Aller au contenu principal

Les éleveurs caprins sont appelés à déclarer rapidement les mises bas pour organiser les contrôles laitiers

Les absences liées au Covid-19 pourraient  perturber les contrôles laitiers et nuire à l'indexation génétique des chèvres. © D. Hardy
Les absences liées au Covid-19 pourraient perturber les contrôles laitiers et nuire à l'indexation génétique des chèvres.
© D. Hardy

Capgènes et France Conseil Élevage invitent les éleveurs à faire remonter rapidement les informations de mises bas via Caplait ou via son contrôle laitier afin d’anticiper au mieux les prochaines pesées et permettre une bonne indexation génétique des animaux. En effet, dans le contexte du Covid-19, l’organisation des entreprises de conseil élevage ou celle de mise en place de la semence restent tendues avec le risque d’absence de personnel pour cause de maladie, cas contact ou garde d’enfants… Or, les dérogations sur les intervalles entre contrôles qui avaient été mises en place pendant le confinement se sont arrêtées fin juillet. Pour la campagne en cours, du 1er août 2020 au le 31 juillet 2021, les écarts maximums autorisés suivent les règles habituelles, à savoir un écart moyen entre la mise bas et deuxième contrôle de 52 jours. Autrement dit, le deuxième contrôle de la lactation doit intervenir au plus tard le 104e jour après la mise bas.

Dans un courrier commun, François Perrin, président de Capgènes, et Jean-Yves Rousselot, président de la commission caprine de France Conseil Élevage, appellent donc à « rester collectivement mobilisés pour préparer la campagne suivante et mettre tout en œuvre pour ne rien compromettre de la valorisation génétique des lactations à venir, tout en garantissant la fiabilité de l’indexation. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

[Juridique] Intrusion dans une parcelle agricole : s’interposer n’est pas la bonne réaction
Portail réussir
Les intrusions dans les parcelles agricoles ont alimenté l’actualité ces dernières années. Mais ces intrusions ne constituent pas…
Les bâtiments loués par le gaec Denis-Van Hasselaar n'étaient à l'origine pas du tout fonctionnels ni adaptés à l'élevage caprin. © S. Van Hasselaar
Une chèvrerie moderne dans un vieux bâtiment
Dans l’Indre, Philippe Denis et Séverine Van Hasselaar ont remodelé un vieux bâtiment pour en faire une chèvrerie bien équipée. …
Les absences liées au Covid-19 pourraient  perturber les contrôles laitiers et nuire à l'indexation génétique des chèvres. © D. Hardy
Les éleveurs caprins sont appelés à déclarer rapidement les mises bas pour organiser les contrôles laitiers
Capgènes et France Conseil Élevage invitent les éleveurs à faire remonter rapidement les informations de mises bas via Caplait…
Avec le pâturage des mûriers, les chèvres peuvent exprimer leur comportement naturel pour la cueillette. © C. Boyer
L’arbre fourrager, une solution pour nourrir les chèvres face aux changements climatiques
Des expérimentations ont débuté au Pradel pour évaluer l’intérêt du pâturage des arbres par les chèvres. Les premiers résultats…
Élevages caprins (ayant déclaré un recensement) © BDNI 2020/Idele
​Les commandes d’identifiants dessinent la France caprine
En 2019, plus de 20 000 exploitations, détenant 1,1 million de reproducteurs caprins, ont déclaré leurs animaux à la base de…
Le Pradel a accueilli près de 400 personnes lors de la journée portes ouvertes du 6 octobre. © B. Morel
Pour ses 30 ans, la ferme caprine du Pradel ouvre ses portes aux scientifiques
Pour ses 30 ans, la ferme expérimentale caprine du Pradel a ouvert ses portes pour partager ses connaissances avec la filière.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre