Aller au contenu principal

Les chevriers de Nouvelle-Aquitaine s’intéressent aux revenus

La FRCap a présenté les enjeux économiques de la filière caprine lors de son assemblée générale.

Les éleveurs caprins ont été une cinquantaine à répondre présent lors de l’assemblée générale de la FRCap (les chevriers de Nouvelle-Aquitaine et de Vendée) le 18 avril à Soudan dans les Deux-Sèvres. Les différentes interventions, tournées vers le volet économie de la filière, ont permis d’avoir une vue d’ensemble sur les enjeux d’aujourd’hui et de demain à différentes échelles. En effet, les éleveurs ont émis le souhait de faire un point sur l’évolution des revenus en élevage. Ils ont voulu se remettre en tête les indicateurs économiques qui pilotent la fixation du prix du lait et conditionnent de fait leur gain. Nicole Bossis de l’Institut de l’élevage a ainsi évalué le coût moyen de production total en atelier livreur à 781 euros pour 1 000 litres de lait vendus. Par ailleurs, la rémunération réelle du travail de l’exploitant est chiffrée à 217 euros pour 1 000 litres de lait vendus.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

Marion Quenton et Lucas Honnoré ont réaménagé l’ancienne bergerie prévue pour 300 brebis afin d’y installer leur cheptel de 230 chèvres. © B. Griffoul
« Nous produisons moins de lait mais nous faisons plus de marge »
Les éleveurs font évoluer leur assolement pour renforcer l’autonomie alimentaire, quitte à baisser la production laitière. La…
L'éprinomectine dispose désormais de sa version injectable pour petits ruminants, plus efficace que le pou-on ou la voie orale. © D. Hardy
Un antiparasitaire injectable pour les petits ruminants
Avec Eprecis, les éleveurs de petits ruminants disposent d’un traitement injectable pour traiter leurs animaux contre les…
La distribution à volonté au nourrisseur permet de gagner en temps de travail en optimisant l'astreinte alimentaire. © C. Boyer
Des concentrés à volonté pour les chevrettes
« Lorsque les chevrettes sont sevrées et qu’il manque du fourrage de qualité ou bien que les indicateurs de croissance n’ont pas…
Lidl permet une valorisation à 790 euros les mille litres pour environ cinq millions de litres. © D. Hardy
Lidl et Soignon passent un accord pour du lait de chèvre à 790 euros les mille litres
L’enseigne Lidl et la coopérative Eurial poursuivent leur engagement pour la revalorisation du lait de chèvre. Quelques jours…
Quand le caillé est visuellement de qualité et que l'acidité est optimale, le fromager peut garder de côté du lactosérum qui servira à réensemencer du lait plus tard. © B. Morel
« Garder le meilleur de son lactosérum pour redémarrer la fabrication »
« Pour démarrer une nouvelle saison de production, ou en cas d’accident technologique, il est préférable d’avoir en stock du…
[VIDEO] - Reiter Respiro R9 - Un andaineur à tapis à gros débit de chantier
Machinisme
La rédaction a suivi Jean-Yves Quentin lors de l’essai du Reiter Respiro R9. Cet entrepreneur de travaux agricoles, installé à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre