Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Promotion , recherche.
Jacky Salingardes, président de la FNEC et de l´ANICAP veut « multiplier les actions de l´interprofe

L´Anicap a décidé de passer les cotisations interprofessionnelles de 1,143 à 1,33 ? par 1000 litres pour les livreurs de lait et de 1,524 à 1,78 ? par 1000 litres pour les fermiers qui doivent payer à la fois la part producteur et la part transformateur.


Pourquoi l´Anicap a décidé d´augmenter le montant de sa cotisation ?
Jacky Salingardes - Cette augmentation reste minime au niveau de chaque exploitation puisqu´elle ne représente en moyenne que l´équivalent d´un bidon et demi de lessive par an. Par contre, au niveau national, la somme des cotisations donne les moyens à l´interprofession de faire plus d´actions. Je rappelle que le montant des cotisations n´a pas bougé depuis la création de l´Anicap en 1998. Or, les financements extérieurs diminuent et nous devons de plus en plus chercher d´autres partenaires financiers pour le soutien de nos études.
Que ferait l´interprofession avec plus de moyens ?
J. S. - Actuellement, l´Anicap concentre l´essentiel de ses ressources sur la promotion des fromages de chèvre. Mais, elle soutient aussi des actions de recherches avec l´ITPLC ou Caprigène et cofinance le programme travail qui reste le premier problème en production caprine.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les abcès à micocoque peuvent parfois atteindre la taille d'un pamplemousse. © X. Pouquet
La maladie des abcès chez les chèvres
Les abcès caséeux ou à microcoque de Morel gênent bien des élevages de chèvres sans qu’il n’y ait de véritables traitements,…
 © D. Hardy
Le lait de chèvre dans la tempête du Covid-19
Les laiteries et les producteurs se sont adaptés à la crise du Coronavirus. Mais les fromages AOP et de tradition souffrent…
Avant d’utiliser des copeaux, les éleveurs utilisaient une poudre asséchante à base de kaolin. © D. Hardy
« Des copeaux de bois dans l’aire d’attente »
« Avant la traite de nos 300 chèvres, nous épandons des copeaux de bois dans l’aire d’attente et sur les couloirs de sortie. Les…
Jacky Salingardes, président de la Fnec et de l'Anicap
Fnec, Interbev et Anicap réactifs face au Covid-19
Jacky Salingardes, président de la Fnec et de l'Anicap, revient sur les conséquences du Covid-19 sur la filière caprine.
L'élevage caprin est potentiellement source de pollution mais il permet aussi de stocker du carbone, nourrir la population et entretenir la biodiversité. © 2 prairies/Anicap
Cap’2ER pour évaluer son impact environnemental
Un outil en ligne permet d’évaluer rapidement les impacts environnementaux positifs ou négatifs de son élevage.
La transmission est une étape importante dans la vie d'une exploitation. Il est préférable de réfléchir le plus tôt possible à la succession. © Anicap
Transmettre sereinement son exploitation
L’Anicap, en partenariat avec l’Institut de l’élevage, la Fnec et les interprofessions régionales, a publié début avril un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre