Aller au contenu principal
Font Size

Lectures caprines et fromagères

La chèvre de Monsieur Crétin

 

 

 

Dans Le grand livre de notre alimentation, 25 experts de l’Académie d’agriculture de France expliquent simplement les recommandations nutritionnelles en se basant sur les savoirs actuels. En répondant à 100 questions sur l’alimentation, le bio, les additifs, les OGM, les surgelés… Les experts rappellent aussi qu’aucun aliment ne suffit à lui seul à alimenter un adulte humain, mais le lait contient un grand nombre de nutriments utiles… à condition que ce soit du lait. Il rappelle aussi que 90 % des Français peuvent consommer du lait sans avoir de symptômes d’intolérance et qu’il est nécessaire de consommer trois portions de lait ou produits laitiers pour avoir un apport suffisant en calcium.

408 pages – 23,90 euros - Éditions Odile Jacob

 

 

 

La chèvre de Monsieur Crétin est un conte écologique écrit par Olivier Soria et paru en juin dernier. En pas loin de 200 pages, l’auteur revient sur « les frasques écologiques de l’être humain racontées par un olivier ». Édité par d’anciens éleveurs de chèvres et de brebis, ce roman original retrace la vie d’un arbre qui voit son environnement changer autour de lui. Dans la Chèvre de Monsieur Crétin, les humains cherchent à « s’affranchir des contraintes de la nature », mais la fin de l’histoire ressemblera-t-elle à celle de la Chèvre de Monsieur Seguin ?

184 pages - 13 euros - Éditions Parole

 

 

 

Fromage est un beau livre contenant de nombreuses photos de fromages, de producteurs, d’affineurs… Elles sont accompagnées de textes expliquant l’histoire de ces produits et des lieux de production. Réalisé par Bernard Anthony, éleveur de fromages selon ses propres mots, qui exerce son métier d’affineur en Alsace et illustré par les clichés de Guillaume Czerw et les textes de Katherine Khodorowsky, l’ouvrage donne aussi des conseils pour réaliser un beau et bon plateau de fromages, selon les saisons et les accords gustatifs.

215 pages - 45 euros - Éditions Ducasse

 

 

 

Les Fondus du Fromage se lancent dans la dégustation des fromages français. Dans cette bande dessinée humoristique, ils goûtent notamment neuf fromages de chèvre différents et, petite touche rigolote, on peut reconnaître dans les planches de Cazenove, Richez et Coicault les traits de quelques personnalités fromagères (Thierry Chevenet, Dominique Chambon ou Olivier Moyersoen notamment). En bonus, un cahier explique toutes les AOP fromagères.

38 pages - 10,95 euros - Éditions Bamboo

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les problèmes d'entrée d'air dans les faisceaux trayeurs seraient dus soient au mauvais positionnement du faisceau soit à des conformations de mamelles particulières. © B. Morel
La qualité de la traite influencée par les faisceaux trayeurs
L’Institut de l’élevage a réalisé une étude comparant trois types de faisceaux trayeurs en fonctionnement et d’évaluer leur…
Le prix de base du lait de chèvre s’est établi à 664 euros les 1 000 litres au premier trimestre 2020 en moyenne nationale, soit une progression de près de 17 euros d’une année sur l’autre.
Le prix du lait de chèvre progresse au premier trimestre
Le prix moyen du lait de chèvre a connu une nouvelle progression au premier trimestre, sous l’effet de la hausse du prix de base…
Le salon Capr'Inov se tiendra les 25 et 26 novembre à Niort, dans les Deux-Sèvres. © Capr'Inov
Sommet de l’élevage et Capr’Inov sont maintenus
Alors que le Space est annulé pour cause de Covid-19, le Sommet de l’élevage et Capr’Inov sont maintenus avec des nouveautés à…
Les abattoirs ont continué à collecter les chevreaux pendant le confinement tout en sachant qu'ils ne parviendraient pas à les valoriser correctement. © D. Hardy
Coûte que coûte, libérer les stocks de chevreaux
Les trois opérateurs de la filière chevreau française croulent sous leurs stocks, stigmates restants de la crise du Covid-19.
Les élevages caprins de demain devront s'adapter au changement climatique et à la demande d'une production durable économiquement, socialement et environnementalement.  © D. Hardy
Des pistes pour des élevages caprins durables demain
La recherche et le développement imaginent un élevage de chèvres durable et adapté aux aléas climatiques de demain. Résumés des…
30 mesures pour les coopératives dans l’après-Covid19
La coopération agricole dessine l’avenir de l’agriculture française à travers 30 objectifs pour sortir de la crise du coronavirus…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre