Aller au contenu principal

Sanitaire
Eviter les toxémies de gestation au moment des mises bas

Avant la mise bas, les besoins alimentaires des chèvres sont importants, il faut donc les nourrir correctement. Sinon, l’animal puise trop rapidement sur ces réserves et risque de s’intoxiquer.

Jérôme Després, vétérinaire conseil praticien dans le Nord
des Deux-Sèvres, recommande de distribuer des fourrages de bonne qualité au moment des mises bas et la moitié
des concentrés donnés au pic de lactation.
Jérôme Després, vétérinaire conseil praticien dans le Nord
des Deux-Sèvres, recommande de distribuer des fourrages de bonne qualité au moment des mises bas et la moitié
des concentrés donnés au pic de lactation.
© D. Hardy

La toxémie de gestation correspond à une hypoglycémie où la chèvre manque de glucose et donc d'énergie. Ce manque d'énergie peut être causé par un manque d'appétit, des besoins de gestation élevés ou une concentration énergétique de la ration insuffisante.
Avant la mise bas, les déficits énergétiques sont fréquents car les chevreaux en gestation demandent beaucoup d'énergie tout en occupant un volume important dans le ventre de la chèvre qui limite la prise alimentaire dans la panse. C'est surtout le cas quand il y a deux chevreaux pour une primipare ou plus de deux chez une multipare. Rappelons aussi que le chevreau prend 80 % de son poids vif dans les six dernières semaines de gestation...

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

Avec l'aide de cabinet d'éthologie, les laiteries H. Triballat Rians vont former  leurs 450 producteurs de lait au bien-être animal.  © Rians
Les Laiteries H. Triballat Rians s’engagent sur le bien-être des animaux et la rémunération des éleveurs
Les Laiteries H. Triballat Rians veulent monter en gamme en s’engageant à sortir les chèvres et mieux rémunérer les éleveurs.
Chaque semaine, la ferme CabriOlait fabrique 2 000 à 3 000 yaourts.
[ Vidéo ] En Alsace, un nouveau magasin de vente directe pour Cabriolait
Avec une centaine de chèvres laitières dans le Haut-Rhin, Emilie et Olivier se sont progressivement équipés pour gagner en…
Bayle fabrique des stalles qui distribuent des aliments lors de la traite. © Bayle
Rachat de Bayle Industries et CK-lndustries
Le groupe Sofilab, propriétaire des sociétés La Buvette, Satene, Mazeron et Rotoplus, vient d’acquérir les sociétés CK-…
L'engraissement des chevreaux à la ferme représente encore beaucoup de travail supplémentaire pour une valorisation trop faible. © D. Hardy
Ils engraissent les chevreaux à la ferme
En Dordogne, en Deux-Sèvres, dans les Hautes-Alpes ou dans les Bouches-du-Rhône, des éleveurs engraissent eux-mêmes leurs…
Les éleveurs laitiers ont perdu entre 0,6 et 1,2 % de revenu à cause de la crise du chevreau sur 2020. © B. Morel
Un nouvel espoir avec le chevreau label rouge
Dans la Drôme, le syndicat caprin travaille à la création d’un label rouge de chevreau lourd. Le projet est porteur d’espoir pour…
Mickaël Séveno et sa conseillère comptent exploiter plus à fond les données de la vidéo. © V. Bargain
« L’analyse vidéo a permis de mieux respecter les cycles des chèvres »
Grâce à la vidéo, Mickaël Séveno a pris conscience qu’il distribuait le deuxième repas de concentré trop tôt pour respecter le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre