Aller au contenu principal

Dossier Effluents
La distribution du lactosérum aux animaux

En redonnant aux animaux le lactosérum issu de la fabrication des fromages, on profite d'un aliment énergétique riche en lactose tout réduisant de plus de 80 % la charge organique des effluents. Une vidéo du PEP caprin fait le point sur la question

40 % des 66 fromagers du réseau d’élevage suivis par l’Institut de l’élevage distribuent le lactosérum aux porcs ou aux chèvres. Une pratique adoptée par 62 % des éleveurs Rhône-alpins selon une enquête du PEP caprin en 2002.
40 % des 66 fromagers du réseau d’élevage suivis par l’Institut de l’élevage distribuent le lactosérum aux porcs ou aux chèvres. Une pratique adoptée par 62 % des éleveurs Rhône-alpins selon une enquête du PEP caprin en 2002.
© D. Hardy

Pourquoi jeter ce qui peut être valorisé comme aliment ? Le documentaire de huit minutes réalisé par le PEP caprin Rhône-Alpes en juillet 2004 montre deux exemples de distribution de lactosérum aux animaux.

Le Gaec du Quincieu distribue jusqu'à 3 000 litres de petit lait par semaine à des porc à l'engraissement qui grossissent de 800 grammes par jour et sont ensuite valorisés comme saucisson ou porc charcutier.

Les 88 chèvres de la Ferme du chêne recoivent chacune environ trois litres par jour d'un mélange de petit lait et d'eau de rincage. Le mélange est distribué deux fois par jour et l'éleveur estime que cela représente l'équivalent d'un complement de 150 grammes d'orge par chèvre et par jour.

Voir les autres documents du dossier ici.

Les plus lus

Salon de l'Agriculture : concours jeunes, produits médaillés et trophées Gènes Avenir, moisson de prix pour les caprins
Concours des jeunes pointeurs, challenge inter-lycées, trophées Gènes Avenir et concours général agricole des produits laitiers…
Fin de négociations sous haute tension
Fin de négociations commerciales sous haute tension pour les produits laitiers caprins
Malgré un prix du lait moyen payé aux producteurs en hausse de 11 % en 2022, la flambée des charges dégrade de façon importante…
La vente aux affineurs et grandes surfaces, dès lors que le chiffre d'affaires total du producteur fermier est supérieur à 10 00 euros, est soumise à la contractualisation obligatoire.
Contractualisation : rendez-vous manqué avec les producteurs caprins fermiers
Les éleveurs réalisant plus de 10 000 euros de chiffre d’affaires sur la vente de produits laitiers fermiers sont concernés par…
En faisant un bilan partiel, l'éleveur peut estimer les coûts et gains engendrés par l'introduction d'une nouvelle pratique, telle que l'affouragement en vert pour améliorer son autonomie protéique.
Accélérer sur l’autonomie protéique en élevage caprin
Atteindre 75 % d’autonomie protéique en moyenne dans les élevages caprins est possible, mais doit être réfléchi globalement pour…
Suivez la journée caprine du Salon de l'Agriculture 2023 en direct
Le Salon de l'agriculture de Paris retransmet les animations de la journée caprine sur le ring ovin du mercredi 1er mars en…
Le prix trèfle d'or a été remis aux trois associés de l’EARL La Rabinière dans l’Indre-et-Loire pour leur démarche d'autonomie alimentaire.
« Nous conjuguons productivité et autonomie sur notre élevage caprin bio »
Dans l’Indre-et-Loire, l’EARL La Rabinière cultive autonomie alimentaire et performances technico-économiques depuis de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre