Aller au contenu principal

Mise à la reproduction des chèvres en avril : c’est le moment d’allumer !

Le traitement photopériodique permet aux éleveurs qui le souhaitent de maîtriser la saisonnalité de leur troupeau. Cependant, il ne doit pas se faire au hasard. Pour une mise à la reproduction en avril, il faut commencer les jours longs dès le mois de novembre.

Pour que les animaux perçoivent un signal de jour long efficace, le traitement de longs jours artificiels doit être appliqué pendant 90 jours consécutifs. Il faut ensuite prévoir l’introduction des boucs par saillie naturelle après 60 jours courts.
© E. Skowron

« La reproduction ne peut pas être stimulée à n’importe quel moment de l’année car il faut ménager une alternance de jours longs et jours courts. Les dates de mise en place de ce protocole dépendent aussi de la période de reproduction souhaitée par l’éleveur », explique le groupe reproduction caprine de l’Institut de l’élevage. Par ailleurs, la durée des traitements lumineux exige une programmation et une prévision au moins un an à l’avance.

90 jours longs suivis de 60 jours courts

Pour que les animaux perçoivent un signal de jour long efficace, le traitement de longs jours artificiels doit être appliqué pendant 90 jours consécutifs. Il faut ensuite prévoir l’introduction des boucs par saillie naturelle après 60 jours courts. Petit rappel, un jour long ce sont 16 heures de lumière.

Ainsi, pour une mise à la reproduction (IA ou saillies naturelles) en avril, le début du traitement photopériodique doit se faire dès novembre. Attention, il doit être appliqué aux mâles et aux femelles.

Source : fiche technique du groupe reproduction caprine à retrouver sur Idele.fr

Qu’est-ce que le conditionnement lumineux ?

Les traitements photopériodiques consistent à soumettre les animaux à une alternance de jours longs et de jours courts à des moments de l’année très précis. C’est le passage des jours longs aux jours courts qui stimule l’activité sexuelle. Il agit sur le comportement, la production et la qualité de la semence des mâles, et sur l’œstrus et l’ovulation des femelles.

Les plus lus

Eleveur nourrissant chèvre Alpine, affouragement en vert
« Dans notre élevage de chèvres, communiquer est la clé de la réussite de notre Gaec à cinq »
L’organisation du travail et le dialogue entre les associés sont au cœur du fonctionnement du Gaec Roux de l’Âne vert dans la…
Fromage de chèvre en forme de ballon de rugby
Un fromage de chèvre en forme de ballon de rugby pour la coupe du monde
Originaire du Lot, le rugbycou est un petit fromage de chèvre ovale en forme de ballon de rugby. La ferme de Mordesson et les…
Alexandre Germain, associé depuis dix ans avec ses parents dans l'EARL de La Brissonnière, prépare leur départ en retraite et l'installation de son frère Henri d'ici à ...
« De la luzerne pour gagner en autonomie protéique sur notre élevage caprin »
Dans la Vienne, la jeune génération prend progressivement le relais à l’EARL de La Brissonnerie et fourmille d’idées pour faire…
Litière aire paille chèvres
Les plaquettes de bois, une alternative à la paille en chèvrerie ?
Utilisées en sous-couche à la ferme expérimentale caprine du Pradel, les plaquettes de bois n’ont pas évolué différemment d’une…
Eleveur avec ses chèvres Saanen, aire paillée
« Chez nous, les boucs remplacent les hormones »
Dans les Deux-Sèvres, Olivier Billaud a fait évoluer le protocole de mise à la reproduction des 210 chèvres de l’exploitation. Il…
La calculette en ligne gratuite et accessible a pour objectif d’aider les agriculteurs à identifier les facteurs de productivité et à améliorer leurs rendements.
Rendement fromager, un outil en ligne et gratuit
Pour augmenter la productivité, il convient d’être attentif aux rendements fromagers.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre