Aller au contenu principal

FCO : changement de stratégie et vaccination volontaire

Les pouvoirs publics ont modifié la stratégie de lutte contre le sérotype 4 de la FCO4 en étendant la zone réglementée à l’ensemble de la France continentale.

L'éleveur peut vacciner  lui-même s'il le souhaite. En pesant ses responsabilités, le vaccin contre la FCO4 ne disposant pas d'autorisation de mise sur le marché (AMM) pour les caprins.  © B. Morel
L'éleveur peut vacciner lui-même s'il le souhaite. En pesant ses responsabilités, le vaccin contre la FCO4 ne disposant pas d'autorisation de mise sur le marché (AMM) pour les caprins.
© B. Morel

Pour rappel, l’Anses avait rendu, au début de l’hiver 2017, un avis recommandant la vaccination de l’ensemble des ruminants se trouvant en zone réglementée visant l’éradication du sérotype 4 de la FCO : objectif jugé finalement inatteignable. C’est pourquoi au 1er janvier, la zone réglementée a été élargie à l’ensemble du territoire continental, la vaccination devenant alors une démarche volontaire de la part des éleveurs. Bien que les caprins soient moins touchés par la FCO que les ovins, les éleveurs peuvent choisir de vacciner leurs animaux. D’un point de vue pratique, « il est nettement préférable de vacciner les animaux avant que ceux-ci soient de retour au pâturage et il faut éviter de vacciner autour de la mise à la reproduction », explique Françoise Dion, vétérinaire à Races de France. En effet, la FCO étant une maladie vectorielle, transmise par des insectes, il vaut mieux vacciner pendant la période hivernale.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Luzernes : Désialis absent du marché jusqu'à la fin septembre minimum
La dépêche
Face à une moindre production de luzerne sur les deux premières coupes, le déshydrateur est dans l’attente des résultats des deux…
La filière cherche en premier lieu à désengorger le marché et réduire massivement les surstocks de chevreaux.
L’engraissement de chevreaux dans l’incertitude
Les tractations se poursuivent pour que les chevreaux d’automne puissent être correctement engraissés et abattus.
Les chèvres d'Angélique sont choyées pour produire du lait qui sera transformé en fromages.
[ Vidéo ] Angélique raconte sa passion des chèvres et des fromages au lait cru
Angélique est éleveuse de chèvres et fabrique ses propres fromages au lait cru à la ferme. Elle nous invite à partager une…
La ferme de Pracoutel est une entreprise familiale au coeur de la Drôme et la fabrication des picodons est inscrit dans ses gènes. © B. Morel
Du picodon de qualité bien valorisé
Dans la Drôme, la ferme de Pracoutel produit du picodon fréquemment primé aux concours et bien valorisé auprès des consommateurs.
Il était une fois dans l'ouest, la chèvre des fossés © ASP La Chèvre des Fossés
Un ouvrage dédié à la chèvre des fossés
Il était une fois dans l’Ouest, la chèvre des fossés retrace l’histoire d’une race locale qui a bien failli disparaître. L’…
Les éleveurs passionnés aiment à se retrouver pour comparer la morphologie de leurs chèvres. © Caprin avenir passion
Quatre concours caprins en préparation pour cet automne
Cap avenir passion prépare quatre concours de chèvres pour cet automne. Si le Covid-19 l’en empêche, l’association de passionnés…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre