Aller au contenu principal

« Face à un épisode de fièvre Q, nous avons agi très vite »

Thomas Wirsum et Jean-Pierre Fend, éleveurs à Nordheim (67) à la SCEA Le Cabri (360 chèvres, fromagers-fermiers) ont été confrontés à des avortements dus à la fièvre Q.

Thomas Wirsum, éleveur à Nordheim (67) à la SCEA Le Cabri, 360 chèvres, fromager-fermier.
Thomas Wirsum, éleveur à Nordheim (67) à la SCEA Le Cabri, 360 chèvres, fromager-fermier.
© SCEA Le Cabri

« Fin avril, trois avortements en deux jours nous ont alertés. Avec 360 chèvres en lactation, dont un tiers désaisonné, nous avons dû réagir très vite pour éviter la catastrophe. Nous avons tout de suite apporté les avortons au laboratoire pour analyse et appelé le vétérinaire. Fièvre Q, toxoplasmose et chlamydiose ont été recherchées, les résultats sont revenus positifs pour la fièvre Q.

Les chèvres ayant avorté ont été isolées et leur lait jeté pendant 25 jours. Les chèvres pleines ont reçu une injection d’anti-inflammatoire, une par mois jusqu'à la mise-bas en préventif, et toutes les autres ont été vaccinées. Nous ne vaccinions plus contre la fièvre Q depuis six ou sept ans, nous allons reprendre. Il faut deux doses de vaccin, et la seconde doit être faite au minimum trois semaines avant la mise à la reproduction. Nous avons également aussitôt prévenu notre salariée, la fièvre Q étant transmissible à l’homme.

La production de fin d'année impactée

Dans cette situation, il faut agir vite et se donner les moyens, y compris financiers, d’installer un protocole curatif et préventif. Les deux injections du vaccin coûtent 10 euros par chèvre et le traitement anti-inflammatoire 2,50 euros par chèvre. C’est beaucoup, mais notre organisation est déjà bousculée avec huit avortements en tout : il fallait à tout prix limiter les conséquences de cet épisode. Les chèvres qui ont avorté en début de tarissement ont pu être « relancées », mais leur production est diminuée de moitié. Nous comptions sur un certain volume de lait, la production de décembre sera impactée.

Nous n’avons pas pu déterminer l’origine de la maladie, elle était peut-être là depuis longtemps. Les dernières chevrettes que nous avons introduites dans le troupeau pour apporter de la génétique viennent de deux élevages qui vaccinent contre la fièvre Q et elles n’ont pas été touchées.

J’avais suivi un stage destiné aux éleveurs avec un vétérinaire il y a quelques mois au cours duquel nous avions abordé cette maladie. Cela m’a aidé à prendre les choses en main rapidement. »

Les plus lus

Robot d'alimentation Lely Vector
« Robot d’alimentation, pluie de paille, génétique et cube d’aliments pour gagner en performance et en confort »
Dans la Vienne, l’élevage caprin la SCEA Du bois du Theil multiplie les investissements en misant sur la robotisation, l’…
Fromage sainte maure de touraine AOP
Les résultats du concours de fromages fermiers de chèvre Fromagora 2024
Fromagora, le concours national de fromages de chèvre fermiers, a distribué 74 médailles dont 27 médailles d’or, 31 d’argent et…
Trois éleveurs dans une prairie devant des moutons
« Pas satisfaits de nos ray-grass italiens, nous avons adopté les mélanges suisses »
Par rapport au ray-grass italien, le mélange de plusieurs espèces prairiales offre un meilleur rendement, une pousse plus étalée…
Chèvres en Espagne
Lait de chèvre : « Baisse de l’export espagnol et tensions sur la poudre hollandaise »
Le marché du lait de chèvre évolue avec une baisse de la production espagnole et des tensions sur l’export de poudre de lait…
Traite des chèvres et contrôle laitier en Haute-Savoie
1 023 kg de lait par an et par chèvre au contrôle laitier en 2023
Les chèvres au contrôle laitier ont produit 1 023 kilos de lait en moyenne en 2023. L’autre tendance est l’allongement…
Flacon de vaccin Gudair
Paratuberculose : autorisation de mise sur le marché du vaccin Gudair
Le vaccin Gudair est autorisé en France pour aider à lutter contre la paratuberculose chez les ovins et caprins.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre