ou non, fromager ou laitier… « Plusieurs sections seront jugées par rang de lactation, explique Fabienne Vandroux, l’éleveuse qui organise le concours. Le juge désignera ensuite la grande championne, la réserve grande championne et la mention honorable Saanen et Alpine. Une dernière épreuve désignera la grande championne du salon. » En plus des plaques commémoratives, les éleveurs pourront se voir remettre des lots offerts par les sponsors. Les enfants des éleveurs pourront aussi avoir des récompenses gourmandes lors de l’épreuve du jeune présentateur. L’inscription est gratuite.

Concours de photo sur Facebook

L’association qui rassemble les passionnés de belles bêtes sera aussi en charge de l’organisation technique du concours de Caprinov qui aura lieu le jeudi 26 novembre. Enfin, le Farmingtour aura lieu les 27 et 28 novembre à Château-Gontier en Mayenne. Le concours de chèvre devrait avoir lieu le samedi 28 au matin avec le suisse Marc-Henry Guillaume comme juge.

À défaut de rencontres physiques ce printemps et cet été à cause du Covid-19, l’association a organisé un concours de photos sur Facebook. « C’est une façon de faire patienter tout le monde et faire connaître l’association », précise Aimie Damonte, éleveuse en Charente-Maritime de 450 chèvres et 60 vaches laitières. Les photos ont été jugées par Claude Pouzin, ancien contrôleur laitier et ancien pointeur Capgenes. Après avoir classé chaque animal dans sa section, il a enchaîné avec les championnats jeunes et adultes pour terminer avec le grand championnat. Celui-ci étant soumis au vote des internautes représentant la moitié de la note finale.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

Installées depuis deux ans, Lola Jouan et Amandine André transforment le lait de leurs 110 chèvres à Chitenay (Loir-et-Cher).
Du rêve à l’installation en élevage caprin
Dans le Loir-et-Cher, Amandine André et Lola Jouan ont réalisé leur projet d’enfance : s’installer toutes les deux et créer leur…
Sur la commune de Selles-Sur-Cher, Vincent et Marie-Frédérique Péré ont reconstruit un bel outil de travail après l'incendie, permettant d'élever plus de chèvres, avec une pénibilité réduite.
« À la suite de l'incendie de la chèvrerie, nous avons reconstruit et augmenté l’effectif »
Installé depuis près de quatre ans dans le Loir-et-Cher, Vincent Péré a dû revoir ses projets après l’incendie qui a détruit la…
L'isolation de la chèvrerie en 2018 et l'installation de translucides perforés ont permis d'améliorer l'ambiance pour les chèvres et les associés de la chèvrerie de la Trufière à Chissey-lès-Mâcons, en Saône et Loire, Sylvain Chopin, Marie-Émilie Robin (absente sur la photo) et Bérénice Claude.
« Sur notre élevage de chèvres, nous accordons les cycles de production »
La chèvrerie de la Trufière tire le meilleur parti de son environnement et a investi pour réduire sa dépendance énergétique.
Isolation, ouvertures latérales, abreuvoirs... les bâtiments doivent eux aussi s'adapter aux périodes de fortes chaleurs pour assurer le bien-être des animaux et des éleveurs.
Dossier changement climatique : quelles conduites d’élevage caprin demain ?
Ces dernières années ont été marquées par des aléas climatiques de grande ampleur. Le manque d’eau se fait férocement ressentir…
Isolation du toit, ouvertures latérales, curage fréquent, abreuvoirs en nombre... L'adaptation des chèvreries à la chaleur est indispensable dès leur conception.
Des chèvreries adaptées (aussi) pour l’été
Isolation et ventilation des bâtiments sont clés dans la gestion des fortes chaleurs, avec des recommandations qui ont évolué en…
Accueillez-vous des stagiaires sur votre exploitation ?
Accueillez-vous des stagiaires sur votre exploitation ?
La formation des futurs éleveurs et éleveuses de chèvres, que ce soit par baccalauréat professionnel, BTS ou certificat de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre