Aller au contenu principal

Dossier Effluents
La distribution du lactosérum aux animaux

En redonnant aux animaux le lactosérum issu de la fabrication des fromages, on profite d'un aliment énergétique riche en lactose tout réduisant de plus de 80 % la charge organique des effluents. Une vidéo du PEP caprin fait le point sur la question

40 % des 66 fromagers du réseau d’élevage suivis par l’Institut de l’élevage distribuent le lactosérum aux porcs ou aux chèvres. Une pratique adoptée par 62 % des éleveurs Rhône-alpins selon une enquête du PEP caprin en 2002.
40 % des 66 fromagers du réseau d’élevage suivis par l’Institut de l’élevage distribuent le lactosérum aux porcs ou aux chèvres. Une pratique adoptée par 62 % des éleveurs Rhône-alpins selon une enquête du PEP caprin en 2002.
© D. Hardy

Pourquoi jeter ce qui peut être valorisé comme aliment ? Le documentaire de huit minutes réalisé par le PEP caprin Rhône-Alpes en juillet 2004 montre deux exemples de distribution de lactosérum aux animaux.

Le Gaec du Quincieu distribue jusqu'à 3 000 litres de petit lait par semaine à des porc à l'engraissement qui grossissent de 800 grammes par jour et sont ensuite valorisés comme saucisson ou porc charcutier.

Les 88 chèvres de la Ferme du chêne recoivent chacune environ trois litres par jour d'un mélange de petit lait et d'eau de rincage. Le mélange est distribué deux fois par jour et l'éleveur estime que cela représente l'équivalent d'un complement de 150 grammes d'orge par chèvre et par jour.

Voir les autres documents du dossier ici.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

[Juridique] Intrusion dans une parcelle agricole : s’interposer n’est pas la bonne réaction
Portail réussir
Les intrusions dans les parcelles agricoles ont alimenté l’actualité ces dernières années. Mais ces intrusions ne constituent pas…
Les bâtiments loués par le gaec Denis-Van Hasselaar n'étaient à l'origine pas du tout fonctionnels ni adaptés à l'élevage caprin. © S. Van Hasselaar
Une chèvrerie moderne dans un vieux bâtiment
Dans l’Indre, Philippe Denis et Séverine Van Hasselaar ont remodelé un vieux bâtiment pour en faire une chèvrerie bien équipée. …
Les absences liées au Covid-19 pourraient  perturber les contrôles laitiers et nuire à l'indexation génétique des chèvres. © D. Hardy
Les éleveurs caprins sont appelés à déclarer rapidement les mises bas pour organiser les contrôles laitiers
Capgènes et France Conseil Élevage invitent les éleveurs à faire remonter rapidement les informations de mises bas via Caplait…
Avec le pâturage des mûriers, les chèvres peuvent exprimer leur comportement naturel pour la cueillette. © C. Boyer
L’arbre fourrager, une solution pour nourrir les chèvres face aux changements climatiques
Des expérimentations ont débuté au Pradel pour évaluer l’intérêt du pâturage des arbres par les chèvres. Les premiers résultats…
Élevages caprins (ayant déclaré un recensement) © BDNI 2020/Idele
​Les commandes d’identifiants dessinent la France caprine
En 2019, plus de 20 000 exploitations, détenant 1,1 million de reproducteurs caprins, ont déclaré leurs animaux à la base de…
Le Pradel a accueilli près de 400 personnes lors de la journée portes ouvertes du 6 octobre. © B. Morel
Pour ses 30 ans, la ferme caprine du Pradel ouvre ses portes aux scientifiques
Pour ses 30 ans, la ferme expérimentale caprine du Pradel a ouvert ses portes pour partager ses connaissances avec la filière.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre